46 601 Avis BD |20 217 Albums BD | 7 891 séries BD
Accueil
Tome 1 : Voyage aux Enfers
 

La dernière prophétie, tome 1 : Voyage aux Enfers

 
 

Résumé

La dernière prophétie, tome 1 : Voyage aux EnfersAfin d'acceder au résumé de La dernière prophétie, tome 1 : Voyage aux Enfers, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de La dernière prophétie, tome 1 : Voyage aux EnfersC'est vrai que le dessin et le style de Chaillet sont différents, et même meilleurs que ceux de Jacques Martin, avec lequel il a collaboré durant plus de 20 ans... Mais lorsque Chaillet se lance tout seul dans une BD historique, c'est vraiment pas bon, sauf quand c'est "Vasco" !

Ici, son dessin part dans tous les sens, la narration est très hachée, et malgré le sujet (la fin de l'Empire romain d'Occident), on n'a pas envie d'en lire plus...

C'est dommage, car Chaillet a prouvé la qualité de son oeuvre dans Vasco. Ici, c'est du gâchis...


Chronique rédigée par Spooky le 08/08/2006
 
 
Avis de :Une BD sans intérêt ! Note de l'album : 1,50
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de SpookyReflet de l'avatar de Spooky
Statistiques posteur :
  • 866 (80,26 %)
  • 70 (6,49 %)
  • 143 (13,25 %)
  • Total : 1079 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 1,50 Note générale
  • Originalité : 2,50 Originalité
  • Scénario : 2,00 Scénario
  • Dessin : 2,00 Dessin
 
Acheter neuf : 13,21 13,21 13,21
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 2.50
Dépôt légal : Janvier 2002

Avis des lecteurs

2 internautes ont donné leur avis sur l'album BD La dernière prophétie, tome 1 : Voyage aux Enfers, lui attribuant une note moyenne de 2,50/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

11 2 2008
   

Je suis un fan de Chaillet, surtout de « son » Vasco.
Mais ici j’ai découvert un autre Chaillet avec le premier tome d’une série originale. A sa façon, l’auteur refait une partie de l’Histoire antique : les chrétiens ne sont plus des martyrs de Rome mais persécutent ses habitants dans une sorte d’ivresse de l’intolérance. Nos « pauvres » Romains tentent de faire survivre leurs dieux face à celui –unique- des nouveaux maîtres et, pour ce faire, mènent une lutte désespérée.
J’ai lu une histoire assez iconoclaste, mais surtout apprécié la force du graphisme de l’auteur, son trait réaliste vraiment efficace. Sans oublier, quand même, le scénario.
Ce dernier est une sorte de révisionnisme de l’Histoire politiquement incorrect et pourrait même heurter certaines âmes.
N’empêche : cela ne manque pas de pertinence.
Le problème –car il y en a un- : le récit est fort ésotérique et le contenu de ce tome est à lire VRAIMENT à son aise car le postulat et ses développements ont de quoi faire rebuter plus d’un lecteur.
Mais si l’on se prête au « jeu » de Chaillet, ce que j’ai fait, on se retrouve plongé dans l’ambiance des bons vieux péplums avec l’antique Rome, « ses » combats, ses rues, ses nombreuses descriptions… une Rome prise entre deux mondes.
C’est vrai : faut aimer. Je l’ai fait.