45 555 Avis BD |19 699 Albums BD | 7 783 séries BD
Accueil
Tome 2 : Sur la piste de Madison
 

L'homme qui n'aimait pas les armes à feu, tome 2 : Sur la piste de Madison

 
 

Résumé

L'homme qui n'aimait pas les armes à feu, tome 2 : Sur la piste de MadisonAfin d'acceder au résumé de L'homme qui n'aimait pas les armes à feu, tome 2 : Sur la piste de Madison, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de L'homme qui n'aimait pas les armes à feu, tome 2 : Sur la piste de MadisonAttention changement de cap dans ce tome 2. Effectivement le scénario va s'attarder au passé des personnages principaux à savoir Byron, Knut Hoggaard qui est danois (et non pas suédois comme je l'ai dit dans mon avis sur le tome 1, (c'est "knut" ça m'a fait penser à Ikea et à la suéde :) et la belle Margot ex-épouse et ex-amante des 2 personnages précédents. Et ce passé se trouve à Los Angeles, donc pour le côté western spaghetti c'est plus vraiment le cas, mais on a cependant un récit fort agréable et plein d'humour, surtout si, comme moi, vous vous êtes pris de sympathie pour ces personnages haut en couleur.
Une histoire très différente du premier tome, qui peut surprendre, mais qui garde tout son charme. Conçu comme un grand flash-back, la trame principale avance très peu et on ne voit plus trop les décors du désert de l'Arizona, mais on va apprendre quantité de choses sur le passé d'avocat de Byron , sa lente descente dans l'angoisse. Les armes à feu vont également faire leur apparition en quantité et on comprendra un peu mieux le titre de la série.

Graphiquement j'ai trouvé le dessin de Lupano un peu moins bon que le tome précédent, certaines cases font moins précises, plus grossières, je ne comprends pas trop le pourquoi surtout que le premier tome était excellent.

Le petit cahier de 8 pages à la fin de l'édition que j'aie sous la main est très intéressant et nous en dévoile un peu plus sur le boulot du dessinateur, ça peut remonter aussi la note finale.

Un deuxième tome qui en appelle un troisième. A suivre donc...


Chronique rédigée par Olivier73 le 28/02/2013
 
 
Avis de :Une excellente BD ! Note de l'album : 4,00
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de Olivier73Reflet de l'avatar de Olivier73
Statistiques posteur :
  • 1753 (80,60 %)
  • 35 (1,61 %)
  • 387 (17,79 %)
  • Total : 2175 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,00 Note générale
  • Originalité : 4,00 Originalité
  • Scénario : 4,00 Scénario
  • Dessin : 3,50 Dessin
 
Acheter neuf : 13,78 13,78 13,78
Acheter d'occasion : 10,19
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 4.10
Dépôt légal : Février 2013

Avis des lecteurs

5 internautes ont donné leur avis sur l'album BD L'homme qui n'aimait pas les armes à feu, tome 2 : Sur la piste de Madison, lui attribuant une note moyenne de 4,10/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

21 4 2018
   

La course-poursuite à la suite des événements du premier tome est un peu lent du fait des nombreux flash backs. Ceux-ci sont heureusement la partie la plus réussie de l'album avec une présentation des personnages et le dévoilement de l'intrigue. Il y a un peu moins d'actions que dans le tome précédent mais c'est très bien construit !

10 9 2013
   

Le premier album de cette série nous faisait découvrir des personnages hauts en couleur et sympathiques : Margot, Knut et Peck. C'était dans un récit un peu loufoque que nous faisions leur connaissance, un récit très rythmé, parfois un peu déjanté, qui avait un fort pouvoir comique. Ce second tome nous propose de revenir sur le passé de ces trois personnages, passé qui explique le carnage de la fin du premier tome. Le scénario se veut donc un peu plus sérieux pour nous présenter en quoi consiste le fameux trésor que Margot a subtilisé à son mari et à son amant, et pourquoi. Tout cela s'enchaîne bien, et derrière la légèreté des situations, il y a une vraie intrigue qui se veut plus sérieuse : on s'interroge sur la légitimité de chaque américain à porter une arme. Ainsi, après un premier tome un peu loufoque, on rentre dans le coeur du sujet, un sujet qui apparaît d'autant plus sérieux que la situation initiale se voulait comique. Les mélange des genres fonctionne et j'ai trouvé que le sujet était bien traité.

Le dessin reste d'une très belle qualité. On sent que ce dessinateur a le sens du détail et les postures et les expressions des personnages sont un régal de chaque instant. L'environnement n'est pas en reste : il est aussi à l'aise dans les plaines qu'en milieu urbain.

Cet album est, comme le premier, très divertissant. Mais il amène un plus non négligeable : il soulève une question sérieuse qui, grâce à une tonalité qui reste légère, n'en devient pas prise de tête pour autant. C'est très agréable, mais c'est normal, c'est du Lupano...

23 5 2013
   

Dans ce deuxième tome nous retournons dans le passé de Maitre Peck, Mr Hoggaard et Margot, comment ils se sont rencontrés et surtout le contenu des fameuses lettres...
en alternant en même temps la poursuite dans le désert de l'Arizona...

J'ai trouvé que le sujet des lettres était original je ne m'attendais pas a cela, l'auteur a su traité un sujet encore d'actualité et a su l'introduire avec brio...
Le scénario est bien ficelé et bien narré qui donne envie de lire la suite...

Niveau graphisme je suis comme Olivier, aux premières planches je le trouvais moins précis que le tome 1 mais je pense que c'est dû au changement du coloriste qui a cause de sa méthode atténue la précision du crayon...Malgré ça on s'y habitue rapidement et les couleurs restent bien choisies...

Je trouve que les couvertures sont splendides...Le petit cahier à la fin du livre nous explique le travail ardu du dessinateur que se soit dans les costumes, postures ou décors, très intéressant...
Le deuxième tome ne déçoit pas du tout au contraire il donne envie de lire le troisième rapidement.

27 3 2013
   

Si l’homme n’est pas censé aimer les armes à feu, le tome précédent se terminait pourtant sur un véritable carnage et abandonnait ses personnages principaux dans un bien piteux état. Si lors de ce deuxième volet Byron Peck, le lord anglais réprouvant les armes à feu, et Knut Hoggaard, le colosse norvégien peu bavard, poursuivent toujours cette sal…. de lady Margot de Garine, Wilfrid Lupano se concentre surtout sur le passé des protagonistes.

Au fil des pages de ce long flashback, l’auteur lève donc le voile sur le passé commun et particulièrement chargé de la séduisante Margot, de son charmant époux et de son (premier) amant. Mais ce n’est pas tout, car ce retour en arrière permet également au lecteur de comprendre la véritable signification du titre de cette saga, permettant au passage à l’auteur d’aborder de manière assez intelligente un sujet fortement d’actualité.

En s’attardant sur les liens qui unissent les différents personnages, le scénario joue certes un peu moins la carte de l’action et du western spaghetti, mais donne beaucoup plus de profondeur aux personnages. Outre des personnages très charismatiques, qui contribuent à sortir cette saga des sentiers battus, l’humour est également à nouveau au rendez-vous, notamment grâce à des dialogues ciselés et particulièrement corrosifs.

Visuellement, le changement de coloriste s’effectue sans heurts et le travail de Paul Salomone (dont on rappelle que c’est la première série) demeure splendide. Il fait à nouveau preuve d’une grande maîtrise graphique et d’un souci du détail qui se retrouve au niveau des expressions particulièrement jouissives de personnages hauts en couleur et du soin apporté aux arrière-plans. Notons également que la première édition de l’ouvrage propose également un cahier graphique de huit pages qui permet d’encore mieux apprécier le travail de ce jeune dessinateur particulièrement prometteur.

Vivement la suite !!!