46 601 Avis BD |20 217 Albums BD | 7 891 séries BD
 

La Quête de l'oiseau du temps - Avant la Quête, tome 2 : Le Grimoire des Dieux

 
 

Résumé

La Quête de l'oiseau du temps - Avant la Quête, tome 2 : Le Grimoire des DieuxAfin d'acceder au résumé de La Quête de l'oiseau du temps - Avant la Quête, tome 2 : Le Grimoire des Dieux, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de La Quête de l'oiseau du temps - Avant la Quête, tome 2 : Le Grimoire des DieuxLa sortie d’une nouvelle série de Régis Loisel ne passe jamais inaperçue au sein du neuvième art. Alors, quand celui qui est souvent reconnu comme l’initiateur de l’héroïc fantasy francophone gratifie les lecteurs de trois publications quasi simultanées ("Magasin général", "La Quête de l'oiseau du temps" et "Le Grand Mort"), les bédéphiles s’en réjouissent. Avec un tome tous les 10 ans, les nombreux fans de "La Quête de l'oiseau du temps" voient ici leur patience finalement récompensée.

Poursuivant ce deuxième cycle qui remonte dans le temps pour nous conter la jeunesse des personnages de "La Quête de l'oiseau du temps", ce second tome va se concentrer sur le développement des personnages de Bragon et Mara. Un retour en arrière qui va nous permettre de suivre un jeune Bragon plus combatif que jamais dans sa recherche du Rige afin de parfaire sa formation de chevalier, et une Mara en quête du Grimoire des dieux afin de sauver Akbar du retour du Dieu maudit Ramor. Quelques mois après la mort de Javin, les chemins de nos deux jeunes héros semblent se séparer … pour mieux se rejoindre par la suite.

Le fait de connaître d’avance le destin des personnages de cette aventure est certes parfois un peu dommage, mais est largement compensé par la joie de découvrir la genèse de ses futures légendes. Ce tome permet ainsi de croiser pour la première fois le jeune Bullrog. Un autre point positif de ce cycle est le plaisir de retourner dans le merveilleux univers imaginé par Loisel et Le Tendre et dont il est difficile de se lasser.

Graphiquement, cette genèse continue d’enchaîner les bonnes surprises : après Lidwine lors du tome précédent, c’est maintenant le talentueux Mohamed Aouamri ("Mortepierre") qui prend le dessin à son compte. Un travail à la hauteur des espérances et respectant entièrement l'esprit graphique d’un Loisel qui conserve la direction artistique (découpage, story-board) de la série. Un artiste qui devrait passer le relais à Vincent Mallié ("Le Grand Mort") lors d’un prochain tome que les mauvaises langues n’hésiteront pas à pronostiquer aux alentours de 2017 !


Chronique rédigée par yvan le 11/01/2008
 
 
Statistiques posteur :
  • 2374 (58,34 %)
  • 1123 (27,60 %)
  • 572 (14,06 %)
  • Total : 4069 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,00 Note générale
  • Originalité : 4,00 Originalité
  • Scénario : 3,50 Scénario
  • Dessin : 4,00 Dessin
 
Acheter neuf : 13,78 13,78 13,78
Acheter d'occasion : 9,88
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 4.06
Dépôt légal : Novembre 2007

Avis des lecteurs

8 internautes ont donné leur avis sur l'album BD La Quête de l'oiseau du temps - Avant la Quête, tome 2 : Le Grimoire des Dieux, lui attribuant une note moyenne de 4,06/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

13 10 2010
   

Ce tome est le parfait prolongement du précédent et on y retrouve tous les éléments qui en avaient fait la qualité. J’ai plus spécifiquement apprécié l’omniprésence de Salvon, personnage fourbe mais ô combien sympathique, ainsi que le passage de Mara s’approchant du grimoire dans cet environnement hostile au milieu des insectes carnivores.
Parmi les déceptions (toutes relatives), je citerais quelques longueurs (les combats de gladiateurs), quelques redondances scénaristiques avec le précédent épisode (ie le désoeuvrement persistant des protagonistes dans leur environnement devenu trop familier et qui ressentent le besoin de « changer d’air »). Il y avait sans doute d’autres moyens, d’autres causes pour motiver leur soif de nouvelles quêtes.
Je ferai enfin une mention spéciale pour le dessin de Mohamed Aouamri qui est d’une beauté sans égal.

13 4 2010
   

Après la lecture du tome précédent, disons que je me suis lancé dans ce tome avec une certaine appréhension. En effet, j'avais été déçu par le tome précédent qui, au lieu de préparer la série "La Quête de l'oiseau du temps", semblait s'en éloigner considérablement. Et j'ai été plutôt agréablement surpris par cet album !

Les dessins tout d'abord sont d'une très grande qualité. Les paysages grandioses d'Akbar nous sont enfon dévoilés, dans toute leur diversité, dans toute leur richesse. Les vues de la ville de Vaguamare, les auberges, les bas fonds; tout est réalisé avec finesse, précision, clarté, pour faire naître un véritable décor fantasyste. Par ailleurs, dans les scènes de combat, le mouvement et la dynamique sont bien présents, bien calés. Graphiquement, c'est très joli à regarder avec une déclinaison de la taille des vignettes, qui permette de gérer le rythme, le ralentir avec des vignettes plus grandes ou de l'accélérer avec des plus petites. Vraiment, le dessin est l'un des points forts incontestable de ce tome...

Pour le scénario, voilà qu'il gagne un peu en consistance. Après un premier tome dont on ne savait trop que faire ni que penser, avec cette histoire de Javin, voilà que, dans ce tome, on réintroduit une quête. Mara doit retrouver le fameux grimoire des dieux, que l'on retrouvera plus tard dans la série initiale. J'ai plutôt aimé ce retour aux fondamentaux de cette série, à savoir un groupe de personnes qui s'engagent dans une quête. J'ai bien aimé le rythme insufflé dans cet album, avec cette alternance des scènes entre les évolutions de Bragon et de Mara. J'ai trouvé l'ensemble intéressant et malgré le côté un peu répétitif des scènes de combat de Bragon, j'ai apprécié. Et notamment parce que les personnages sont bien étudiés. Ainsi, j'ai bien aimé l'évolution de Bragon, qui se bat jusqu'à en oublier la raison première de sa présence dans cette salle de combat. J'ai bien aimé également le personnage de Slavon, le manipulateur, celui qui va pousser Bragon dans ce monde violent de rixes, mais aussi celui qui va lui faire prendre conscience de sa propre errance. C'est bien fait, Bragon n'est pas juste une brute qui tape comme un sourd, c'est un peu plus compliqué que cela et j'ai aimé cette façon de présenter ce personnage.

Malheureusement, pour arriver à ce résultat, il a fallu faire table rase des événements du premier tome, pour remettre l'histoire sur les bons rails. Le résultat est assez maladroit en début d'album : le père de Mara, qui se demandait bien à quoi correspondait le signe que portaient les membres de la secte dans le premier tome, a semble-t-il une illumination. Ainsi, c'est l'ordre du signe, qui veut le retour de Ramor, qui se cache derrière les attentats perpétrés envers la progéniture des princes-sorciers (pourquo? on ne le sait pas encore vraiment). Ah bon ! Ca vient un peu comme ça, sans véritable cohérence avec le reste, mais cela a au moins le mérite de "lancer" la quête du grimoire des dieux. De même, Morange, personnage très intéressant du premier tome, fait une apparition en début de cet album et puis d’un seul coup : pfout, plus rien (mais il est parti embrasser sa mère, tout s'explique). Les efforts pour relier le petit groupe d'illuminés du premier tome à la conque de Ramor, les efforts pour redonner de l'impulsion à cette histoire d'avant la quête, donnent une impression de maladresse dans les premières pages de cet album. Je regrette également que les relations entre Bragon et les princes sorciers, qui semblent bien se connaître dans les tomes de la série principale, ne soient pas ici plus amplement présentées. Ainsi, j'ai du mal à voir ce qui fait l'antagonisme entre Bodias et Bragon, qui est présentée dans le second tome de la quête de l'oiseau du temps. De même impossible, d'expliquer le respect que pourront avoir les princes sorciers envers Bragon dans la quête principale. Seul Bulrog fait une courte apparition....

Enfin, c'est un bon album, mais qui a du s'affranchir de la qualité médiocre du premier tome, ce qui est fait avec une certaine maladresse en début d'album. Le reste est vraiment très bon, alliant une quête (classique ?) à une évolution des personnages très intéressante, le tout servi par un dessin de grande qualité.

23 11 2008
   

Voici un sixieme album et encore un changement de dessinateur. Loisel et Le tendre ont encore trouvé un talentueux dessinateur, quelle qualité et precision dans les traits (aussi beau que ceux de Lidwine mais plus de professionalisme).
Les décors sont tres bien choisis et les couleurs sont tres jolies. Une bonne mise en page bref du tres bon boulot.

Pour l'histoire: Bragon doit rencontrer Kendor a Vaguamare pour lui parler du Rige pendant que Mara doit trouver le grimoire pour pouvoir lutter contre l'ordre du signe.
Une aventure tres plaisante a lire avec de l'action et de l'humour.
Une tres bonne collection a posseder dans votre bibliotheque.

2 8 2008
   

J'ai véritablement savouré la lecture de cet album. Tombé sous le charme de "La Quête de l'oiseau du temps" depuis près de 20 ans, tout, tout absolument tout, m'a plu dans cet album qui me semble être taillé pour séduire les amateurs et connaisseurs de la série.

Le dessin est superbe, aussi racé que celui de Loisel tout en étant encore plus fin et soigné. C'est avec bonheur que j'y ai découvert encore de nouveaux décors du monde d'Akbar. Ils sont superbes, beaux et évocateurs. Voilà un album qui donne encore un peu plus vie à cet univers et à ses personnages où il m'est tellement agréable de laisser errer mon esprit et mon imaginaire.

Quant au récit, il est dense et offre de nombreuses références aux évènements futurs, à savoir aux 4 premiers tomes de la série indispensable à mon coeur. C'est avec grande joie que j'y ai encore découvert ce qui va forger les personnages, objets et décors de la véritable Quête de l'Oiseau du Temps, comment Mara a récupéré le Grimoire des Dieux, comment Bragon a commencé à forger sa réputation, comment Mara et lui ont vécu leurs premières aventures, sa première rencontre avec Bulrog, l'annonce de l'arrivée du Rige dans le récit (Rige qu'il me tarde vraiment de retrouver), etc... Et plein d'autres détails qui ajoutent une telle profondeur à l'univers d'Akbar et à la Quête.

J'ai adoré : je me suis laissé transporter par la qualité du récit et la beauté des images.

30 4 2008
   

Et ben! on l'aura attendue cette suite!
Et encore un nouveau dessinateur, mais lui non plus ne fait pas offense à Loisel. Tres bon dessin donc, et belles couleurs.
On continue donc de retrouver les lieux, les personnages (en plus jeunes) et les références à la 1ere saga. Tous y passent, et ceux qu'on ne voit pas encore, on en parle, (le Rige!). Bragon construit sa légende sous nos yeux, et se trouve un nouveau compagnon d'aventure, Slavon. Sa relation avec (la superbe) Mara et d'autres personnages connus, (comme le prince de la marche verte) s'explique et c'est raccord avec la 1ere série.
L' histoire se développe donc autour de la secte de l'ordre du signe. tous ces clins d'oeils à la saga précédente sont sympa...Mais... au bout d'un certain temps de lecture, je réalise que ça dépasse le clin d'oeil, c'est du mimétisme, presque du copier/coller de ce qui a marché en son temps :
On nous reparle de Ramor, et du long temps nécessaire à la lecture du grimoire (comme pour les incantations de la 1ere série). Et je réalise que dans ce tome 2, Mara entre dans l'ombrage comme Pelisse entrait dans le temple de l'oubli (T.2 aussi) et y rencontre un péril très similaire.
Puis la fin semble annoncer une rencontre entre Bragon et le Rige dans le tome 3. Le Rige, personnage phare d'un tome de l'ancienne série...quel tome déjà?...
Bon, c'est sympa à lire quand même et j'adore Loisel, mais si les auteurs continuent sur cette trame, ils ont interêt à la truffer de péripéties plus qu'exaltantes s'il ne veulent pas laisser un goût de déjà vu chez le lecteur.

10 4 2008
   

Un bon tome encore, dans la continuité de cette jolie geste, où j’ai retrouvé un Bragon jeune et fort combatif.
Joli aussi le dessin. C’est Aouamri qui s’y colle ici et je dois dire que ce qu’on pouvait considérer comme un défi est –ma foi- réussi. Le dessinateur y va d’un graphisme au trait dense mais précis ; un trait qui invite vraiment à découvrir « ses » cases.
Le scénario, en plus d’être solide, attachant, sème également quelques liens qui permettent de (re)nouer certains fils avec la série d’origine.

In fine : rien de bien neuf car c’est bon ! Et c’est tant mieux !… Le charme de cette très belle geste reste intact dans cet album attractif qui offre un vrai bon moment de lecture. Un de plus.

2 3 2008
   

Alors ? Est-on revenu au niveau de la série maître ?
J'ai trouve, c'est sûr, ce tome bien meilleur que le précédent, qui devait, c'est vrai, redéfinir un nouvel univers, dans un autre Temps.
Ici, les personnages sont vrais, l'aventure revient, avec un groupe d'aventuriers, ce qui rejoint le cycle initial.
Le dessin de Aouamri est très bon, largement au niveau, et j'ai apprécié les allusions au cycle principal (Bulrog jeune, le grimoire, la faille de Mara, le Rige).
Alors (j'y reviens) ?
Les auteurs nous permettent d'avancer, avec bonheur, dans le socle de "la quête", tout en ouvrant de nouvelles voies.
C'est doux, comme un agréable souvenir d'antan.
Certains diront que ça manque de variété, d'originalité, que le personnage de Slavon est un peu lourdingue. Ce serait un peu vrai.
Mais l'apparition de nouvelles bestioles, de nouveaux aspects du monde d'Akbar, de nouvelles têtes, rend le livre intéressant, agréable et entraînant.
Et j'avoue attendre avec envie la rencontre inévitable de Bragon jeune et du Rige en pleine force de l'âge. Ça va faucher dur !