46 534 Avis BD |20 177 Albums BD | 7 885 séries BD
Accueil
L'orchidée noire
 

L'orchidée noire

 
 

Résumé

L'orchidée noireAfin d'acceder au résumé de L'orchidée noire, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de L'orchidée noireNeil Gaiman est très connu pour sa série "Sandman". Dave McKean avait déjà travaillé avec lui, d'abord en signant de nombreuses couvertures de la série, puis comme cosignataire de plusieurs albums, dont "Violent cases".
Ce dessinateur-graphiste, qui mélange peinture, collage, dessin,photographie et infographie avait publié avec Grant Morrisson le magnifique "Batman: Arkham Asylum".
Cet album reprend l'intégralité de la série, Par Zenda en 1989 et 1990.

Les auteurs, forts de leur originalité, ont pris le parti de délivrer une BD hors du commun. Et c'est réussi, c'est un comic unique.
L'univers et la représentation du Super-Héros sont déconstruits: le personnage principal est une femme mais son histoire et ses pouvoirs sont aussi très spéciaux. On est plus proche d'une histoire fantastique que de la mythologie moderne des Super-Héros.
L'intrigue n'est pas toujours facile à suivre; elle s'appuie sur de nombreux flash-backs et , jusqu'au dénouement, il y a une sorte de (fausse) confusion maîtrisée dans le récit. Mais le dessin de toute splendeur happe le lecteur, servant parfaitement les passages oniriques et merveilleux.
Cette Black Orchid est assez remarquable en ce qu'elle mêle des personnages qui incarnent la violence même ( on y voit Lex Luthor, Batman, le Joker enfermé à l'asile...) et des thèmes traités avec poésie (la mort est-elle vraiment une fin , la vie est liée à l'ordre de la nature...). Ce contraste est remarquablement bien rendu par les illustrations, époustouflantes.
Ajoutons que cette édition propose une belle préface et une rapide postface, soulignons la très belle qualité du papier et de l'impression et il ne me reste plus qu'à vous conseiller l'acquisition de cet album, qui prouve que le comic peut être une question d'artistes...


Chronique rédigée par Hellspawn le 06/02/2010
 
 
Avis de :Un bon moment de lecture ! Note de l'album : 3,50
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de HellspawnReflet de l'avatar de Hellspawn
Statistiques posteur :
  • 446 (38,99 %)
  • 689 (60,23 %)
  • 9 (0,79 %)
  • Total : 1144 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 3,50 Note générale
  • Originalité : 3,50 Originalité
  • Scénario : 3,00 Scénario
  • Dessin : 4,00 Dessin
 
Acheter neuf : 20,90 20,90 20,90
Acheter d'occasion : 64,99
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.00
Dépôt légal : Novembre 2009

Avis des lecteurs

2 internautes ont donné leur avis sur l'album Comics L'orchidée noire, lui attribuant une note moyenne de 3,00/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

6 2 2010
   

J'adore les scénarios de Neil Gaiman ("Sandman") et j'aime l'esthétisme de Dave McKean; il y avait donc de bonnes chances que j'apprécie cette BD. Et pourtant non, pas vraiment...

Pour commencer, le dessin de Dave McKean ne m'a pas vraiment charmé ici. Contrairement à son travail pour "Batman - L'asile d'Arkham", je n'ai pas été ébloui par telle ou telle planche particulièrement jolie, et ce que je reproche à ce style de dessin m'a encore plus sauté aux yeux ici : des visages flous ou dans l'ombre empêchant de s'attacher aux personnages, une narration graphique délaissée au profit d'un esthétisme auquel je n'ai pas accroché... En outre, alors que Dave McKean est capable d'une originalité superbe, le dessin ici est réaliste et sans réelle innovation visuelle, rendu en plus de cela assez terne par un choix chromatique très restreint (gris, vert, violet).

Quant au scénario, je n'ai pas du tout accroché au début car la narration y est confuse, composée des pensées d'une héroïne amnésique, de flash-backs, de visions dont on ne sait si elles sont réelles ou imaginaires, passées ou présentes, etc... Et tout comme l'héroïne elle-même qui n'a pas de mémoire à elle, on ne sait pas vraiment qui elle est et quelle histoire on suit. C'est un peu l'objectif du récit d'ailleurs de découvrir qui est Black Orchid, du moins cette Black Orchid là, mais la chose est racontée de telle manière que plutôt que d'être curieux et de vouloir suivre l'enquête, je ne me suis pas du tout attaché au personnage et je n'ai retenu qu'une seule chose : la confusion du récit. Et de même que je ne me suis pas attaché à Black Orchid et à sa petite soeur (trop distantes, trop amnésiques, trop lunatiques...), j'ai même été jusqu'à détester le personnage de l'ex-mari de l'originale de Black Orchid (qui est haineux, macho, con et psychopathe) que j'aurais vraiment voulu voir disparaître rapidement mais qui perdure jusqu'à la fin du récit.
Le récit devient linéaire au fil des pages et je dois admettre avoir assez apprécié la façon dont il s'inscrit dans la continuité de l'univers DC Comics (avec la rencontre de Swamp Thing, Lex Luthor, Poison Ivy, Batman, etc...). J'ai notamment apprécié le court passage dans l'Asile d'Arkham.
Mais pour le reste, jusqu'à la fin, le récit m'aura laissé indifférent et son final, malgré sa non-violence originale, ne m'a vraiment pas laissé l'impression d'avoir lu une œuvre passionnante.

Alors graphiquement ce n'est pas mauvais, le scénario n'est pas mauvais non plus, mais il n'y a rien de bien indispensable dans ce récit à mon avis.