44 942 Avis BD |19 367 Albums BD | 7 683 séries BD
Accueil
Tome 5 : Le Club de l'Hypermonde - Tola
 

La Brigade Chimérique, tome 5 : Le Club de l'Hypermonde - Tola

 
 

Résumé

La Brigade Chimérique, tome 5 : Le Club de l'Hypermonde - TolaAfin d'acceder au résumé de La Brigade Chimérique, tome 5 : Le Club de l'Hypermonde - Tola, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de La Brigade Chimérique, tome 5 : Le Club de l'Hypermonde - TolaEt voilà déjà le cinquième et avant-dernier volet de cette excellente saga super-héroïque européenne imaginée par Serge Lehman ("La saison de la couloeuvre") et Fabrice Collin ("Tir Nan Og"), dessinée par Gess ("Carmen McCallum") et superbement mise en couleurs par Céline Bessonneau.

Après une longue mise en place des protagonistes et des forces qui dominent/menacent l’Europe d’entre-deux guerres, l’intrigue a définitivement pris son envol. Nos héros tentent d’abord de percer le mystère qui entoure les derniers mots de Gregor Samsa, alias le Cafard, avant de se rendre au club de l’hypermonde. Le scénario est parfaitement huilé et demeure d’une richesse incroyable.

Le deuxième épisode de ce tome revient sur l’histoire de George Spad et, s’il est légèrement moins intéressant à suivre au niveau du scénario, il permet néanmoins de mettre en avant la superbe colorisation de Céline Bessonneau. Que ce soit lors de l’assaut de l’institut du Radium par le Nyctalope, lors du passé hispanique de George Spad ou lors de la mission nocturne de Jean Séverac, la coloriste livre de l’excellent travail.

Vivement la conclusion !


Chronique rédigée par yvan le 10/11/2010
 
 
Statistiques posteur :
  • 2329 (58,20 %)
  • 1102 (27,54 %)
  • 571 (14,27 %)
  • Total : 4002 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,00 Note générale
  • Originalité : 5,00 Originalité
  • Scénario : 3,50 Scénario
  • Dessin : 3,50 Dessin
 
Acheter neuf : 10,45 10,45 10,45
Acheter d'occasion : 9,06
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 4.00
Dépôt légal : Juin 2010

Avis des lecteurs

2 internautes ont donné leur avis sur l'album BD La Brigade Chimérique, tome 5 : Le Club de l'Hypermonde - Tola, lui attribuant une note moyenne de 4,00/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

16 7 2017
   

Après la nouvelle impulsion donnée dans le tome précédent, on découvre ici, presque avec un œil neuf, les différents éléments des tomes passés, qui prennent désormais forme pour aller dans la direction voulue par l’auteur. La version uchronique des événements ayant conduit à la seconde guerre mondiale prend forme, que ce soit avec cette présentation de Gregor Samsa, alias Ashaverus, le Juif Errant devenu, dans les mains de Mabuse, un Cafard, ou dans cette invasion de la Pologne qui oblige Sevrac à réagir… l’ensemble fait froid dans le dos, même si on ne peut qu’être admiratif de l’imagination du scénariste qui ose user de toutes ces références et images allégoriques pour présenter les plans des nazis.

On pourra peut-être reprocher que le passé de Marie Curie reste quelque peu obscur, et que ce passé ne soit que retranscrit dans des feuilletons des années 20, mélangeant fiction et réalité. Vu que ce passé ne date que d’une quinzaine d’année par rapport à l’époque décrite, on peut s’interroger sur l’absence de témoignage direct et officiel du rôle de Marie Curie et de sa brigade chimérique.

Pour autant, en évoquant le passé de George Spad, on aborde également le totalitarisme en Espagne et la référence constante de Mabuse au sur-hommes permet de comprendre où le scénariste veut en venir : sous couvert de nous proposer une fiction expliquant pourquoi il n’y a pas de super-héros européens, l’auteur nous offre une vision dantesque dans laquelle ce serait ces derniers qui seraient à l’origine de l’idéologie nazie, faisant évoluer la notion de super-homme vers celle de sur-hommes.

Malgré quelques méandres scénaristiques parfois un peu obscurs, l’ensemble se suit toujours aussi facilement, l’idée générale ayant revêtu une gravité nouvelle.