46 503 Avis BD |20 164 Albums BD | 7 885 séries BD
Accueil
Tome 3 : Le domaine des vieux
 

La Petite Mort, tome 3 : Le domaine des vieux

 
 

Résumé

La Petite Mort, tome 3 : Le domaine des vieuxAfin d'acceder au résumé de La Petite Mort, tome 3 : Le domaine des vieux, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de La Petite Mort, tome 3 : Le domaine des vieux"La Petite Mort" est une série originale et décalée, dans laquelle il est question de l’enfant de la Mort, qui est appelé à remplacer son père mais qui veut devenir fleuriste. Alors que l’on se demandait ce que la série pouvait encore avoir à nous dire en fin de tome 2, c’est avec une certaine surprise que l’on découvre un tome 3. Et dès les premières pages, c’est tout l’univers qui est chamboulé : la Petite Mort devient prématurément Grande, en l’absence de ses parents, et se voit affublé d’une femme et d’un enfant. C’en est trop pour la Petite Mort, qui se voit de plus obligé de faucher pour payer des impôts non réglés par ses aïeux. Le scénariste prenait un sacré risque en faisant vieillir son personnage principal, l’un des ressorts de la série résidant justement dans le fait d’opposer l’insouciance de l’enfance à un sujet grave comme la mort. Mais finalement, l’univers résolument loufoque permet de faire passer la pilule de façon assez indolore.

Mais comme les autres tomes de la série, je trouve qu’il manque du mordant dans ce qui promettait de l’humour noir à tout va. Les gags sur les impôts en deviennent lourds à force de répétition, tout comme d’ailleurs les visites chez le psy. Et si la relation avec la nouvelle Petite Mort amène quelques situations plus piquantes, compte tenu notamment de la personnalité de cette dernière, la femme de notre héros reste pour moi une énigme du début à la fin. On sent bien que l’auteur ne se prend pas la tête et traite le sujet de la mort comme s’il n’était pas important, comme pour conjurer le sort, mais il en ressort une impression un peu morne, comme si l’auteur n’avait pas joué à plein la carte de l’humour noir, ce qu’il arrive pourtant parfaitement à réaliser dans les trop peu nombreuses pubs et autres séquences qui n’ont rien à voir avec la Petite Mort.

Certains gags sont plus marquants que les autres : le premier sur la première guerre mondiale est cynique, un autre conduit la Petite Mort à rencontrer Cabu, et les strips avec les anciens camarades de classe de la Petite Mort permettent d’introduire une certaine linéarité dans toute la série. Mais sur le fonds, l’ensemble reste selon moi assez pauvre en humour grinçant, la loufoquerie et la folie l’emportant sur le morbide des situations.

Ca reste très décalé, sur le fonds comme sur la forme, mais la série aurait pu se permettre d’aller plus loin dans l’humour. Ca reste gentillet et trop peu souvent amusant, mais l’exercice de style reste intéressant.


Chronique rédigée par gdev le 13/12/2016
 
 
Avis de :Un bon moment de lecture ! Note de l'album : 3,00
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de gdevReflet de l'avatar de gdev
Statistiques posteur :
  • 3278 (74,20 %)
  • 366 (8,28 %)
  • 774 (17,52 %)
  • Total : 4418 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 3,00 Note générale
  • Originalité : 4,00 Originalité
  • Scénario : 3,00 Scénario
  • Dessin : 3,00 Dessin
 
Acheter neuf : 14,73 14,73 14,73
Acheter d'occasion : 10,31
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.00
Dépôt légal : Octobre 2015