46 616 Avis BD |20 224 Albums BD | 7 891 séries BD
Accueil
Tome 1 : Eauxfolles
 

La Nef des fous, tome 1 : Eauxfolles

 
 

Résumé

La Nef des fous, tome 1 : EauxfollesAfin d'acceder au résumé de La Nef des fous, tome 1 : Eauxfolles, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de La Nef des fous, tome 1 : Eauxfolles"La Nef des fous" est une grande série ! Complètement délirante, comme vous pouvez le remarquer je ne sais dans quel registre la classer, tant son style lui est particulier ! Turf est le génie de la BD ! Le "Einstein" de la BD ! Il donne un peu de jeunesse au milieu et installe un nouveau style...C'est excellent pour un auteur seul, qui s'occupe de tout ! Dessins, scénario, couleurs, tout ! Et en plus très bien !

Les illustrations sont de toutes beautés. Rien à voir avec les dessins que l'on voit tout le temps, le genre Tarquin où je ne sais quoi qui est copié par tout le monde. C'est du Turf, et c'est sublime, c'est délirant au même titre que la série d'ailleurs. Les couleurs, ne les oublions pas, sont sublimes, et comportent de sacrées nuances, effets et tout et tout...

Le scénario est LE gros point fort. Rien qu'avec lui, il me fait adorer la série. C'est un premier tome des plus intrigants, où l'on découvre juste le petit monde d'Eauxfolles, le monde rayé ou tout va bien. Mais il se passe de drôles d'évènements ces derniers temps. Turf installe scénario et présentation des personnages dans un seul tome. Bravo...

La nef des fous : La BD que vous devez absolument avoir !


Chronique rédigée par Charly le 03/03/2002
 
 
Statistiques posteur :
  • 357 (94,44 %)
  • 5 (1,32 %)
  • 16 (4,23 %)
  • Total : 378 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 5,00 Note générale
  • Originalité : 5,00 Originalité
  • Scénario : 5,00 Scénario
  • Dessin : 5,00 Dessin
 
Acheter neuf : 13,78 13,78 13,78
Acheter d'occasion : 1,97
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 4.17
Dépôt légal : Février 1993

Avis des lecteurs

23 internautes ont donné leur avis sur l'album BD La Nef des fous, tome 1 : Eauxfolles, lui attribuant une note moyenne de 4,17/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

10 5 2012
   

La première chose que l'on remarque à l'ouverture de cette série, c'est le dessin. Un dessin qui rend toute l'improbabilité des lieux, toute la folie des personnages. Un dessin qui nous invite dans un monde particulier, dans lequel les oiseaux de peuvent voler, dans lequel de grosses pastèques font l'objet d'un trafic, et qui est semble-t-il composé de plusieurs niveaux souterrains, dans lesquels pullulent les rats et autres monstres. A la tête de ce monde, on découvre le rondouillard roy Clément XVII, sa femme et sa fille Chlorente, ainsi que le grand coordinateur du Roy. Physiques et moyens de locomotions improbables, le dessin nous entraîne dans ce monde de fiction. Le style même du dessin se permet également d'évoluer, devenant faussement plus simpliste et enfantin pour mettre en scène les rêves ou réflexions du Roy.

Ce qui est particulièrement original dans cette série, c'est que l'auteur mélange une histoire au look débridé, avec des personnages hauts en couleurs et radicaux dans leurs actions, avec des dessins transcrivant cette folie et cette extravagance qui s'applique également à l'environnement ; et une histoire des plus classiques d'un second voulant prendre la place du premier. Parce que finalement, ce qui retient particulièrement l'intérêt dans ce premier tome, ce sont les efforts du grand coordinateur pour prendre la place du Roy, idée assez éculée qui trouve ici tout son relief par l'univers proposé. D'autant que cet univers semble plus complexe qu'il n'y paraît, comme le laisse présager des passages qui nous semblent à ce stade assez obscurs, comme ce personnage que l'on ne voit pas, comme cette base sous-terraine, et comme ces dernières vignettes qui laissent supposer bien des choses quant à la localisation de ce royaume.

Turf a su faire du frais avec du vieux, et grâce à l'originalité qui teinte l'ensemble de ce récit, il redonne du corps à une idée éventée. Attention toutefois : le ton un peu débridé rend les enchaînements des actions un peu rapides, et on sent que l'histoire est toujours sur le fil du rasoir : on a l'impression que l'on va basculer dans une folie non maîtrisée alors que finalement, le scénariste semble savoir où il nous conduit.

C'est un album charmant, qui présente une situation classique de façon originale et dont les passages mystérieux promettent de nombreux développements.

3 8 2010
   

J'avais le souvenir de cette série comme excellente, mais je ne l'avais jamais fini en entière. Un peu frustré je décide de tous relire, et là c'est le choc...Je n'avais pas de souvenir particulier sur le premier tome. Et quand j'ai vu que la magie opérait moins qu'avant pendant ma lecture, ça m'a un peu attristé.

Même si je trouve le dessin beau et bien réalisé je le trouve aussi et malheureusement un peu vieillot, figé et je n'accroche pas à certains visages de personnages (comme la princesse). Il me fait pensé un peu à Boiscommuns, en moins plaisant à mes yeux ! Les couleurs sont par contre très jolies. Il y a quand même beaucoup de charme qui se dégagent de cet album...
Pareil pour le scénario, il est plaisant, il a du charme mais je me laisse plus trop baladé entre toutes ces intrigues. J'ai bien aimé, mais moins que je l'aurais pensé...
Je vais quand même lire la suite sans déplaisir, mais je trouve ça dommage :( !

safedreams :Une BD culte ! Note de l'album : 5,00
Avatar de Reflet de l'avatar de
10 6 2006
   

Que dire du dessin ? On peut difficilement faire mieux. Il y a une recherche d'innovation et d'inventivité dans chaque case. Quelle exigence ! Le scénario, je le trouve moins interessant. L'idée de départ d'un coup d'état burlesque laisse un peu sur ma fin. Mais que dire des personnages ? Ils sont tous aussi fabuleux qu'attachants. Turf pousse le burlesque avec une vrai tendresse pour ses personnages. Un premier tome mythique comme la série. A posséder absolument évidemment.

21 5 2006
   

C'est le genre d'univers qui m'éclate : un monde hybride dans lequel se cotoient le plus étrange (le monstre des égouts) avec le plus commun (les bornes kilométriques). Et c'est justement l'apparition d'éléments "normaux" qui surprennent le plus.

C'est un savant mélange que nous propose Turf : un scénario original et décalé avec un graphisme unique.

Beaucoup de choses positives ont été dites à propos de cette série et j'appréhendais un peu sa lecture de peur d'être déçu : ce n'est franchement pas le cas ! J'ai parcouru ces planches avec grand plaisir.

Voyons voir la suite.

9 3 2006
   

Voilà une série qui ne laisse pas indifférent et dont la lecture est obligatoire. La nef des fous a bien sa place dans la catégorie "inclassable". L'univers de Turf est dément, original, sublime, original, innovant, et..... original.

Je dois avouer cependant que ma première lecture de ce tome 1 m'avait quelque peu déçu. Mais après re-lecture, je me suis régalé et je ne comprends pas trop pourquoi j'avais été un peu déçu au départ.

Le scénario n'est finalement pas si parfait que ça, mais il se dégage de cet album quelque chose de particulier, vraiment d'inclassable (et ceux qui aiment comme moi être surpris à la lecture d'une BD, cet album est pour vous).

De plus, j'adore le style graphique de Turf. Il ne s'interdit aucun découpage, tous plus originaux les uns que les autres. Un vrai régal pour les yeux à lire et à relire (si vous êtes passé un peu à côté dans un premier temps).

14 11 2005
   

Voilà une bd indispensable, rien que pour son originalité.
Turf reussit :
A nous donner envie de savoir la suite chaque fois que l'on tourne la page,
A creer une atmosphère originale, avec un monde très singulier,
A nous inciter à regarder longuement les planches dans l'espoir de trouver le plus de détails insolites,
A ne nous laisser entrevoir aucune explication a une histoire qui s'annonce compliquer,
Et a nous faire rever tout simplement, la première qualité indispensable d'une histoire tel que celle-ci.
Alors voilà. Turf est incontestablement un très bon scénariste et dessinateur; et a lui tout seul il inspire un esprit éveillé par tant de beauté dans une seule oeuvre.

5 10 2005
   

Qu'est ce que c'est que cet OVNI ? ... un conte loufoque avec des personnages délirants.
Plusieurs histoires s'entrecoupent et on ne sait pas trop où on va ... mais ce qui est sûr, c'est que je vais y aller de bon coeur !!!!
Des dialogues assez savoureux je dois dire, accompagnés d'un dessin extrêmement bien approprié ... du Grand Coordinateur au Roy en passant par le fou, la fille Clo, les deux soldats zélés ... tous sont importants, tous sont agréables à suivre et tous sont grotesques et loufoques ...
Ajoutez à celà une pincée de mystère (qui est ce "maître" ? et ces oiseaux qui s'écrasent ? et ces événements étranges ?), un zeste d'humour et une larme de préciosité ...

et vous obtiendrez ... une excellente série, foi de grand Purificateur !

m.blacksad :Un bon moment de lecture ! Note de l'album : 3,50
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de m.blacksadReflet de l'avatar de m.blacksad
7 5 2005
   

Une bd qui a créé un univers qui me fait penser à Alice aux pays des merveilles, avec ses personnages saugrenus et fantasques.

Je suis dubitatif vis-à-vis du scénario au bout de ce premier tome : il n’est pas décevant mais je ne suis pas complètement emballé par l’histoire. Il reste tout de même les situations loufoques et les personnages souvent grotesques dont on peut se délecter à loisir, notamment grâce à de superbes dessins.

27 2 2005
   

Et oui : 3.5. C'est pour moi une bonne note, certains trouveront que c'est peu, je m'en expliquerai dans cet avis, donc.
En fait, j'ai eu envie de commencer cette grande série depuis un petit moment déjà (au moins deux ans), et je me suis enfin décidée à prendre le tome 1.
J'ai beaucoup aimé ce premier album, assez pour avoir envie de lire la suite, et ce, le plus rapidement possible. Pari gagné donc. J'ai beaucoup aimé cet album, MAIS je ne le considère pas culte, ni excellent, "juste" très bon. Il n'y a pas, selon moi, de quoi crier au chef d'oeuvre, à l'oeuvre culte, pas pour le moment du moins. Cela dit, j'ai remarqué chez moi, quand dans les grandes séries connues comme celle-ci, le tome 1 était rarement mon préféré et même si j'aimais beaucoup, je ne trouvais aps ça excellent tout de suite. La Nef ne fait pas exception.
Cela étant, l'univers est fabuleusement riche ! Que de créativité ! Il est indéniable que le zeste de folie et d'humour contenu dans cet album est assez novateur et rafraichissement ! Cette bd se lit bien, se savoure même. Les personnages ne sont pas artificiels, et ce premier tome mèle subtilement présentation et action, bref, c'est une bonne histoire, qui a l'air assez riche, qui démarre là.

Côté dessin, c'est assez particulier, comme style, et là aussi, l'originalité prime. Style particulier donc, mais auquel j'adhère complètement, tellement c'est soigné, plein de détails, et beau, tout bêtement.
Pour résumer, c'est un premier album très réussit, annonciateur d'une série qui risque de me mettre une grande claque, mais qui, cependant, ne mérite pas encore l'appelation de culte, selon moi.^^

24 7 2004
   

Eaux-Folles, 77ème brumore de l’an 627. Le roi Clément XVII est réveillé en pleine nuit car il pleut dans son lit. Il fait alors réveiller ses ministres, ses fondés de pouvoirs et surtout son grand coordinateur !

Turf nous a inventé un superbe univers : une nef. Une nef dans laquelle toute une population vit sans savoir que tout ce qui l’entoure est contrôlé. Toute une galerie de personnages est donc présentée dans ce premier tome, du roi aux policiers, en passant par la famille royale et les ministres. Il est vrai que l’on ne voit pas vraiment la population d’Eaux-Folles, par contre. Le Roi Clément XVII est un peu étrange et fait des rêves où l’on voit toutes ses peurs. Alors qu’il ne semble être là que pour amuser la galerie, le Grand Coordinateur semble lui beaucoup plus vif et prompt à réagir mais aussi plus manipulateur et plus méchant. Un bon duo qui s’accorde bien.
Autre duo, celui des deux policiers : Baltimore et son chef qui enquêtent sur les mystères d’Eaux-Folles, ce qui permet de voir un peu la ville.

Le dessin est assez remarquable. Le roi ressemble à un gentil père noël à rayure mais cela traduit son bon caractère. Sa chambre est très spéciale et surprenante. A l’opposé, le Grand Coordinateur, tout de noir vêtu, est assez sinistre. Par contre, la reine et Chlorenthe, sa fille, font poupées de cires. Je trouve qu’elles ne collent pas vraiment au reste de l’univers. Les décors sont quant à eux assez bien imaginés et très détaillés dans certaines cases. Pour finir, les couleurs permettent de mettre le tout en valeur.

Un univers prometteur avec des personnages plaisant. La suite s’il vous plait !

20 6 2004
   

L'histoire aurait pu commencer par "Il était une fois". C'est un vrai conte qui commence avec son roi, sa princesse et ses ministres. C'est surtout grâce au graphisme que l'on peut dire que c'est un conte.
Cette oeuvre est magnifique, les élèments sont démeusurés on voit d'immenses escaliers, le centre ville est fantastique avec son train aussi grand qu'un immeuble, et ses voitures d'une place vraiment minucule et les objets volants. C'est un univers complètement fou.
L'auteur caricature les personnages, la princesse a de long cheveux blond, le méchant ressemble à une sorcière c'est amusant de voir ce qui appartient au conte retranscrit ici.
On s'attache facilement aux personnages. Dès que j'ai ouvert cette oeuvre j'ai tout de suite accroché.
Le scénario est bon, il y a une petite histoire d'amour, un trafic de coloquintes, une traîtrise, un monstre en balade. Tout pour que l'histoire soit attrayante. De plus le scénario est bien construit , à la fin du premier tome on connaît les personnages, et l'intrigue est fort présente.
Un très bon tome.

27 4 2004
   

Aux fous !!
Il est de ces séries auxquelles on accroche tout de suite ; après lecture des 3 premières pages, je pressentais déjà que cet album allait me plaire.
Par le dessin, tout d'abord, ainsi que par le découpage : Turf a clairement le sens de la mise en scène.
L'histoire, ensuite. Nous sommes catapultés dans un drôle de royaume, gouverné par un petit homme inquiet et somnolent, qui ne quitte plus son pyjama; assisté par une troupe de magistrateurs, de présidoyens et de ministres et surtout un grand coordinateur à l'air sinistre; une reine résignée, une princesse qui désespère et un fou pas si fou que ça; des policiers déterminés, des monstres d'égouts, des trafiquants de légumes, des comploteurs, de drôles de machines et des oiseaux qui ne volent plus ! Voilà quelques unes des surprises que nous réserve ce monde de fous.
Il y en a des choses à découvrir ! Quelle imagination... Reste à espérer que Turf tienne la distance.

22 10 2003
   

Ma première escapade dans le royaume à bandes blanches et rouges d'Eauxfolles. Turf, démiurge scénariste et dessinateur, nous propulse ici dans un monde à la fois absurde et poétique.

Les dessins sont vraiments superbes, le tarit est fin et original, les couleurs superbes, bref cet album est à n'en pas douter un vrai régal pour les yeux. Turf donne vie avec un sens incroyable de la msie en scène à son petit monde déjanté.

Niveau scénario, ce premier album de la série pose d'emblée le ton si particulier de cette série, qui oscille constamment entre un univers absurde très kafkaien et une atmosphère poétique, le tout pouvant parfois rappeller (dans un genre proche), la superbe série Horologiom, chez Delcourt.

Au final, la lecture de cet album, même s'il ne s'y passe pas encore foule de choses, déclenche chez le bédéphile curieux une insurmontable envie de lire la suite et de se replonger dans l'univers bâti par Turf. Une vraie réussite donc. A se procurer d'urgence.

Tony Ross :Une BD culte ! Note de l'album : 5,00
Avatar de Reflet de l'avatar de
7 9 2003
   

Sans doute la série la plus originale et la plus époustouflante qu'il m'ait été donnée de lire.
Ce premier tome est une pure merveille, ne serait-ce que pour les yeux (mais sur ce point, les 4 volumes se tiennent assez bien). Quant au scénario, il atteint un niveau de burlesque et de démence comme on n'en a rarement (ou jamais) vu en BD.
C'est drôle, c'est beau, c'est...Turf, c'est un régal!...

3 2 2003
   

Well.
Autant le dire tout de suite, suite à la lecture du premier tome de «La Nef des Fous», je ne partage pas la majorité des avis enthousiastes sur l'ouvrage.
Tant mieux pour vous qui lisez cette critique, ça nuancera vos idées.
S'il est clair que «Eauxfolles» est une bande-dessinée fort sympathique, techniquement très au point (le graphisme, en particulier la coloration, est relativement novateur, l'ambiance originale -même si j'ai la vague impression que Turf, voulant singulariser sa création, à rechercher à développer l'originalité de son monde aux dépens du scénario dans ce premier tome), je reste assez perplexe quand aux qualités introductives de ce volume.

Certes, nous savons vite que nous sommes dans un monde délirant, original mais sans plus (en effet, il fait fortement penser à celui que Terry Pratchett a mis en place dans les «Annales du Disque-Monde», notamment «Trois soeurcières») - nous sommes en présence d'un vizir qui veut être calife à la place du calife, et d'un mystère lié à un trafic de coloquintes.
Si la mise en place de l'intrigue se fait sans fausses notes, on n'est pas réellement captivé; en effet, ces éléments se mettent en place rapidement (c'est plutôt un bon point, non?) mais le reste du tome ne fait que broder sur eux à mon humble avis (ça s'en est pas un...).
Et le Kolik -moi- au départ tout émoustillé referme ce volume fort désappointé: on lui a cassé son rythme, qui démarrait bien mais finit juste moyennement; lui, fort conservateur en ce qui concerne les incipit, jure que l'on ne l'y reprendra plus.
Mais bon, comme ce premier volume, s'il est finalement moyen, est aussi prometteur, j'essaierai le deuxième tome juste pour voir.

Conseil du jour: si vous comptez lire «La Nef des Fous» suite aux bons avis postés sur ce site, prenez les deux premiers tomes et vous n'aurez pas la mienne désagréable impression d'être resté à mi course!

22 1 2003
   

Loin de moi l’idée de jouer les trouble-fête mais je n’ai pas accroché à la lecture de ce premier tome. La première raison est assez simple : je n’aime pas trop le dessin. Certains personnages ont des têtes qui ne me reviennent pas, la princesse, notamment. La seconde raison est encore plus simple : la trame scénaristique ne m’a pas passionné, ce n’est qu’un début et bien trop peu que pour pouvoir juger l’intérêt général de l’intrigue. Les différents éléments me paraissent en fait plutôt mal présentés et j’ai du mal à « entrer » dans cet univers. Voilà exactement le genre de premier tome qui m’irrite : on en sait pas assez, il introduit mais ne montre rien, il intrigue mais ne met pas encore en avant les particularités de la série. Il est possible que si je lis un jour la suite de la série, je réévalue ma note à la hausse. mais le problème, c'est que ce premier tome ne m'a pas donné envie d’acheter la suite. Tant pis si je rate quelque chose…

13 11 2002
   

Incroyable !!!!
Quand j'ai lu cet album pour la premiere fois, je me suis dit: " Mais comment un univers à ce point excentrique, loufoque, original, a t'il pu germer de l'esprit d'un homme normal !!! " ? :)

Bah j'ai toujours pas trouver de reponse à vrai dire ! :)
Ma seule hypothése est que Turf n'est pas vraiment ... normal ! :)
Pour en revenir à cet opus qui introduit une des meilleures séries bds :

Primo, les qualitées esthétiques sautent instantannement aux yeux !! C'est net, très personnel, frais, original, precis, chatoyant !

L'histoire se met en place petit à petit, et promet d'être aussi tordue que le monde dans lequel on est trimballé !!!

Achat urgent


Bienvenue dans le monde D'alice ... :)

9 10 2002
   

je viens de découvrir le premier tome de cette serie et je n'ai qu'un seul mot : excellent! et à tous les niveaux.
pour quelqu'un qui fait dessin ,couleur et scenario tout seul , je tiens à saluer le performance.
c'est le dessin qui m'impressionne le plus; il est vraiment tres soigné.
contrairement à beaucoup de dessinateurs qui ont tendance à ébaucher les décors, turf lui prend le temps de faire quelque chose de très détaillé et fait un gros effort d'imagination au niveau du disign des objets et de l'architecture .
voilà un auteur qui prend pas le lecteur pour un c...
dommage que je le découvre aussi tardivement....
au fait, cet album m'a rappellé un autre album excellent : 'spoogue' d'olivier milhiet.

27 8 2002
   

Un style "inclassable" ??? Mais qu'est-ce qu'on peut bien mettre comme BD dans une rubrique "inclassable" ? Telle est la question que je me suis posée en arrivant sur CoinBD...
Je ne connaissais "La Nef des fous" que de nom et je me suis décidé à l'acheter pour enfin savoir de quoi ça parlait exactement...
Dès les premières pages, le ton est lancé : l'humour est omniprésent, le graphisme surprend par sa finesse et les couleurs émerveillent.
Le scénario est agréable à suive et les personnages plutôt loufoques ont tous des particularités très amusantes.
C'est du grand (9ème) art !!! Et si je devais le classer dans un genre, ce serait certainement... "inclassable" tant tous les genres se mélangent.
Vite, vite, je vous laisse, j'ai un vol. 2 à lire ;o)

2 7 2002
   

Alors là, bravo!
En ouvrant le premier tome de la nef j'ai découvert un monde totalement déjanté teinté de merveilleux et de poésie.

L'athmosphère enchanteresque des lieux nous entraine rapidement au coeur de passionnantes intrigues comme ce traffic de colloquintes géantes ou ce mystérieux inconnu dominant Le Grand Organisateur.

L'humour est ici omniprésente et Turf n'en manque pas ni de fantaisie.
Les couleurs quand à elles sont merveilleuses...d'autant plus que Turf fait tout,tout seul.

Quel artiste!Arriver à concilier des dessins aussi beaux et originaux (la facon d'évoquer le monde des reves) et un scénario aussi béton;bel exploit.
Je me lance d'urgence dans le deuxième tome.

27 6 2002
   

Que c'est bon !!! Il y a longtemps qu'une bande dessinée ne m'avait pas autant impressionné (depuis le tome 3 d'Universal War 1, tiens). Turf est un maître, il nous le prouve, aussi bien du point de vue du scénario, des illustrations que de la colorisation !!

J'aime beaucoup les auteurs autodidactes, tels Bajram (UW1), Loisel (Peter Pan),... Et je suis sous le charme de Turf, réellement !

L'univers d'Eauxfolles, qui porte très bien son nom, est complétement abracadabrantesque !! Un travail très poussé a été réalisé de ce coté si, et ca se voit ! L'architecture des différents batiments si particulière, le design très original des différents véhicules, à la limite du Kitsh et du dérisoire.... c'est trop bon !!

Les différents personnages ont tous une personnalité qui leur est propre, et n'ont vraiment pas un comportement artificiel. Mention spécial pour le roi clément, vraiment fun, complètement dépassé par son royaume, se promenant en pijama à travers tout le palais :)

La trame scénaristique est super sympa, très bien découpée. C'est bien simple, on ne s'ennuie pas une seconde lors de ce premier tome ! Et ce trafic de coloquintes géantes est des plus intrigants...

Les illustrations sont superbes, réellement. Le trait est vraiment fin, très détaillé, et a la foi changeant suivant les situations, ajoutant encore à la folie environnante de l'ensemble.
La mise en couleur, quant à elle, est exemplaire. On passe d'une ambiance à l'autre par des jeux de couleurs subtiles, et l'atmosphère générale s'en resent grandement.

Quand Fubuki à mis 20/20, à l'époque, j'avais trouvé ça un peu gros. Je dois dire que j'aurais finalement mis une note très proche !!

Allez, un petit 5/5 bien mérité :)

9 3 2002
   

C'est du grand art! et je pèse mes mots (200 gr par lettre à peu près!)
La déraison règne dans cet univers exceptionnel.

La lecture de cette oeuvre est indispensable, Turf a su créer un univers intime, plein de clin d'oeil.
Pour exemple: sur la Loco dans le 1er opus: alligator 427 (pour les d'jeuns, il s'agit de Hubert-Félix-T. un vieux chanteur des années 80)
Qu'il s'agisse du scénario ou du graphisme, L'auteur fait réellement preuve d'innovation et de talent surtout qu'il a travaillé seul sur ce projet, et ce qui en résulte est magnifique.
Donc c'est tout à son honneur de lui reconnaître une habileté évidente dans le maniement des pinceaux et de l'originalité scénaristisque.

La nef des Fous mériteraient de se développer encore et encore, car à mon sens je ne suis pas repue de cette histoire, et j'aimerai en savoir plus sur ce monde étrange.
En bref, La nef est une série à découvrir et à relire, on y découvre toujours quelque chose, à croire que la bd, une fois que vous l'avez refermée, change des pages et rajoute des éléments!
Serait-elle vivante? Ou alors je suis atteinte par un étrange syndrome?
Il y a certainement un peu des deux.
Exemple typique de comportement issu de la lecture de "La Nef des fous".
Lecture que je ne saurais trop vous conseiller.