46 095 Avis BD |19 967 Albums BD | 7 839 séries BD
Accueil
L'etat morbide
 
Note moyenne de la série : 2.00

L'etat morbide

L'etat morbide est une série BD qui est ou a été éditée chez Glénat.
L'auteur de cette série est Hulet (Scénariste, Dessinateur).

L'etat morbide est parue initialement en Novembre 1987, le plus récent album référencé sur Coin BD datant de Décembre 1992.

A ce jour, 3 albums BD concernant L'etat morbide sont référencés dans notre base, et 3 avis BD lui attribuent une note moyenne de 2,00/5.

 

  • Statut : Série terminée
  • Type d'histoire : Histoire en plusieurs tomes
  • Albums parus : 3

 
Aucun mot-clé n'a été défini. Ajoutez-en !
 
Ajouter un album à cette série
 
 
Evolution de la série L'etat morbide au fil des tomes :
Evolution de la série L'etat morbide au fil des tomes
Export Graphique de l'évolution de la série
 

L'etat morbide, tome 1 : La Maison-Dieu

Note moyenne de l'album : 2,50
Novembre 1987
 
Charles Haegeman se présente pour visiter un appartement à louer dans un immeuble du quartier Sainte-Catherine à Bruxelles. Outre l’aspect singulièrement glauque du bâtiment, l’accueil qui lui est réservé par une certaine Madame Spiegel est sinistre et inquiétant, tout comme semblent l’être les différents locataires de l’immeuble qui lui sont présentés. Climat propice s’il en est pour mener à bien son projet de bande-dessinée,... [suite du résumé]
 
 

L'etat morbide, tome 2 : Le passage avide

Note moyenne de l'album : 2,00
Février 1990
 
Charles s’efforce de sortir des enfers dans lesquels il a atterri. Ses amis sont à sa recherche pour le secourir mais sont détournés de la piste les y menant par la sombre machination ourdie par Madame Zimmerman, propriétaire des lieux, dont les motivations restent obscures mais qui a visiblement quelques desseins pour « racheter » la mort de son fils, assassiné par son mari, et le suicide de ce dernier par pendaison… [suite du résumé]
 
 

L'etat morbide, tome 3 : Waterloo exit

Note moyenne de l'album : 1,50
Décembre 1992
 
Charles a franchi la première épreuve mais sa curiosité pourrait lui être fatale face à une folle qui, par désœuvrement, s’est prise de passion pour la décorporation (ou métempsychose, c’est tout de même plus classe…). Il lui faudra réintégrer son corps mais, même en levant l’armée des morts, ce combat semble perdu d’avance... [suite du résumé]