46 525 Avis BD |20 175 Albums BD | 7 885 séries BD
Accueil
Tome 1 : Sanction
 

L'escouade des ombres, tome 1 : Sanction

 
 

Résumé

L'escouade des ombres, tome 1 : SanctionAfin d'acceder au résumé de L'escouade des ombres, tome 1 : Sanction, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de L'escouade des ombres, tome 1 : SanctionAlexis Racunica, alias Alex Nikolavitch ("Central Zero", "Spawn Simonie", "La Dernière cigarette") a déjà produit des bandes dessinées dans différents formats et styles. S’étant déjà attaqué au manga à l'européenne avec "Tengu-do", il récidive dans cette collection «Shogun» des Humanoïdes Associés avec de la science-fiction grand public.

Prépublié dans «Shogun Seinen», créé dans le sillage de «Shogun Mag» afin de séduire un lectorat légèrement plus âgé, l’approche feuilleton de cette série se retrouve dans la cadence de lecture et le découpage en chapitres bien distincts (4 par album).

Former une escouade à l’aide d’une équipe de rejetés, tombés en disgrâce d’un état major aux points de vue diamétralement opposés, et assignés à des missions casse-pipes fait un peu penser au début de "Universal War One". D’un autre côté, les opérations en armures de combat peuvent faire penser à "Cyclopes", la série de Matz et Jacamon.

Malheureusement, le scénario de ce premier tome ne parvient pas vraiment à convaincre. En effet, malgré un monde futuriste séduisant et un contexte politique intéressant, les personnages ne sont pas assez charismatiques. La narration s’avère également un peu fade et les opérations militaires manquent cruellement de punch.

Quant au graphisme du bordelais Shong Yong, issu du monde du jeu vidéo, il vient plutôt accentuer ces manquements, au lieu de les compenser. Le jeune dessinateur propose pourtant un design futuriste séduisant. Malheureusement, derrière une couverture très prometteuse se cache un dessin légèrement imprécis au niveau des physionomies et pourvu de personnages trop statiques pour une série qui porte l’accent sur l’action.

Terminant sur un bonus qui contient un entretien avec le lieutenant Conrad Holbrecht et quelques pages du premier manga de Shong et Whalan ("Red Earth Chronology"), ce tome aura tout de même du mal à sortir cette escouade de l’ombre.


Chronique rédigée par yvan le 20/08/2007
 
 
Statistiques posteur :
  • 2374 (58,34 %)
  • 1123 (27,60 %)
  • 572 (14,06 %)
  • Total : 4069 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 2,00 Note générale
  • Originalité : 2,00 Originalité
  • Scénario : 2,00 Scénario
  • Dessin : 2,00 Dessin
 
Acheter neuf : 7,98 7,98 7,98
Acheter d'occasion : 3,36
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 2.50
Dépôt légal : Juin 2007

Avis des lecteurs

2 internautes ont donné leur avis sur l'album Manga L'escouade des ombres, tome 1 : Sanction, lui attribuant une note moyenne de 2,50/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

5 9 2007
   

Je ne savais pas trop à quoi m’attendre avec cette nouvelle série, dérivée du magazine Shôgun Seinen. Il faut dire que je me méfie pas mal de la vague « manga à la française ». et puis finalement, il n’y a pas trop de style manga dans ″L’Escouade des Ombres″. Pourtant le dessinateur Shong avait, dans sa première BD ″Red Earth Chronology″ (introuvable dans le commerce, mais que j’ai la chance de posséder) développé un style très asiatique. Cet ancien du jeu vidéo a finalement adouci son trait, le rendant très « classique » je dirais. Ce n’est pas désagréable, mais manque un peu de caractère…
Il se met au service d’Alex Nikolavitch, connu pour avoir travaillé sur ″Spawn : Simonie″ et ″La Dernière cigarette″. Nikolavitch semble avancer sur des œufs avec cette série, qui se veut tout de même très classique. Marchant dans les travées de Star Wars et Starship Troopers, il s’agit de missions d’un groupe de soldats-suicide dans un futur de space opera. Batailles homériques entre vaisseaux, crashes sur des planètes inconnues, créatures « autres »… Tout y est. Et même les relents fascistes (assumés car transportant le même message) présents dans le film de Paul Verhoeven (et adapté du roman de Robert Heinlein, Etoiles, garde à vous !). Le premier tome est plaisant, sans plus. Attendons la suite pour mieux juger…