46 602 Avis BD |20 218 Albums BD | 7 891 séries BD
 

Thorgal (Les mondes de) - La jeunesse, tome 2 : L'oeil d'Odin

 
 

Résumé

Thorgal (Les mondes de) - La jeunesse, tome 2 : L'oeil d'OdinAfin d'acceder au résumé de Thorgal (Les mondes de) - La jeunesse, tome 2 : L'oeil d'Odin, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Thorgal (Les mondes de) - La jeunesse, tome 2 : L'oeil d'OdinDes "Mondes de Thorgal", la jeunesse est certainement la série dont les critiques sont les plus positives. C’est donc avec envie que j’attendais la sortie de ce deuxième tome au milieu des 4 sorties annuelles que comptent désormais Thorgal et ses amis.
Sans grande surprise, ce deuxième remplit parfaitement le cahier des charges d’un épisode de Thorgal basique : encore quelques grammes de mythologie, on y parle de Frigg et d’Odin, on y voit Gunn et les trois sœurs Minkelsönn bien entendu, puisqu’il ne faut pas oublier que la quête des Thorgal est dans le but de les délivrer. De l’aventure donc, de l’action aussi et quelques énigmes qui apportent un minimum de suspens. On y retrouve aussi avec plaisir Thorgal jeune et qui évolue vers l’age adulte et une Aaricia déjà éprise du jeune viking.

C’est donc une lecture agréable, d’autant que je trouve le dessin de Surzhenko vraiment bon, les personnages sont jolis, le paysages enneigés aussi, ce n’est certes pas aussi beau que Rosinski qui a fait cette couverture encore très réussie, mais c’est déjà du haut niveau et en plus il est prolifique le bonhomme.

Mais, car il y a un « mais », le scénario manque certainement un peu de magie, j’ai trouvé certaines parties trop faciles (je ne cite pas les parties pour ceux qui ne l’ont pas lu), les éléments s’enchainent trop bien et c’est finalement trop simple pour poser problème à un Thorgal (même jeune).

Ou alors c’est moi qui commence à saturer sur les péripéties du héros viking.

Dans tous les cas, c’est quand même un bon moment de lecture, mais on en attend certainement plus d’un Thorgal qui nous a fait rêver.


Chronique rédigée par Olivier73 le 06/03/2014
 
 
Avis de :Un bon moment de lecture ! Note de l'album : 3,50
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de Olivier73Reflet de l'avatar de Olivier73
Statistiques posteur :
  • 1912 (80,20 %)
  • 39 (1,64 %)
  • 433 (18,16 %)
  • Total : 2384 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 3,50 Note générale
  • Originalité : 3,00 Originalité
  • Scénario : 3,00 Scénario
  • Dessin : 4,00 Dessin
 
Acheter neuf : 11,83 11,83 11,83
Acheter d'occasion : 15,56
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.50
Dépôt légal : Février 2014

Avis des lecteurs

2 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Thorgal (Les mondes de) - La jeunesse, tome 2 : L'oeil d'Odin, lui attribuant une note moyenne de 3,50/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

15 4 2014
   

Ce deuxième album de la jeunesse de Thorgal présente la fin d'une aventure commencée dans le tome précédent. Comme le veut l'univers, cette aventure sera l'occasion de faire cohabiter le jeune viking venu des étoiles et le monde des dieux, en y faisant figurer bon nombre de figures mythologiques. Alors que justement Thorgal doit retrouver les Nornes qui permettront aux soeurs Minkelsonn de retrouver leur apparence humaine, voilà que Frigg s'en mêle et propose à Thorgal une autre mission pour arriver à ses fins. Bizarrement, c'est dans la même grotte que sont situés les Nornes et l'Oeil d'Odin, objet de la nouvelle mini-quête du mini-Thorgal. L'ensemble est assez rapide, et finalement assez simple dans son déroulement. On a vraiment l'impression que les auteurs partent, avec cette série, à la conquête d'un nouveau public : les plus âgés ont connu Thorgal dans leur jeunesse et y sont de fait attachés et on tente, avec cette série, de conquérir les plus jeunes. Depuis l'âge du héros jusqu'à la simplicité avec laquelle l'ensemble est géré, on sent que tout est fait pour proposer quelque chose d'accessible à tous.

L'histoire n'est pas désagréable, et l'environnement est surprenant. La barque-drakkar qui apparaît en couverture est un superbe exemple de ce souci permanent de renouer avec l'univers très mythologique et très particulier de Thogal. Surzhenko, encore une fois, ne démérite pas : le style de la série est correctement retranscrit, même s'il me manque un trait plus éthéré et des couleurs plus floutées pour retrouver le charme de Rosinski.

Voici donc une fin d'histoire un peu vite expédiée mais les fondamentaux de la série, tant dans les idées avancées que dans le graphisme, sont bien là et suscitent toujours cette petite pointe de nostalgie qui fait du bien.