46 508 Avis BD |20 168 Albums BD | 7 885 séries BD
Accueil
Tome 1 : L'affaire Brignou
 

L'Ombre de l'Échafaud, tome 1 : L'affaire Brignou

 
 

Résumé

L'Ombre de l'Échafaud, tome 1 : L'affaire BrignouAfin d'acceder au résumé de L'Ombre de l'Échafaud, tome 1 : L'affaire Brignou, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de L'Ombre de l'Échafaud, tome 1 : L'affaire BrignouUne bonne ambiance polar du debut du XXe servie par un dessin impec d'un nouveau venu (CERQUEIRA) certainement plein d'avenir.
Ses dessins sont très travaillés, très précis, mais ne sont pas surchargés de details inutiles et les couleurs (je ne sait pas qui les a faites) collent nickel à l'époque, et au style de la BD.

Masbou au scenar s'en sort plus que bien. Il nous plonge dans un paris que nous connaissons mal avec un plaisir non dissimulé.
On est vraiment bien avec les persos, on partage leurs aventures et leurs decouvertes...

à noter que j'aime vraiment beaucoup la calligraphie utilisée dans les bulles... ça renforce encore plus notre immersion dans cette epoque.

Bref, un bon petit policier, parfois amusant, burlesque. Un peu dans l'ambiance Arsene Lupin.


Chronique rédigée par Kael le 12/08/2002
 
 
Statistiques posteur :
  • 313 (97,20 %)
  • 4 (1,24 %)
  • 5 (1,55 %)
  • Total : 322 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,00 Note générale
  • Originalité : 4,00 Originalité
  • Scénario : 4,00 Scénario
  • Dessin : 4,00 Dessin
 
Acheter neuf : 13,78 13,78 13,78
Acheter d'occasion : 1,50
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.44
Dépôt légal : Janvier 2004

Avis des lecteurs

8 internautes ont donné leur avis sur l'album BD L'Ombre de l'Échafaud, tome 1 : L'affaire Brignou, lui attribuant une note moyenne de 3,44/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

24 12 2005
   

Le commissaire Picon et le capitaine Renoir, que tout oppose, sont forcés de faire équipe ensemble pour élucider l’enlèvement mystérieux du professeur Brignou. En parallèle, 2 brigands notoires (Antoine et Louis Dor) vont, bien malgré eux, se frotter au spectre, étrange individu qui serait impliqué dans L’Affaire Brignou. Ce récit rappelle les enquête policières du début du siècle, à ceci près que le fantastique fait figure d’élément central.

L’histoire, intéressante, est plutôt bien amenée par Masbou. Cela commence par un banal cambriolage, tout ce qu’il y a de plus rationnel, puis le fantastique fait son apparition... alternant scènes humoristique et d’horreur.

Par contre, les planches de Cerqueira manquent cruellement d’audace dans le découpage (trop classique, trop monotone) ! De plus, les dessins semi-réalistes, pourtant bons à la base, sont fort petits et les détails trop nombreux. Bref, à l’image de la couverture, le graphisme ne me plaît pas des masses.

15 6 2004
   

Alors que deux voleurs souhaitent cambrioler une maison pendant que ses habitants sont à l’intérieur, ils sont surpris par un visiteur, un peintre, qui va, lui, enlever le professeur Brignou, occupant de cette maison. Et ce visiteur n’est autre qu’un complice du spectre !!!

Nous voici plongé dans une enquête policière quelque peu fantastique. Le commissaire Picon et le docteur Renoir sont amusants et attachants. Ils forment un duo un peu étrange et les voir évoluer ensemble est bien plaisant. Un autre duo mais de voleurs cette fois-ci, est composé de Fernand, également appelé Louis d’Or, et Antoine. Cousins complices, ils n’ont jamais l’air d’accord ces deux là. Là où Fernand se veut plutôt audacieux, inventif et sur tous les gros coups, Antoine est plus sage, plus réfléchi et plus suspicieux (à juste titre d’ailleurs). Cependant, il se laisse toujours convaincre et ils forment une paire de choc.
La cinquième roue du carrosse, c’est le spectre. Beaucoup de mystère autour de ce personnage. On ne sait pas vraiment qui il est ni ce qu’il cherche, son but final.
Nous voici donc en présence de ces personnages qui sont soit attachants, soit mystérieux et dans les deux cas, on veut connaître la suite de leurs aventures qui sont très bien narrée par Masbou (il ne sait pas que dessiner !). De plus, ce tome est originalement lettré et ça rajoute une touche à l’histoire tout en étant agréable à lire.

Le dessin, c’est Cerqueira qui s’y colle. Petit nouveau de la bande dessinée (en tout cas pour moi), il se débrouille très bien. Ses personnages sont variés et chacun colle bien à son rôle. Quant aux couleurs, elles sont splendides et ajoute pleins de détails comme la tapisserie ou les affichages muraux.

Pour résumer, un petite intrigue policière comprenant une part de fantastique très menée et dessinée. A lire avec plaisir.

24 10 2002
   

Je ne suis pas vraiment enthousiaste. Le scénario n'est pas mauvais, mais rien ne sort de l'ordinaire, même pas les dialogues un peu trop convenus, beaucoup de choses restent encore à prouver. Les personnages ne sont encore que des "types", je n'ai pas assez du premier tome pour juger de la qualité scénaristique de cette histoire.
C'est surtout le dessin qui ne me plait pas du tout, le trait est trop fin, beaucoup trop fin par rapport à l'espace qui sépare les cases (ça n'a l'air de rien mais je trouve que cela gâche l'unité des planches). La mise en scène et la mise en page sont trop hésitantes, beaucoup de cadrages sont vraiment ratés et les couleurs informatiques viennent gâcher encore un peu plus le visuel de cet album. Je déteste ces effets photoshops qui viennent s'afficher comme tel, mélangés aux plis des vêtements, ca frise la faute de goût, un peu de parcimonie n'aurait pas été inutile. Cela fonctionne d'autant plus mal avec un récit qui se déroule au début du XXe siècle.
Quant aux scènes qui utilisent les cartons, comme le cinéma de l'époque les employait, elles me laissent plutôt dubitatif, je n'en comprends pas l'utilité, peut-être cela s'expliquera-t-il dans les tomes suivants. Mais à l'époque, on ne cadrait pas les choses comme ça (vous ne verrez pas de gros plan avant les années 30). Il y a quelque chose de "cinématographique" également dans le tableau "bougeant" que les deux policiers découvrent chez le proffesseur Fourasse.

15 10 2002
   

Vraiment, quelle bonne surprise que le premier tome de cette nouvelle série !

On savait Masou maître dans le domaine de l'illustration (ahhhh... De cape et de crocs...), on le découvre maintenant en temps que scénariste, place où il s'en tire à merveille !

Allié au jeune et talentueux scénariste qu'est David Cerqueira, il nous propose une enquête policière teintée de fantastique très Lovecraftien, jusque dans l'environnement dans lequel les différents personnages de l'histoire évoluent (Europe du début du XXeme siècle... les années 1900, quoi).

Ce premier tome apporte donc pas mal d'éléments permettant une histoire à suivre des plus denses, et l'on se pose beaucoup de question d'ordre scénaristique à la fin de la lecture de cet opus.
Apportant son lot de rebondissements, il nous présente les protagonistes principaux sans ralentir l'ensemble.

Le dessin de Cerqueira est lui aussi très sympa. Très fin, il permet la mise en situation de toutes sortes scènes, et passe aussi bien durant l'action que durant les scènes plus psychologiques.
La mise en couleur réalisée à l'ordi est elle aussi très correcte et permet d'instaurer une ambiance adéquate aux différentes situations.

Vraiment, au risque de me répéter, L'ombre de L'échafaud est une très bonne surprise !

19 9 2002
   

excellent ce polar dans le paris du début XXè avec cette ambiance art déco.
ça change du polar classique se déroulant dans les villes américaines contemporaines.
l'histoire se suit avec intéret et le dessin rend très bien l'ambiance de l'époque.
l'achat du 2è tome est donc prévu dans mes investissements futurs...

CoeurDePat :Un bon moment de lecture ! Note de l'album : 3,00
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de CoeurDePatReflet de l'avatar de CoeurDePat
19 9 2002
   

Ah ouais, pas mal ! Cet album, qui commence à devenir difficilement trouvable, est intéressant. Côté dessins, tout d'abord, avec non pas l'incomparable Masbou, mais Cerqueira qui se débrouille vraiment très bien ! Le trait est peut-être un peu fin à mon goût, mais il faut vraiment chipoter pour lui trouver des défauts.
L'ambiance est très "Paris du fin XIXème / début XXème" (siècle, pas arrondissement !), bien rendue, et les cases façon film muet, la police de caractère art déco ne font que renforcer cette impression.
Côté scénario, je ne sais pas trop... C'est assez surprenant, on a l'impression que beaucoup de choses sont dévoilées somme toute assez rapidement... Il va falloir attendre le tome 2 pour se prononcer de façon plus précise. Mais quand même, c'est très prenant. A tel point que, faisant la queue pour une dédicace de "Comptines d'Halloween", j'ai laissé mon sac et suis allé le lire assis tranquillement sous un arbre !
Bref, plutôt bonne impression, mais à voir avec la sortie prochaine (?) du tome 2.

19 9 2002
   

C'est toujours difficile de juger une serie sur un 1er tome... L'histoire part bien, l'intrigue est interessante, l'ambiance aussi... digne d'un bon Agatha Christie !
Les dessins sont, quand à eux, tres plaisants quoique les couleurs puent vraiment le toshop...
Enfin bref, n'etant pas du tout connaisseur de polars dans la BD, j'ai pris plaisir a lire cette histoire... ca vaut le coup d'oeil !