46 616 Avis BD |20 224 Albums BD | 7 891 séries BD
 

L'Histoire des 3 Adolf, tome 2

 
 

Résumé

L'Histoire des 3 Adolf, tome 2Afin d'acceder au résumé de L'Histoire des 3 Adolf, tome 2, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de L'Histoire des 3 Adolf, tome 2Après un premier tome décevant, cet album remonte un peu le niveau. L'histoire est en effet un peu plus monolithique, puisqu'elle se centre sur Sohei Togué et ses malheurs. On pourra le voir persecuté par la police secrète, chassé de son logement, de son travail, mis à la rue et forcé d'y rester. Difficile de rester indifférent à ce genre de traitement.

Les Adolf sont ici presque anecdotiques tant ils brillent par leur manque de présence. Mis à part un ou deux passages, on ne les verra pas. A noter tout de même la représentation d'Hitler par Tezuka, assez savoureuse dans son genre, avec un côté à la fois tendre et ridicule...

C'est d'ailleurs un reproche que l'on peut faire à cette oeuvre : traitant d'un tel sujet, Tezuka garde sa touche habituelle d'humour (très léger ici, mais présent), et de plus, s'il montre des tortures, des bagarres parfois violentes, son dessin masque complètement l'horreur de la chose. La violence montrée ici est finalement assez enfantine, absolument pas réaliste, et cela jure un peu avec le sujet...

D'autre part, l'histoire conserve des maladresses... comme par exemple les pensées des personnages. L'exemple le plus frappant est celui de Mme Kauffman, qui pense (dans une bulle) "Je suis amoureuse de Togué", et dont tout le comportement ultérieur dépend de cette pensée, alors que rien d'autre ne montre qu'elle est amoureuse. Il aurait mieux valu faire passer ce genre de chose par le dessin, là c'est bref, beaucoup trop bref, et absolument pas convaincant.

Enfin, l'histoire est longue. 300 pages de course-poursuite après ces documents... Au début c'est intéressant, voire même très prenant, mais au bout de 200 pages on en a un peu marre, surtout que les rebondissements deviennent abracadabrants... Dans le genre, Urasawa maîtrise son suspense d'une tout autre manière.

Malgré tous ces défauts, ce deuxième tome reste plaisant à lire -- plus que le premier en tout cas -- assez prenant et parfois finement drôle.


Chronique rédigée par CoeurDePat le 17/07/2003
 
 
Avis de :Un bon moment de lecture ! Note de l'album : 3,00
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de CoeurDePatReflet de l'avatar de CoeurDePat
Statistiques posteur :
  • 257 (75,15 %)
  • 18 (5,26 %)
  • 67 (19,59 %)
  • Total : 342 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 3,00 Note générale
  • Originalité : 4,00 Originalité
  • Scénario : 3,00 Scénario
  • Dessin : 3,00 Dessin
 
Acheter neuf : 7,98 7,98 7,98
Acheter d'occasion : 15,00
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.50
Dépôt légal : Décembre 1998

Avis des lecteurs

4 internautes ont donné leur avis sur l'album Manga L'Histoire des 3 Adolf, tome 2, lui attribuant une note moyenne de 3,50/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

17 2 2014
   

On revient dans cette enquête d'espionnage, dans laquelle Sohei Togué est dépositaire de documents qui pourraient remettre en cause les fondamentaux du pouvoir nazi. L'histoire de Togué s'est déplacée depuis l'Allemagne vers le Japon, pays allié de l'Allemagne, qui dispose peu ou prou de la même police politique. Le récit est très rythmé, aevec ce Togué en cavale, qui doit toujours échapper aux forces qui le poursuivent, mais qui arrive quand même à se faire quelques amis. Tout le récit est centré sur cette course poursuite après les fameux documents, Togué étant tout d'abord mis au ban de la société japonaise pour le forcer à remettre lesdits documents, lesquels lui échappent dans un second temps, notre héros se mettant alors à leur poursuite. Sur le scénario, tout s'enchaîne assez bien, et il y a tout au long du récit une certaine tension qui est toutefois, ici ou là, désamorcée par le trait assez "cartoonesque", voire assez burlesque. On se demande un peu pourquoi Togué ne remet pas les documents aux services secrets étrangers (qui en aurait fait bon usage), et les 2 Adolf que l'on avait rencontré dans le tome précédent sont bien absents (en fait, Adolf Blumen n'apparaît pas du tout dans cet ouvrage), mais le récit n'en demeure pas moins entraînant. Plus généralement, comme dans le premier tome, on découvre ici un Japon sous un jour que l'on connaît moins : je ne m'étais jamais vraiment posé de question sur son statut d'allié de l'Allemagne et il est assez intéressant de voir comment la société est organisée dans ce contexte historique très précis.

31 10 2010
   

J'ai toujours apprécié ce second tome de l'une des séries principale du maître des mangas : Osamu Tezuka...

Ce tome est plus axé sur Togué. En effet, on ne voit que l'espace d'un chapitre Adolf Kauffmann, Adolf Kamil est a peine mentionné. Et Adolf Hitler lui est partout, dans chaque croix gammées, dans chaque lieutenants nazis ou de la gestapo, dans chaque évènements historiques. Néanmoins Tezuka arrive a le ridiculiser le temps d'une scène.

Bon, l'intrigue du tome est essentiellement de récupérer les papiers sur la natalité d'Hitler. Je dois dire qu'à la longue c'est lassant. Cependant les liens qui se tissent entre chaque personnages sont intéressants à suivre.

Le dessin de Tezuka est toujours aussi bon, entre comique et réalisme, loin des clichés typiques des mangas, les planches sont bien détaillées et Tezuka arrive à trouver des 'gueules' différentes (mais originales) pour chacun de ses personnages.

Du travail de qualité :) !!!

24 9 2003
   

Je n'ai pas l'habitude de lire des mangas. En dehors d'Akira, Appleseed, Le Journal de mon père, Nausicaa ou Rêves d'enfants, on peut même dire que ma connaissance du genre est nulle ou presque. C'est donc en néophyte que j'ai lu ce deuxième tome de L'Histoire des 3 Adolf, que j'ai trouvé supérieur au premier.
Le traitement graphique de Tezuka est assez déstabilisant. Certaines scènes de torture ou de drame sont traitées avec des visages et des corps déformés qui prêtent plus à rire qu'à faire grise mine. Peut-être est-ce un choix très manga, mais cela surprend un peu - quoique cela m'ait déjà moins dérangé que dans le premier tome, question d'habitude certainement. En dehors de cet aspect, le dessin est plein de mouvement, avec des planches au format très réduit qui sont assez denses, le tout sur trois cent pages. Tezuka connaît son affaire et son jeu sur les perspectives et les corps rend certaines cases très intéressantes sur un plan créatif.
Le scénario est bien fichu. On est en pleine course-poursuite pour (re)mettre la main sur les fameux documents concernant Hitler, et le lecteur dévore les planches sans voir le temps passer. On voit réapparaître pas mal de personnages, dont l'abominable et tortionnaire Lump. Mention spéciale pour le flic qui va aider le héros, dont la personnalité est très attachante. Précisons aussi que les 3 Adolf qui donnent leur nom à la série brillent ici par leur discrétion ; sans doute vont-ils à nouveau occuper le devant de la scène dans le troisième tome.
Lecture à recommander à tous, pour découvrir le manga ou pour poursuivre l'exploration d'un genre qui reste méconnu en France.