46 548 Avis BD |20 184 Albums BD | 7 885 séries BD
 

La Mondaine, tome 1

 
 

Résumé

La Mondaine, tome 1Afin d'acceder au résumé de La Mondaine, tome 1, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de La Mondaine, tome 1Après l’excellent one-shot "Lydie", Zidrou et Jordi Lafebre proposent la première partie d’un diptyque qui s’intéresse à la Mondaine.

C’est en invitant à suivre les débuts du jeune inspecteur Aimé Louzeau dans le Paris des années trente, que les auteurs plongent dans les coulisses de l’ex brigade des mœurs du 36 Quai des Orfèvres. Du lexique indispensable qui s’étale d’abus à zoophilie aux interrogatoires musclés de proxénètes, en passant par les missions d’infiltration et les fiches de renseignements sur les pratiques sexuelles des plus hauts dignitaires de la ville, l’envers du décor réserve bien des surprises au petit nouveau.

Si ces affaires de mœurs contribuent à mettre à jour des pratiques sordides, elles se retrouvent bien vite en arrière-plan de ce récit qui s’intéresse principalement à l’humain, comme Zidrou sait si bien le faire. En se concentrant sur les états d’âme du policier, Zidrou brosse le portrait d’un personnage attachant au passé familial singulier. Les seconds rôles ne sont évidemment pas en reste et viennent admirablement compléter ce tableau débordant d’humanité.

Visuellement, la douceur du dessin de Jordi Lafebre et sa capacité à mettre en scène les scènes les plus chaudes sans verser dans le voyeurisme, contribuent également à adoucir le fond glauque du récit, tout en faisant ressortir la sensibilité des personnages.

Une mise en bouche qui ne permet pas encore de voir où les auteurs désirent nous emmener, mais qui s’avère suffisamment intéressante pour avoir envie de découvrir la suite.


Chronique rédigée par yvan le 02/02/2014
 
 
Avis de :Un bon moment de lecture ! Note de l'album : 3,50
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de yvanReflet de l'avatar de yvan
Statistiques posteur :
  • 2374 (58,34 %)
  • 1123 (27,60 %)
  • 572 (14,06 %)
  • Total : 4069 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 3,50 Note générale
  • Originalité : 3,50 Originalité
  • Scénario : 3,50 Scénario
  • Dessin : 4,00 Dessin
 
Acheter neuf : 14,25 14,25 14,25
Acheter d'occasion : 10,81
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.75
Dépôt légal : Janvier 2014

Avis des lecteurs

2 internautes ont donné leur avis sur l'album BD La Mondaine, tome 1, lui attribuant une note moyenne de 3,75/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

13 5 2015
   

Encore une fois, Zidrou nous propose une tranche de vie authenntique. Celle d'Aimé Louzau qui rejoint les troupe de l'Inspecteur en chef Séverin. Il n'y a pas vraiment de scénario suivi dans cet ouvrage. D'une part, on découvre la vie de La Mondaine, ses planques interminables, et surtout ses affaires qui mettent à nu tous les vices de la société de la fin des années 30 : du "simple" exhibitionnisme à la zoophilie, c'est tout un monde glauque et interlope dans lequel on est plongé. Des vices que les agents de La Mondaine doivent démasquer avant de les annihiler. Ce qui ne signifie pas les collègues de Louzau, les Grandpain et les Duglu, et jusqu'à l'inspecteur Séverin, ne se permettent pas ici ou là des petits écarts : "Lorsque l'on demande à des enfants de garder des bonbons, il ne faut pas s'étonner qu'ils glissent la main dans le pot". Ce premier album, c'est surtout l'occasion de voir les premiers pas de Louzau au sein de cette nouvelle brigade, et de découvrir les dessous des années folles à Paris.

Mais c'est surtout l'occasion de faire le tour du personnage d'Aimé, et de son entourage. Car Aimé est le fruit d'un amour interdit, celui d'une femme et ... d'un prêtre. Défroqué et tombé en folie, Aimé vit seul avec sa mère et une employée... Encore une fois, ce qui touchera dans ces description, c'est l'authenticité : des personnages, de leur langage, de leurs habitudes. Aimé, un peu timide, un peu en retrait et à cheval sur les convenances, sera ainsi en total décalage avec le monde vicieux auquel il va être confronté au sein de la Brigade des Moeurs.

L'authenticité des situations et des personnages est parfaitement retranscrite par le dessin de Lafebvre, qui me fait penser à un Homs ou à un Salvadore. Ce n'est plus du dessin, c'est du touché. Tout est si expressif, tout est si authentique et crédible. Le dessin est un modèle du genre. On appréciera notamment la retenue lorsqu'il est question d'aborder tout le glauque des situations auquel est confrontée La Mondaine : on aurait pu se vautrer dans le stupre le plus clientéliste, on aurait pu détailler explicitement des situations dégueulasses : on se serait planté. Ici, la retenue, l'humilité, ne desservent en rien la dureté du propos, et permettent à l'ensemble de rester authentique.

On pourra reprocher à ce premier ouvrage ce rythme un peu lent. En effet, un monde semble séparer le Louzau de 1944 et celui de 1938 et, à la moitié de l'histoire (puisque le récit est prévu en deux tomes), on n'a à peine abordé la fin de la première année de Louzau au sein de La Mondaine. Il serait donc temps que le rythme s'accélére, sans pour autant tomber dans la précipitation.

Tous les albums de la série
Album Avis Moyenne
La Mondaine, tome 1 2 3.75
La Mondaine, tome 2 2 3.50