46 105 Avis BD |19 969 Albums BD | 7 840 séries BD
Accueil
Tome 6 : La Ribambelle aux Galopingos
 

La ribambelle, tome 6 : La Ribambelle aux Galopingos

 
 

Résumé

La ribambelle, tome 6 : La Ribambelle aux GalopingosAfin d'acceder au résumé de La ribambelle, tome 6 : La Ribambelle aux Galopingos, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de La ribambelle, tome 6 : La Ribambelle aux GalopingosUn des meilleurs albums de la série, bien que la couverture avec le dino laissait craindre une histoire betifiante.
Vicq est le scénariste idéal pour les bambins d'un Roba au sommet de sa forme. Il est plus à sa place que Tillieux par exemple.
L'introduction d'un nouveau personnage, M. Berlingaud, est une très bonne astuce pour expliquer le fait que la Ribambelle ait un scientifique explorateur à qui proposer ce voyage. Puisque ce confiseur s'avère être un féru de sciences à ses heures perdues. Géologie, paléonthologie et tous les trucs en ...gie le passionnent.
Phil prend enfin son rôle de chef de bande. Lui qui était resté discret derriere Archi jusque là.
Les sauvages de cet avatar d"île du DR Moreau" sont de belles caricatures du chanteur Antoine (Oh Yeah), harmonica en os autour du cou, qui devait, au moment de la création de cet album, être au sommet du top 50 !
Et il ya une petite astuce pour décoder leur langage.
J'ai vraiment apprécié la lecture de cet album à l'humour bien placé. Les gags sont bon et les dialogues savoureux.


Chronique rédigée par kklodd le 07/09/2007
 
 
Statistiques posteur :
  • 1083 (95,42 %)
  • 38 (3,35 %)
  • 14 (1,23 %)
  • Total : 1135 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,00 Note générale
  • Originalité : 4,00 Originalité
  • Scénario : 3,50 Scénario
  • Dessin : 4,50 Dessin
 
Acheter neuf : 7,10 7,10 7,10
Acheter d'occasion : 29,78
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 4.00
Dépôt légal : Janvier 1968

Avis des lecteurs

2 internautes ont donné leur avis sur l'album BD La ribambelle, tome 6 : La Ribambelle aux Galopingos, lui attribuant une note moyenne de 4,00/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

5 1 2019
   

Nous voici donc arrivé au dernier tome de "La ribambelle" (si l'on omet du moins la reprise que je n'ai aucun désir de lire). Nous passerons sur l'incohérence qui ouvre l'album et qui contredit la conclusion de la Ribambelle s'envole, pour apprécier au mieux ce qui constitue en effet l'un des sommets de la série.

Il est revivifiant de découvrir notre petite bande en d'autres lieux, affrontant de nouveaux antagonistes, pas moins grotesques que Grofilou avec leur accent allemand de carnaval. L'île de Grododo est une mine d'humour, propice aux meilleurs gags, la tribu des Antoine constituant un des hauts faits de cette aventure (reste à savoir si sur l'île voisine, nous trouvons une tribu de Johnny, oh yeah !). Il y a même une certaine poésie dans cet humour naïf, jamais bêtifiant et toujours charmant. Le dragon, dont je ne déflorerai pas le secret, n'est ainsi pas dénué de cette poésie, et rappelle même par bien des aspects les animaux fantasques et sensibles de Franquin.

Regrettons donc que Roba n'eut jamais l'occasion de poursuivre cette série, un rêve qu'il caressa pourtant jusqu'à son décès. Il y eut bien dans les années 1980, un projet, avec Cauvin au scénario et Will aux décors, mais celui-ci fit long feu. Il ne nous en reste que quelques magnifiques crayonnés.