46 495 Avis BD |20 158 Albums BD | 7 882 séries BD
 

La Petite Mort, tome 4

 
 

Résumé

La Petite Mort, tome 4Afin d'acceder au résumé de La Petite Mort, tome 4, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de La Petite Mort, tome 4C’est avec une certaine surprise que l’on retrouve toujours cette série : on a toujours l’impression que le tome précédent à tout dit et on se demande ce qui va bien pouvoir faire la nouveauté. Ici, c’est l’introduction de cette Petite Morte, la fille de Papa Mort, qui focalisera l’attention du lecteur. Pour autant, cette petite fille ressemble beaucoup à la Petite Mort du tome 1 : elle ne veut pas se plier aux règles et ne veut pas devenir faucheuse à son tour. Voilà qui ressemble à notre héros du premier tome qui voulait être fleuriste… De même, la petite Morte se fera un ami humain, comme dans le premier tome. Tout cela sent le répétition.

Par ailleurs, on commence à se sentir perdu dans l’univers : La petite Mort du tome 1 a grandi pour être Papa Mort à son tour. Dans le tome précédent, il avait un enfant. Du coup, j’ai du mal à refaire la généalogie de cette Petite Morte. Par ailleurs, dans les premiers tomes de la série, la famille Mort évoluait dans un monde d’humains et le décalage était intéressant. Ici, la Petite Morte va à l’école avec ses alter égo des autres cultures ou civilisations. L’être surnaturel évolue dans un monde surnaturel, et le décalage disparaît, et il ne subsiste donc plus que Patrick pour assurer un semblant de décalage.

Mais malgré tout, cet album me semble plus piquant que les précédents. Plus dérangeant. On sent une volonté d’aller très loin dans l’humour noir et j’ai suffisamment souligné le caractère un peu gentillet des tomes précédent pour reconnaître que celui-ci est, malgré sa couverture, beaucoup plus noir que les précédents. Il y tout d’abord cette petite fille et son histoire d’amitié avec son copain Patrick. Mais il y a surtout ce cauchemar familial de la famille Mort, avec un père violent, cynique et qui s’emporte facilement, le tout pour se terminer en drame. Même les fausses publicités et détournement de séries pour enfants me semblent aller plus loin que d’habitude. Presque trop loin parfois, signe que dans ces histoires d’humour noir, l’équilibre n’est pas toujours facile à trouver. Mais je reconnais que l’auteur, à partir du moment où il choisit un thème aussi lugubre, peut se permettre bien des choses, et il a eu ici le mérite d’oser davantage. Enfin, j’ai bien aimé ce récit autour des âmes, qui sert également de fil rouge à l’histoire, et qui vient soutenir davantage un univers qui pouvait paraître un peu loufoque.

Ainsi, par bien des aspects, on peut penser à une grosse répétition, qui aurait en plus perdu ce qui faisait la surprise et l’originalité des premiers tomes. Mais l’auteur compense en osant bien des choses, allant très loin dans la violence, voire l’horreur, allant jusqu’à susciter une pointe de sentiment chez le lecteur, ce qui en soi, est digne d’être souligné.


Chronique rédigée par gdev le 03/02/2018
 
 
Avis de :Un bon moment de lecture ! Note de l'album : 3,50
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de gdevReflet de l'avatar de gdev
Statistiques posteur :
  • 3278 (74,20 %)
  • 366 (8,28 %)
  • 774 (17,52 %)
  • Total : 4418 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 3,50 Note générale
  • Originalité : 4,00 Originalité
  • Scénario : 3,00 Scénario
  • Dessin : 3,50 Dessin
 
Acheter neuf : 14,73 14,73 14,73
Acheter d'occasion : 11,88
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.50
Dépôt légal : Octobre 2016