46 534 Avis BD |20 177 Albums BD | 7 885 séries BD
Accueil
Tome 1 : Au bord du gouffre
 

La chronique des immortels, tome 1 : Au bord du gouffre

 
 

Résumé

La chronique des immortels, tome 1 : Au bord du gouffreAfin d'acceder au résumé de La chronique des immortels, tome 1 : Au bord du gouffre, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de La chronique des immortels, tome 1 : Au bord du gouffreVoici le type d'albums que je n'aurais jamais pu découvrir. En effet, avec un nom de série aussi ridicule et commun, et une couverture aussi moche, l'idée même de feuilleter l'album ne me serait pas venu à l'idée.
Et pourtant, lors d'une sympathique séance de dédicaces sur Lyon, je me suis intéressé de plus près à cet album allemand à la réalisation soignée. Grand bien m'en fût !

Le scénario en lui-même n'a pour l'instant rien de fracassant. L'ambiance, plutôt sombre, sent bon la Dark Fantasy bien calibrée, tant le héros semble avoir un passé lourd et secret.
L'ensemble est assez barbare, brutal, mais l'ambiance est là ! On est loin de la BD sauvage sans fond, rassurez-vous. Après une introduction très active, l'ensemble décollera sûrement dès le second tome.

C'est plutôt sur le côté graphique de l'album qu'il convient donc de s'attarder. Et là... bonne claque :| Le dessinateur est un roi de l'animation, et son talent est grandement mis à profit dans cet album. L'ensemble est d'un dynamisme incroyable, les combats, pourtant complexes, sont d'une lisibilité exemplaire. Ca flatte la rétine, croyez-moi !

De plus, le traitement graphique est assez original : en effet, on se croirait devant des celluloïd de dessin animé : fonds peints de grande qualité, sur lesquelles viennent littéralement s'animer des personnages et objets en aplat de couleur, dans un style vraiment efficace. Classe !

Une bien bonne surprise, qui pourtant aurait pu passer totalement inaperçue a mes yeux. Essayez, vous me direz.


Chronique rédigée par Piehr le 15/08/2005
 
 
Avis de :Un bon moment de lecture ! Note de l'album : 3,50
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de PiehrReflet de l'avatar de Piehr
Statistiques posteur :
  • 1099 (67,76 %)
  • 130 (8,01 %)
  • 393 (24,23 %)
  • Total : 1622 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 3,50 Note générale
  • Originalité : 3,00 Originalité
  • Scénario : 3,00 Scénario
  • Dessin : 4,50 Dessin
 
Acheter neuf : 13,30 13,30 13,30
Acheter d'occasion : 1,02
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.30
Dépôt légal : Mai 2005

Avis des lecteurs

5 internautes ont donné leur avis sur l'album BD La chronique des immortels, tome 1 : Au bord du gouffre, lui attribuant une note moyenne de 3,30/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

1 3 2014
   

Une bd pleine de bonnes intentions, on sent un gros potentiel et un background assez conséquent grâce aux livres.

Alors c'est le premier tome il faut que cela fasse son chemin... mais je trouve ça un peu irrégulier dans la trame (on a des pages entières sans texte ), on sent qu'ils ont voulu bien faire mais... ça manque de texte ! Alors c'est vrai beaucoup de choses se passent dans les regards, les expressions qui sont bien retranscrites...

Au niveau dessin, les décors sont superbes, il n'y a rien à dire. C'est à la limite de la peinture, je trouve dommage par contre que les protagonistes "ressortent" de cette manière. DAO sur fond de peinture, c'est pas très joli..

Pour finir je dirais qu'il mérite une chouette moyenne, car c'est plus de la maladresse qu'autre chose et on peut croire que cela va s'arranger.

10 5 2006
   

J'ai pris cet album par hasard en médiathèque. Je l'ai lu. Ce n'est qu'ensuite que j'ai découvert les trois chroniques disponibles sur le site. Et mon avis est moins élogieux.

On a dit avant moi que les dessins étaient un peu étranges. Le procédé issu de l'animation par lequel on place des personnages sur un fond peint ne m'a pas du tout convaincu. Autant il se justifie au cinéma quand il y a plusieurs images par seconde, autant il me semble inutile en BD. Inutile et même dérangeant : les personnages donnent parfois l'impression de se détacher d'un décor factice, sans s'y intégrer. Ce sentiment est renforcé par un traitement graphique différent des uns et des autres : dans un décor léché et beau déambule parfois un personnage couvert de terre, en particulier dans les quinze premières planches où la crasse qui recouvre les personnages rend le dessin lui-même assez déplaisant. Drôle de graphisme donc, qui hésite entre le beau et le laid.

Adapté d'un roman allemand, le scénario est pour l'instant basique et s'apparente à une histoire de vengeance des plus banales. Il y aura visiblement d'autres enjeux mais qui ne sont qu'esquissés dans ce tome inaugural. Village massacré + poursuite des méchants pour rendre justice = récit éculé depuis des lustres ! Les auteurs ne parviennent pas suffisamment à montrer l'originalité de leur intrigue. Il y a du fantastique dans tout cela, mais pour l'instant on n'en sait pas plus et l'album ne donne pas tellement envie d'aller consulter les prochains épisodes.

Album trop banal, et même en-dessous de la moyenne à mon avis. Mais puisque les avis divergent, et comme on l'a dit avant moi : lisez et vous nous direz.

28 10 2005
   

J'ai trouvé les dessins plutôt étranges au premiers abords en grande partie parce qu'on est peu habitué en Europe à ce design se rapprochant de l'animation, ça m'a presque convaincu de ne pas la prendre mais finallement en plongeant un peu dans l'ambiance on s'habitue et on arrive même à apprécier !
Le scenario est assez classique mais reste efficace d'autant plus que l'ambiance est tres travaillé, c'est trés sombre, sans optimisme...
Une bd tout compte fait peu commune à découvrir.

A noter que La Chronique des Immortels est une adaptation d'un des romans de Wolfgang Hohlbein, le plus connus des auteurs Allemands dans le domaine du fantastique.

22 8 2005
   

Un album surprenant à l’ambiance sombre et lourde, qui donne l’impression de parcourir cette période d’inquisition barbare au milieu d’une épaisse brume étouffante! Les non-dit concernant le passé du héros au look de samouraï et son détachement face à l’horreur ne font qu’accentuer cette ambiance angoissante.

Le dessin des personnages, superposé au décor détaillé ajoute une touche d’irréel à ce monde ténébreux et est vraiment une bonne surprise. Ajoutez à cela une touche de mystérieux avec les guerriers dorés de l’inquisition, le secret des Delany et leur étrange pouvoir que l’on découvre petit à petit et qui nous pousse à se demander pourquoi il achève son fils au tout début du tome (??).

Bref, du grand 9ième art germanique (je ne croyais pas un jour écrire ces mots) au scénario viril dans un Moyen-âge malsain, au dessin irréel, à l’intrigue fort bien menée et à la “fin” prometteuse.