46 616 Avis BD |20 224 Albums BD | 7 891 séries BD
Accueil
Tome 4 : Le Rêveur
 

L'Héritage d'Émilie, tome 4 : Le Rêveur

 
 

Résumé

L'Héritage d'Émilie, tome 4 : Le RêveurAfin d'acceder au résumé de L'Héritage d'Émilie, tome 4 : Le Rêveur, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de L'Héritage d'Émilie, tome 4 : Le RêveurLes choses se décantent un peu dans ce quatrième tome. Emilie revient au domaine pour permettre à un démon de recouvrer sa jeunesse enfuie.

Il y a un peu plus d'action dans ce tome que dans le précédent, et moins de retours en arrière et de flash-backs. Cela permet une plus grande fluidité narrative. Les planches de Florence Magnin sont superbes, des pleines pages le plus souvent, avec des décors en arrière-temps. Mais il y a toujours ce traitement étrange des couleurs parfois, qui aplatit le trait, l'apparentant à une BD médiocre des années 1980. C'est dommage, parce que le dessin est vraiment très fort.

Le tome se termine presque sur un happy end, mais plusieurs éléments ne sont pas encore résolus... Il y a une planche en particulier qui vient comme un cheveu sur la soupe, et rajoute encore une dimension à la série...


Chronique rédigée par Spooky le 29/06/2007
 
 
Avis de :Un bon moment de lecture ! Note de l'album : 3,50
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de SpookyReflet de l'avatar de Spooky
Statistiques posteur :
  • 866 (80,26 %)
  • 70 (6,49 %)
  • 143 (13,25 %)
  • Total : 1079 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 3,50 Note générale
  • Originalité : 3,50 Originalité
  • Scénario : 3,00 Scénario
  • Dessin : 4,00 Dessin
 
Acheter neuf : 13,78 13,78 13,78
Acheter d'occasion : 8,00
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.50
Dépôt légal : Juin 2006

Avis des lecteurs

2 internautes ont donné leur avis sur l'album BD L'Héritage d'Émilie, tome 4 : Le Rêveur, lui attribuant une note moyenne de 3,50/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

4 11 2015
   

On continue de s'immerger dans ce monde très particulier, fait à la fois de légende bretonne, de réalité, de magie, et d'une science fiction légitimée par un brin d'onirisme permis par cette plante qui sert de porte entre la Terre, planète abandonnée d'un système interplénataire complexe, et sa capitale ancestrale. L'ambiance est toujours superbement assurée, et le foisonnement des idées permet une riche originalité. Le dessin et la mise en page servent de clefs de voute à cet univers particulier.

Mais ce type d'exercice commence à montrer ses limites. Si on pouvait se réjouir de voir se superposer plusieurs concepts dans les premiers tomes, il conviendrait désormais que l'auteur mette un peu d'ordre dans ses idées et en vienne à plus détailler son propos. Emilie était sortie du domaine et en revient, les habitants du manoir ont vieilli sans réelle raison, la porte que recherchait Hatciff apparaîtrait de façon impromptue, on ouvre l'ouvrage avec un Bran qui est au service d'Hatcliff, les romanichels sont à peine abordés et on en oublierait presque leur existence... bref, derrière le foisonnement des idées qui permettent l'émergence d'un récit original, on sent une petite difficulté pour agencer tout cela de façon fluide et naturelle. Du coup, on se perd un petit peu dans les messages, et on continue de se demander se que vient faire Emilie dans cette galère, pourquoi sa présence est aussi cruciale pour les autres personnages, et pourquoi c'est elle qui crève la bulle temporelle...

Pour l'instant, cela reste maîtrisable, mais à l'approche du tome conclusif, j'attends de l'auteur qu'elle veuille bien nous en dire un peu plus, et qu'elle clarifie un propos afin de présenter un récit qui suive un vrai scénario et ne reste pas au stade de l'empilement d'idées un peu folles qui n'auraient alors plus grande légitimité.