46 616 Avis BD |20 224 Albums BD | 7 891 séries BD
 

L'Héritage d'Émilie, tome 2 : Maeve

 
 

Résumé

L'Héritage d'Émilie, tome 2 : MaeveAfin d'acceder au résumé de L'Héritage d'Émilie, tome 2 : Maeve, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de L'Héritage d'Émilie, tome 2 : MaeveCa y est ce tome 2 nous plonge carrément au coeur du mystère.

Pas le temps de s'ennuyer, le scénario est rythmé et nous emporte de plus en plus loin dans l'histoire.
Florence Magnin jongle habilement comme dans le tome 1 entre le présent d'Emilie et ce qui est arrivé en 1801 à son bisaïeul !

A lire 2 fois, la première pour l'histoire et la deuxième pour savourer la finesse du dessin.
J'en veux encore.


Chronique rédigée par Margaud le 02/04/2003
 
 
Statistiques posteur :
  • 18 (100,00 %)
  • Total : 18 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,50 Note générale
  • Originalité : 4,00 Originalité
  • Scénario : 4,00 Scénario
  • Dessin : 5,00 Dessin
 
Acheter neuf : 13,78 13,78 13,78
Acheter d'occasion : 1,59
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 4.10
Dépôt légal : Mars 2003

Avis des lecteurs

5 internautes ont donné leur avis sur l'album BD L'Héritage d'Émilie, tome 2 : Maeve, lui attribuant une note moyenne de 4,10/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

19 10 2015
   

L'ambiance qui se dégage de cet ouvrage est une nouvelle fois magique. Une ambiance qui repose sur la confrontation et le mélange entre monde réel et monde légendaire, enrichie de la coexistence de plusieurs époques : Emilie appartient aux années folles, son oncle Hatcliff au début du XIXème siècle, et l'histoire de Maeve renvoie à des temps plus lointains encore. Le trait d'union qui permet à ces réalités et à ces époques de coexister dans un seul et même ouvrage, c'est le château dont a hérité Emilie et, semble-t-il, les personnages qui l'habitent.

Mais ce trait d'union est également assuré par un trait et des couleurs superbes, qui permettent de passer d'une époque à une autre, et d'une réalité à une autre, presque sans s'en apercevoir, mais sans que l'on soit perdu pour autant. Les mystères s'épaississent quant au destin d'Emilie et de son étrange environnement, et pourtant on se laisse porter, grâce à une narration efficace, par cette histoire qui nous révèle un passé, donne quelques indices sur le présent, mais reste très obscur quant à ce qui pourrait se passer par la suite. Hormis le passage un peu clientéliste d'une Emilie qui se jette sur le premier homme venu, je trouve que l'ensemble a une certaine classe et un certain charme.

Avec cet environnement à la fois tellement réel et tellement irréel, avec ces développements sur les origines de ce château, avec ces mystères autour de ses habitants actuels et de ce qu'ils attendent d'Emilie, les auteurs continuent de proposer une jolie ambiance dans laquelle on aime se perdre, et on en oublie même de se demander où tout cela va nous conduire.

14 1 2007
   

Emilie est arrivée en Irlande et s'apprête à découvrir le domaine Hatcliff dont elle a subitement hérité. En cherchant à en savoir plus sur son ancêtre, Emilie va d'ailleurs aller de surprises en surprises, l'occasion pour l'auteur de nous conter et mêler deux histoires en parallèles : celle d'Emilie, et celle de John Hatcliff.

Ce deuxième tome m'a un poil déçu. En effet, je trouve que l'histoire avance un peu lentement... Qu'importe me direz-vous ! Tant que l'on peut contempler les magnifiques planches de Florence Magnin... Mais étrangement, j'ai été moins emballé par l'ambiance de cette Irlande (pourtant facilement évocatrice de contes et fééries) que par celle du Paris des années 20 du tome 1.

J'attends de découvrir la suite en espérant replonger dans la magie de cette histoire.

12 8 2004
   

Très bon second tome, en effet. Graphiquement, je suis moins ébloui que par les ambiances que suggère Mary la Noire, mais quelle claque !

Raconter une histoire mellant deux époques différentes n'est pas chose aisée - il ne faut surtout pas perdre le lecteur. C'est entre autres ce que je reproche au triangle secret, dont la narration est particulièrement tortueuse, et où les passages d'un temps à l'autre perdent plus le lecteur qu'autre chose.

Ici, tout coule de source, et beaucoup de réponses nous permettent de voyager dans un univers très personnel, typique des albums de Florence Magnin. Un vrai plaisir !

Reste à attendre le tome 3, qui donnera une conclusion à cette très belle série.

14 4 2003
   

Avec ce deuxième tome, on entre vraiment dans l'histoire. L'intrigue ébauchée lors du 1er tome prend ici toute sa signification, et toute sa saveur. Les pièces du puzzle se mettent en place avec un scénario original et très bien emmené. Comme ce que le tome 1 l'avait laissé supposer, Magnin se débrouille vraiment bien sur une série en solo et malgré tout le talent de Rodolphe, son scénariste sur ses deux précédentes séries, la profondeur et le rythme sont bien meilleurs ici.
Quant aux dessins, ils sont encore supérieurs par rapport au tome 1, les ambiances sont superbement rendues, on est vraiment absorbé par cet univers coloré. Certaines planches frisent le sans faute, voir y plonge carrément, notamment sur les forêts qui entourent le château qu'Emilie découvre.
Une dimension fantastique vient rajouter du piment à l'histoire, et promet une suite splendide que j'attends déjà avec impatience.
La meilleure série de Florence Magnin, ce qui n'est pas peu dire au regard de la déjà très bonne tenue de "Mary la noire" et de "L'Autre monde".