46 545 Avis BD |20 181 Albums BD | 7 885 séries BD
Accueil
Tome 1 : L'étrangleur
 

L'étrangleur, tome 1

 
 

Résumé

L'étrangleur, tome 1Afin d'acceder au résumé de L'étrangleur, tome 1, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de L'étrangleur, tome 1"Monsieur cauchemar" est un polar de série noire de l'écrivain français Pierre Siniac. Ce dernier, décédé en 2002, était avec Manchette et Vautrin (deux auteurs déjà "croqués" par Tardi) l'un des écrivains qui collaient le mieux au style tant aimé par Tardi.

Casterman nous offre en avant première, avant parution de l'ouvrage complet à l'Automne, un feuilleton. Chaque mois, de Mars à Juillet 2006, un 16 pages au format A3 nous conte les aventures de l'étrangleur, à la fin des années 50.
Pour 1,80 €, vous pouvez trouver chez votre libraire, sur joli papier renforcé, le récit en morceaux, avec à chaque fois une "Une" inédite.

On nous promet même une fin différente entre l'ouvrage final et ce feuilleton, renouvelant le genre si à la mode au début du XXe siècle.
Moi, j'ai beaucoup aimé. L'idée déjà, séduisante et fraîche dans un monde de publication BD un peu trop linéaire, classique. Et puis le récit, largement à la hauteur pour le moment des meilleurs "Nestor Burma". C'est fouillé, surprenant, haletant, et ça préserve la suite, avec des interrogations du genre celles des fins de tomes du "Cri du Peuple".

Ne ratez pas cet événement, ne gâchez pas votre plaisir, ouvrez le journal et partez à l'aventure: Indispensable !!!


Chronique rédigée par Pierrizan le 25/03/2006
 
 
Statistiques posteur :
  • 817 (96,46 %)
  • 13 (1,53 %)
  • 17 (2,01 %)
  • Total : 847 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 5,00 Note générale
  • Originalité : 5,00 Originalité
  • Scénario : 5,00 Scénario
  • Dessin : 5,00 Dessin
 
Acheter neuf : 1,71 1,71 1,71
Acheter d'occasion : 1,00
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 4.13
Dépôt légal : Septembre 2006

Avis des lecteurs

4 internautes ont donné leur avis sur l'album BD L'étrangleur, tome 1, lui attribuant une note moyenne de 4,13/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

14 6 2006
   

Tardi -avec l'appui de son éditeur- concrétise ici un vieux rêve : réanimer le roman-feuilleton, un genre trop négligé à son goût.
Il nous propose de suivre pas à pas son adaptation de "Monsieur cauchemar", un polar de Pierre Siniac : un acteur connu se trouve être la cible d'un étourdisseur aux gants noirs on ne peut plus sinistre... tout comme le Paris qu'il nous dépeint, sous la brume, en pleine grève de la police.
Résultat : les rues de la capitale se muent vite en coupe-gorges.
Comme à son habitude, Tardi remonte le temps en usant cette fois d'un artifice efficace pour la mise en contexte. Les quelques feuillets de ce premier volet sont présentés sous la forme d'un vrai-faux journal, "L'étrangleur", dont la Une introduit subtilement la suite.
Cette prépublication qui sent bon le vieux papier comptera en effet 5 numéros avant la sortie en album.
C'est tout bon... pour ceux qui aiment le style de Tardi. J'apprécie.

23 5 2006
   

Tout comme yvan, j'ai été surpris de découvrir cet album (ou plutôt ce morceau d'album, puisqu'il s'agit d'une prépublication prévue en 5 numéros) sous forme de journal... Et puis, 1,80 € c'est pas la mort alors, investissons dans cette bizarrerie de la BD.

La première planche commenec sous forme d'articles de journaux, dont on verra l'intérêt quelques pages plus tard. S'ensuivent 16 planches de BD réalisées par Tardi au style si caractéristique (pas forcément mon style préféré). L'histoire nous plonge dans un Paris sans policiers (pour cause de grèves) ce qui va donner des idées de meurtres à certains. Et de l'idée à l'acte, il n'y a qu'un pas qui sera franchit dès ce premier numéro de "L'étrangleur".

L'histoire commence bien, mais il est difficile d'avoir un avis sur 16 planches. Néanmoins, moi qui suis très attaché à la BD en tant qu'objet (j'aime quand le papier est de qualité, une BD avec une belle couverture cartonnée), j'ai finalement apprécié cet album quasi jetable.

Au final, c'est très original et ceci m'a énormément plu. J'ai adhéré au concept et achèterai la suite. C'est vraiment à découvrir (surtout au vu du prix).

28 4 2006
   

Passée la surprise concernant le format et la frustration de ne pouvoir le feuilleter à l’avance à cause de l’emballage, finalement je me suis dit : « bah, pour 1,80 EURO je ne risque pas grand-chose », et j’ai acheté ce premier tome.

On commence donc par lire la première page sous forme de journal de ce premier numéro des cinq numéros mensuels prévus. Des chroniques, reportages et articles dont on se demande bien à quoi ils servent au départ, mais dont on se rend lentement compte qu’ils nous plongent dans la bonne ambiance pour lire la suite : l’ambiance de Paris vers le milieu du siècle précédent.

Passée cette mise en bouche, on se plonge dans l’histoire même : dans les premières planches du secret de l’étrangleur ! Dans le brouillard des petites ruelles parisiennes, Tardi nous entraîne dans ce polar adapté de Monsieur Cauchemar Pierre Siniac. C’est très prenant, l’ambiance est comme il faut, l’étrangleur sévit une première fois et le feuilleton est lancé.

A la fin, Tardi interroge le lecteur concernant ce crime : pourquoi, comment et qui ? Et ça fonctionne, le lecteur à l’eau à la bouche. Il se pose des questions, cherche des réponses éventuelles, explore toutes les probabilités et possibilités (peut-être est-ce le colonel Moutarde dans la salle de bain avec le chandelier ?) … et le plus fort, c’est qu’il vient de payer 1,80 EURO pour une pre-pub d’un album qui sortira vers octobre 2006 (et qu’il achètera sans doute les quatre mensuels suivants) ! Bravo Casterman !