45 068 Avis BD |19 421 Albums BD | 7 701 séries BD
Accueil
Tome 3 : Le pays de non vie
 

La Geste des Chevaliers Dragons, tome 3 : Le pays de non vie

 
 

Résumé

La Geste des Chevaliers Dragons, tome 3 : Le pays de non vieAfin d'acceder au résumé de La Geste des Chevaliers Dragons, tome 3 : Le pays de non vie, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de La Geste des Chevaliers Dragons, tome 3 : Le pays de non vieJe pense qu'on peut sans hésiter parler d'une "variante sur le même thème".

Ange nous ressert du réchauffé, toujours le même canevas: la guerrière solitaire, vierge, frustrée sexuellement, part en croisade, bien décidée à faire la peau à cet enculé de dragon qui-fait-rien-qu'à-l'embêter...

On change les personnages(surtout les prénoms car les tronches changent peu), on change les...heu...ben, on change pas grand-chose en fait et c'est bien là le problème.

Bref, vous l'avez compris, le scénar' se distingue surtout par sa concision, ce qui n'est pas forcément un handicap, sauf si on a l'impression de lire le même que dans les 2 premiers opus.

Heureusement, un peu à l'instar de Varanda et Briones, Guinebaud sauve les meubles grâce à un trait très prometteur.

Il n'a vraiment pas à rougir de sa prestation, comparativement à ses 2 prédécesseurs, pourtant bien plus chevronnés dans le monde de la BD.

Beaucoup de dynamisme dans chaque case, un graphisme avec une épaisseur très élégante, des personnages d'une expressivité incroyable:c'est réellement du bel ouvrage, à mi-chemin entre Frezzato et Efa("Les Icariades").

Pour ne rien gâcher, Stéphane Paitreau réussit à mettre l'ensemble en couleurs avec une grande maestria. Bravo !


Finalement, pour conclure, j'espère de tout coeur qu'il n'y aura pas de suite à cette trilogie, ce que ne permet malheureusement pas d'infirmer la dernière planche de ce tome...

N'en jetez plus !


Chronique rédigée par pierrino le 12/10/2005
 
 
Avis de :Un bon moment de lecture ! Note de l'album : 3,00
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de pierrinoReflet de l'avatar de pierrino
Statistiques posteur :
  • 32 (94,12 %)
  • 1 (2,94 %)
  • 1 (2,94 %)
  • Total : 34 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 3,00 Note générale
  • Originalité : 2,00 Originalité
  • Scénario : 2,00 Scénario
  • Dessin : 4,00 Dessin
 
Acheter neuf : 13,78 13,78 13,78
Acheter d'occasion : 7,57
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.00
Dépôt légal : Novembre 2004

Avis des lecteurs

3 internautes ont donné leur avis sur l'album BD La Geste des Chevaliers Dragons, tome 3 : Le pays de non vie, lui attribuant une note moyenne de 3,00/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

12 9 2017
   

Il m’aura fallu trois tomes pour comprendre que nous sommes dans une série à thème, où les dessinateurs se succèdent et où chacun correspond à une histoire, avec un début et une fin. Concept très à la mode, qui permet des sorties très rapprochées, mais qui n’est pas pour moi, gage de qualité.

Le dessinateur Guinebaud, que je ne connais pas, s’en tire bien, c’est joli, le trait est clair, et les filles pas exagérément dénudées.

Mais comme le dessin ne fait pas tout, il faut bien parler du scénario. L’histoire se tient, elle est plutôt agréable à lire, avec ces deux points de vue qui se recoupe. D’un côté la famille, pauvre, avec la fillette qui attire la sympathie, de l’autre le chevalier Dragon, vierge, jeune et jolie qui a soif de découper du dragon en rondelles. En fait, rien de nouveau me direz-vous ? Eh bien, pas grand-chose effectivement. Si ce n’est le passage où la famille rentre dans le Vielle et sombre dans la folie, une partie que j’ai trouvée très bien traitée. Par contre le reste est (déjà) vu et revu…

Je me demande de quoi vont parler les 20 tomes à venir, j’ai déjà peur de finir par m’ennuyer.

27 8 2006
   

Avec ce troisième tome, Ange, redonne une ambiance plus dramatique et sombre à la série. Le problème c’est que l’histoire se répète et on commence à tourner autour du pot : un dragon se pointe et une vierge doit s’occuper vite fait de son cas. Ça devient très répétitif même si il faut souligner l’effort fait au fil de cette histoire pour développer et étoffer cet univers avec les prêtres d’Aman, les sœurs de la vengeance, les chasseurs de viell…

Guinebaud se démarque un peu plus du style des deux autres. Cette différence vient sûrement essentiellement du fait qu’il a volontairement omis d’encrer ses planches pour donner plus de spontanéité à son trait. Même si je ne suis pas un grand fan de cette technique qui fait trop fouillis selon moi, il faut bien se rendre à l’évidence que ça donne un côté encore plus effrayant à ce monde. Je trouve sa guerrière mois appétissante que les autres.

Les couleurs de Paitreau s’adapte parfaitement bien au style crayonné de Guinebaud mais s’éloigne un peu de se qu’il avait fait avec le tome 2.