46 492 Avis BD |20 156 Albums BD | 7 883 séries BD
 

Thorgal (Les mondes de) - La jeunesse, tome 5 : Slive

 
 

Résumé

Thorgal (Les mondes de) - La jeunesse, tome 5 : SliveAfin d'acceder au résumé de Thorgal (Les mondes de) - La jeunesse, tome 5 : Slive, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Thorgal (Les mondes de) - La jeunesse, tome 5 : SliveDans cet album, le scénariste Yann évite de prendre des risques inconsidérés et nous invite donc à suivre une petite aventure où il sera question surtout de suivre des destins croisés. Thorgal d'une part, qui est parti à la recherche de Hierulf, l'ancien étant le seul à pouvoir témoigner auprès du conseil de la folie de Gandalf et remettre ainsi en cause son pouvoir. Aaricia, qui s'est mise en tête de sauver Ysoube et Enyd des assauts de Björn et qui, se faisant, va se retrouver dans une situation très inconfortable. Et Gandalf Le Fou, enfin, qui rend visite à Slive qu'il a emprisonnée dix ans plus tôt et qui ne sera libérée que si elle accepte de l'épouser. Slive quant à elle va manipuler une jeune fille afin qu'elle lui ramène de quoi pouvoir s'échapper de sa prison de pierre. Chacun des ces petits destins, chacune de ces petites histoires, n'est pas forcément inintéressante en tant que telle, mais l'ensemble a du mal à prendre.

On remarquera tout de même certains éléments qui feront penser à la série-mère et qui permette de légitimer l'ouvrage : Slive, bien sûr, mais également l'outil qu'elle va aller faire chercher et qui vient des étoiles; la magie de Ramaha la Völva ; ainsi que cette étrange capacité de la petite fille de parler aux animaux, sont autant d'éléments qui rappellent toute l'originalité de l'univers de Thorgal, alliant Vikings, magie, mythologie et science-fiction. Pour le reste, si certaines scènes peuvent paraître cruelles, l'ensemble reste assez plat et on se demande l'intérêt de ce type d'histoire, qui risque de remettre en cause les origines de la série sans pour autant apporter d'éléments nouveaux. Au fur et à mesure des tomes, les personnalités, notamment de Thorgal et d'Aaricia, se développent, au risque de ne plus vraiment cadrer avec ce qu'ils sont dans le premier tome de la série. De même, je ne suis pas sûr que le sort réservé à Hiérulf ne conduise pas à constater, dans le futur, certaines incohérences.

Le dessin de Surzhenko reste quant à lui admirable : on se retrouve vraiment dans l'ambiance Thorgal et la maîtrise graphique et largement louable. La charte graphique est plus que respectée.

Cet album est donc globalement agréable, notamment grâce au dessin, mais on ne peut s'empêcher de se demander, une nouvelle fois, si on avait vraiment besoin d'une préquelle pour "Thorgal".


Chronique rédigée par gdev le 01/11/2017
 
 
Avis de :Un bon moment de lecture ! Note de l'album : 3,00
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de gdevReflet de l'avatar de gdev
Statistiques posteur :
  • 3278 (74,20 %)
  • 366 (8,28 %)
  • 774 (17,52 %)
  • Total : 4418 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 3,00 Note générale
  • Originalité : 3,00 Originalité
  • Scénario : 2,50 Scénario
  • Dessin : 4,50 Dessin
 
Acheter neuf : 11,83 11,83 11,83
Acheter d'occasion : 8,46
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.00
Dépôt légal : Octobre 2017

Avis des lecteurs

2 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Thorgal (Les mondes de) - La jeunesse, tome 5 : Slive, lui attribuant une note moyenne de 3,00/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

26 12 2017
   

Ce qui vient immédiatement à l'esprit à la fin de la lecture c'est que c'est déjà fini. Car oui, cet album se lit vite. On peut constater qu'il y a de nombreuses planches sans grande lecture. Il faut dire qu'il n'y a pas de grandes explications à fournir dans ce tome. Thorgal part à la recherche de Hierulf pendant tout l'album, on le voit tantôt à droite, tantôt à gauche et on se dit qu'il ne sert pas à grand chose. De l'autre on a Aaricia qui tente de sauver ses copines en prenant la mer. Enfin Gandalf rend visite à Slive qui va tenter de s'échapper en manipulant un enfant. Tout ça fait gentillet, c'est fluide, mais j'ai du mal à trouver ça vraiment intéressant. On s'étonnera peut être que Thorgal tue plusieurs personnes sans sourciller et sans grand suspense.

Ce qui par contre peut surprendre, ce sont toutes ces références à des personnages déjà vus à ici ou là. Malheureusement je serai bien incapable de dire où, il va falloir que je relise tous les tomes précédents, notamment de la série mère.

Pour le dessin, même si le trait de Surzenkho est toujours agréable, je le trouve moins bon que par le passé, je me suis surpris à trouver les animaux (lynx, loup) pas toujours bien fait. Par contre il maîtrise toujours aussi bien les personnages, féminins comme masculins.
Le tome finit sur un cliffhanger basic qui fonctionne moyennement bien.

Pour moi c'est un tome qui se lit très bien, mais sans véritable envergure ni intérêt.