46 616 Avis BD |20 224 Albums BD | 7 891 séries BD
 

La Guerre d'Alan, tome 1

 
 

Résumé

La Guerre d'Alan, tome 1Afin d'acceder au résumé de La Guerre d'Alan, tome 1, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de La Guerre d'Alan, tome 1On sent l'affection de Guibert pour son aîné à toutes les pages. Le dessin lui-même, épuré et original, se fait tout petit derrière la parole retranscrite. Et on a eu l'impression, en fermant l'album, qu'Alan était face à nous, les yeux rieurs et pétillants, en train de raconter ses souvenirs.

C'était le plus beau cadeau que le dessinateur pouvait faire au vieil homme, dont il a fait une sorte de grand-père universel au timbre chaud et stimulant.
Je crois que plus d'un lecteur aura envie de retrouver ses vieux manuels d'histoire pour se replonger dans la guerre 1939-1945 après avoir écouté (euh pardon, lu...) Alan et contemplé les images d'Emmanuel.

Un album profondément humain, à découvrir sans tarder.


Chronique rédigée par Jean Loup le 21/09/2002
 
 
Avis de :Une excellente BD ! Note de l'album : 4,00
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de Jean LoupReflet de l'avatar de Jean Loup
Statistiques posteur :
  • 1313 (63,80 %)
  • 390 (18,95 %)
  • 355 (17,25 %)
  • Total : 2058 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,00 Note générale
  • Originalité : 5,00 Originalité
  • Scénario : 4,00 Scénario
  • Dessin : 4,00 Dessin
 
Acheter neuf : 16,15 16,15 16,15
Acheter d'occasion : 18,95
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.80
Dépôt légal : Avril 2000

Avis des lecteurs

5 internautes ont donné leur avis sur l'album BD La Guerre d'Alan, tome 1, lui attribuant une note moyenne de 3,80/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

31 12 2011
   

J'ai eu un mal fou a finir ce bouquin. Il n'a cesser de me tomber des mains. Pourtant il ne manque pas d'intérêt.

Cet album est un témoignage historique sur l'Amérique de 1943 à 45. On suit l'engagement d'un homme dans l'armée. Ce tome relate sa formation. Les faits sont très bien reconstitués, on ressent les émotions du personnage, on voit son évolution. Il est intéressant de découvrir les méthodes de formation appliquées aux USA durant cette période.

Mais si ce tome est intéressant, il est loin d'être passionnant. Il ne se passe rien d'exceptionnel. La narration est plate, linéaire, on s'ennuie un peu. Le dessin en nuance de gris est sans génie. Il offre toute fois une bonne lisibilité au récit.

un tome moyen.

26 12 2011
   

(J'ai lu cet album dans le splendide intégrale de la série).

"La Guerre d'Alan" est un récit étonnamment touchant et humain. Ce projet, né de l'envie d'Emmanuel Guibert de raconter la vie de son ainé et amis, l'américain Alan Ingram Cope est vraiment une belle initiative.
Ça commence comme un récit intimiste, où Alan Ingram Cope nous raconte un peu son enfance, puis son entrainement militaire, ce qu'il a appris avant de partir au front, lors de la seconde guerre mondial.
D'ailleurs, ce premier tome se finit au bout d'un peu moins de 100 pages, lorsque Alan Ingram Cope pose le pieds en France, pour faire la guerre, le jour de son anniversaire (de ses 21 ans pour être exact).
J'ai trouvé vraiment très intéressante cette BD, où l'on découvre les pensées d'un jeune soldat sociable, qui n'a pas forcément envie de se battre sans avoir peur de la guerre.

Le dessin de Guibert, mélange son trait gras et épuré (proche de la ligne claire) avec des cases en lavis gris, très nuancée, pas toujours très lisible, mais vraiment esthétique.

Une belle découverte.

19 9 2005
   

On suit ici les sauts de mémoire d’un vétéran de la guerre: Alan Ingram Cope. Scrutant sa mémoire parfois défaillante, cet ancien G.I. nous raconte la préparation à la guerre et la formation du soldat Alan sur son sol natal avant de partir à la guerre.

Rien d’extraordinaire ne se passe, c’est tout simplement le récit honnête d’un type qui se voit former au combat avec quelques anecdotes comme toute personne ayant fait son service militaire pourrait vous raconter. Et pourtant on prend un réel plaisir à lire cette pré-aventure d’un type comme les autres qui un jour va partir au combat.

28 3 2004
   

Ca m'a laissé sans voix. C'est de la BD documentaire, mais quelle intelligence ! Rien de rébarbatif, d'excessif, de fatigant.
Emmanuel Guibert raconte une histoire, et il le fait de manière subtile et décalée, à l'image de l'aventure du héros.
Les faits sont simples, les récits sans grande originalité, mais la manière dont c'est narré, et la façon dont cela est rendu, avec un dessin sépia de circonstance, sont extraordinaires.
Je me suis laissé porter par la lecture de ce tome, demandant avec délice à tourner les pages, allant de surprise en surprise.
La douceur des traits - alors que le sujet est dur -, le dessin très bien pensé, souvent sans arrière plan, ou avec plus de détail, on sent que rien n'est laissé au hasard et que le livre est comme Guibert l'a voulu.
Un très bon moment de BD, quelque chose d'un pari osé sans doute, mais une vraie réussite.
Je le conseille à tous, moi je le relis régulièrement, je le prête, je le fais connaître.

(Et que l'on ne se méprenne pas, il ne s'agit pas de LA guerre, mais de la Guerre d'ALAN, vue avec l'oeil de ce soldat américain, et avec ses impressions et ses sentiments. Ca change tout et ce livre n'est pas un énième récit de combat).