46 508 Avis BD |20 168 Albums BD | 7 885 séries BD
 

Thorgal (Les mondes de) - La jeunesse, tome 4 : Berserkers

 
 

Résumé

Thorgal (Les mondes de) - La jeunesse, tome 4 : BerserkersAfin d'acceder au résumé de Thorgal (Les mondes de) - La jeunesse, tome 4 : Berserkers, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Thorgal (Les mondes de) - La jeunesse, tome 4 : BerserkersChose peu commune, on commencera par les dessins. Comme d'habitude, la couverture est de fort belle qualité et Rosinzky fait une nouvelle fois un travail remarquable. Mais l'intérieur n'est pas mal non plus, Surzhenko étant toujours aussi doué pour restituer l'atmosphère des premiers tomes de "Thorgal" tout en lui apportant une dose de modernité. Le pari graphique est une nouvelle fois réussi et l'ensemble est très agréable à regarder, alliant toujours à la fois force et douceur, et trouvant la colorisation la plus adaptée pour cet environnement.

Le scénario se révèle plus dynamique et plus prenant que dans le tome précédent, à défaut d'être original puisqu'il s'agit uniquement pour trois prétendants de retrouver la princesse vikings qui a été enlevée par les Berserkers. Mais le voyage en Drakkar, les tempêtes et dangers de la mer, ainsi que l'affrontement contre les Bersekers, seront l'occasion pour Thorgal de prouver sa valeur, et surtout de se faire des amis. C'est certainement cette relation d'amitié entre Nigurd, Sigurd et Thorgal, que l'on retiendra de cet album. Pour la partie plus historique, c'est certainement cette drogue administrée au Berserkers avant le combat qui retient l'intérêt. Pour le reste, on est sur une aventure somme toute assez classique, dans laquelle il me manque un peu de référence aux dieux vikings, et dans laquelle également,Aaricia semble toujours aussi naïve, plus gamine que jeune fille, ce qui peut être troublant au regard du physique de Thorgal.

La difficulté du scénariste reste de faire coller tout cela aux premiers tomes de la série de "Thorgal". On pourra trouver étrange que Gandalf ne remercie en rien le jeune Thorgal pour lui avoir ramené la couronne qui l'assied sur le trône... De la même façon, avec ce nouveau fait d'armes, il s'éloigne du simple rôle de scalde exclu du clan que l'on nous présentait en début de la série mère, et surtout dans l'"enfant des étoiles". Enfin, le rôle de Hiérulf n'est pas totalement en accord avec ce que l'on connaît de ce personnage. A force de faire de Thorgal un guerrier dès son plus jeune âge, ce sont les origines de la série qui sont remises en cause : on aurait pu croire que Gandalf soit fier de donner la main de sa fille au guerrier qui a battu les Berserker et ramené la couronne, et cet exploit semble attirer l'attention des autres guerriers. Ce n'est pas le souvenir que je garde de la présentation du personnage dans les premiers tomes de la série.

L'histoire est presque trop peu originale, même si elle s'enrichit de quelques jeux de relations intéressants. En revanche, elle s'inscrit assez mal dans ce que l'on connaît de la jeunesse de Thorgal, développée dans la série-mère.


Chronique rédigée par gdev le 10/04/2016
 
 
Avis de :Un bon moment de lecture ! Note de l'album : 3,00
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de gdevReflet de l'avatar de gdev
Statistiques posteur :
  • 3278 (74,20 %)
  • 366 (8,28 %)
  • 774 (17,52 %)
  • Total : 4418 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 3,00 Note générale
  • Originalité : 2,00 Originalité
  • Scénario : 3,00 Scénario
  • Dessin : 4,00 Dessin
 
Acheter neuf : 11,83 11,83 11,83
Acheter d'occasion : 8,83
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.00
Dépôt légal : Avril 2016

Avis des lecteurs

2 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Thorgal (Les mondes de) - La jeunesse, tome 4 : Berserkers, lui attribuant une note moyenne de 3,00/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

14 4 2016
   

Ah ! Les mondes de Thorgal, une saga à eux tout seul. Du projet à la réalisation, ils s’en sera passé des événements. Cela dit je ne parle pas des histoires en elles-mêmes, car pour elles c’est plutôt l’inverse : il ne se passe vraiment pas grand-chose, et cet épisode du jeune Thorgal ne saurait me contredire. Rappelez-vous : Thorgal accompagné de Nigurd et Sigurd, partent sauver Aaricia, capturée par les terribles Berserkers. Si l’aventure n’est guère intéressante c’est surtout par un grand manque d’originalité et pas de grands rebondissements. Je n’ai jamais ressenti le moindre danger pour les uns ou pour les autres. Yann se contente de mettre ses personnages en action de temps en temps : une tempête, une femme à la mer, ils perdent le cap dans la nuit... à chaque fois Thorgal est là en bon héros qu’il est, pour sauver tout le monde. Du côté d’Aaricia c’est la même chose, on ne la sent pas réellement en danger.

Je trouve aussi la bagarre de fin assez gentillette, les femmes arrivent à trucider des vikings, même sous l’effet d’une drogue ça me parait aberrant.

La lecture reste agréable malgré tout, mais je pense qu’il y a plusieurs problèmes qui se révèlent au bout de ces 4 tomes. D’abord : à qui s’adresse cette série ? J’ai l’impression qu’elle n’est ni pour les enfants, ni trop pour les adultes. A ne pas vouloir se mouiller d’un côté ou de l’autre, les auteurs font dans le consensuel. Ensuite, si faire des spin off de personnages secondaires pouvait être une bonne idée, celle de Thorgal jeune ne me parait pas adaptée. Comme le mentionne Gdev à juste titre, les réactions de Gandalf sont démesurées pour simplement pouvoir coller avec la série mère.

Finalement, seul le dessin me semble exempt de défaut. Sans faire scrupuleusement du Rosinski, Surzenkho c’est bien inspiré de l’auteur et c’est une réussite.

Plus je lis les mondes de Thorgal, et plus je suis déçu de ce qu’il en ressort, la série mère fourmillait de bonnes idées, les spin off sont tous assez plats et paraissent juste exploiter un filon qui va finir par être complétement à sec.