46 616 Avis BD |20 224 Albums BD | 7 891 séries BD
 

L'Histoire des 3 Adolf, tome 3

 
 

Résumé

L'Histoire des 3 Adolf, tome 3Afin d'acceder au résumé de L'Histoire des 3 Adolf, tome 3, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de L'Histoire des 3 Adolf, tome 3Enfin la série devient plus passionnante ! Ce tome traite en effet plus de l’histoire d’Adolf Kaufman et de son évolution au sein de l’univers contraint de l’Adolf Hitler Schule d’une part, d’Adolf Kamil qui resté au Japon se démène pour trouver un usage aux fameux documents à la base de l’histoire, et enfin de Yoshio Honda (le fils du colonel) qui espionne pour le compte des communistes… sans oublier bien sûr Soheï Togué, moins présent mais qui devrait revenir en force dans le quatrième et dernier tome.

Les récits concernant Kaufman et Kamil et Honda sont narrés d’un seul bloc chacun (130, 70 et 80 pages environ), ce qui donne presque l’impression de lire des histoires disjointes, sauf qu’elles sont au contraire intimement liées, l’une entraînant implacablement l’autre. Je dis « implacablement » parce que la cohérence de ce tome m’a paru assez forte : les éléments précédemment disposés commencent à s’assembler et à donner un tout cohérent, et ça me plaît bien.

Les moments de tension sont assez nombreux, et certaines scènes sont assez immondes… heureusement le dessin de Tezuka les atténue un peu. Sentiments et sens de l’honneur (qu’il soit envers la patrie ou plus personnel) s’exaltent et devraient donner lieu à un final intéressant.


Chronique rédigée par CoeurDePat le 27/08/2003
 
 
Avis de :Une excellente BD ! Note de l'album : 4,00
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de CoeurDePatReflet de l'avatar de CoeurDePat
Statistiques posteur :
  • 257 (75,15 %)
  • 18 (5,26 %)
  • 67 (19,59 %)
  • Total : 342 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,00 Note générale
  • Originalité : 4,00 Originalité
  • Scénario : 4,00 Scénario
  • Dessin : 3,00 Dessin
 
Acheter neuf : 7,98 7,98 7,98
Acheter d'occasion : 18,00
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.88
Dépôt légal : Juillet 1998

Avis des lecteurs

4 internautes ont donné leur avis sur l'album Manga L'Histoire des 3 Adolf, tome 3, lui attribuant une note moyenne de 3,88/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

17 2 2014
   

Comme d'habitude maintenant dans cette série, l'intrigue est dotée d'un très grand côté documentaire qui insiste sur l'un ou l'autre des événements de la deuxième guerre mondiale. Ici, on s'intéresse, ia le personnage d'Adolf Kaufman, aux jeunesses hitlériennes et on découvre comment ces jeunes gens ont subi un très large lavage de cerveau. C'est aussi l'occasion d'évoquer l'étoile jaune, les camps de concentration, ainsi que les pelotons d'exécution. Par ailleurs, l'auteur, via le parcours d'Adolf Blumen, nous invite en rentrer de façon plus précise dans la vie d'un juif de Kobe, alors que le Japon lui-même est un allié de l'Allemagne. Enfin, en suivant le personnage de Yoshio Honda, il nous permet d'en apprendre un peu plus sur les services de renseignement soviétiques, ainsi que du réseau de Ramsei. Enfin, l'auteur, sans ne rien cacher de la nature d'Hitler, tente toutefois de lui conférer une image plus humaine, en évoquant notamment son couple avec Eva Braun... Autant d'éléments intéressants pour leur portée historique.

Mais au niveau de l'intrigue en tant que telle, ca patauge un petit peu. Le documents relatifs à la naissance d'Hitler changent de mains rapidement et il est difficile maintenant de retracer leur parcours depuis le début de la série. Par ailleurs, en début de cet album, il nous est dit qu'Adolf Blumen a 12 ans, ce qui signifie qu'il en va de même pour Adolf Kaufman : les aventures qu'ils vivent sont de fait peu crédibles (sans compter que Adolf Blumen semble bien mature pour son âge). L'ensemble des éléments présentés ci-dessus sont historiquement intéressants, mais leur agencement dans cet ouvrage les rend particulièrement difficiles à comprendre et à interpréter. C'est un peu dommage, mais au bout de tant d'années, on se demande pourquoi les fameux documents ne sont toujours pas dans les mains des américains ou des russes. Bref, c'est un peu mou du genou, comme fiction.

P.S. : Quelqu'un pourrait-il m'expliquer pourquoi, dans ce manga, les gens, lorsqu'ils se saluent, se serrent la main gauche, et non la droite : voilà plusieurs fois que je note ce détail sans vraiment savoir comment l'expliquer....

1 12 2010
   

Un troisième tome assez excellent...

Osamu Tezuka a encore affiné son dessin si sophistiqué (malgré son âge -au dessin, hein, pas l'âge de l'auteur-), les expressions des personnages sont très précises, la composition de ses planches sont assez excellentes, le dessin est fouillé, détaillé, les planches sont bien fournies en trait (ce que j'apprécie), les décors sont de très bonnes qualités et les cadrages réussis... Tezuka insiste moins sur le super-derformed comme lors des deux premiers tomes, ce qui rend son dessin parfait.

Le scénario est très dense ; on suit enfin (beaucoup plus), le parcours d'Adolf Kaufmann, et celui d'Adolf Kamil. On commence à voir la "rivalité" entre les deux amis si éloignés (sur tous les plans). Ces héros sont charismatiques et on prend du plaisir à les suivre. On voit moins M. Togué (ce qui n'est pas un mal car je le trouve moins "attachant" -même si c'est un terme pas forcément très approprié pour un manga tragique comme celui-ci-). On va aussi croiser la route (elle aussi dramatique), d'un jeune espion. Les histoires de chaque personnages commencent à se croiser, et on entrevoit la complexité du scénario.

Un 4/5 mérité... Tezuka mérite sa réputation !!!

6 10 2003
   

Cette série ne fait décidément que se bonifier au fil des volumes. Ce troisième tome, d'une densité remarquable, est le meilleur à ce stade de l'histoire (il ne reste ensuite qu'un recueil qui viendra conclure la saga).

Tezuka n'utilise plus à mauvais escient les faciès déformés des personnages. Les moments dramatiques (et dieu sait s'ils sont nombreux ici !) ne sont plus partiellement gâchés par l'intrusion inopportune de mimiques grotesques. Je ne sais pas si Tezuka a eu vent de critiques sur son travail, s'il a délibérément changé pour s'adapter au ton très grave du récit ou si la discrétion du personnage de Soheï Togué l'a éloigné de ces effets, mais en tout cas, il y a une certaine évolution du trait. On regrette parfois la petite taille de l'album qui ne rend pas toujours justice au dessin, mais il est probable que ce soit pourtant le format d'origine. Le noir et blanc est bien maîtrisé et les planches s'avalent avec une frénésie de lecture.

Le scénario est vraiment bon. Cette plongée dans l'idéologie nazie, avec une présence d'Hitler à plusieurs moments du récit, montre bien l'embrigadement des jeunes Allemands au sein des jeunesses hitlériennes, à travers l'évolution de la personnalité d'Adolf Kauffmann qui en vient à commettre d'impardonnables atrocités. Le fait que les fameux documents sur la naissance d'Hitler passent au second plan permet une belle réflexion sur la nature humaine et sur les crimes des nazis. La partie consacrée à l'autre Adolf permet, elle, de reparler des documents et de mesurer le fossé qui sépare les amis d'enfance.

On sent arriver un final forcément dramatique ! Mais on l'attend de pied ferme car ce manga est vraiment intéressant et mérite assurément de figurer dans votre bibliothèque.