45 122 Avis BD |19 449 Albums BD | 7 704 séries BD
Accueil
Tome 9 : Coulez La Méduse !
 

L'Épervier, tome 9 : Coulez La Méduse !

 
 

Résumé

L'Épervier, tome 9 : Coulez La Méduse !Afin d'acceder au résumé de L'Épervier, tome 9 : Coulez La Méduse !, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de L'Épervier, tome 9 : Coulez La Méduse !J’aime beaucoup le vent d’aventures et d’espionnage qui souffle sur le second cycle de « L’Epervier ». Le côté aventure, on le retrouve ici avec cette traversée de l’Atlantique entreprise par Yann : après deux tomes dans lesquels il a connu bien des dangers, le voilà enfin sur la mer. Mais la traversée s’annonce aussi mouvementée que la préparation de cette dernière, puisqu’il est pris en chasse par des navires anglais. Par ailleurs, le côté mystérieux de certains de ses passagers entretient le caractère « espionnage » du scénario : la princesse Mali, recommandée par le roi lui-même, mais également Villéon, moins alcoolique que ce qu’il veut faire paraître, et enfin le puant Wagner. Yann a beaucoup à faire entre ce qui se passe sur mer et sur le pont ; et tous ces éléments viennent apporter beaucoup de rythme à l’histoire, et assume son statut de grande aventure.

Ce récit de la traversée à encombres de Yann est parfois interrompu pour laisser place à d’autres éléments : une Agnès mariée de force, sans que Yann ne connaisse le « de force », et des machinations parisiennes ourdies par un étrange personnage masqué. Ces éléments viennent donner de la respiration au récit en présentant d’autres personnages et d’autres situations, donnant un sentiment de diversité et de variété à l’histoire, tout en entretenant ce fond de machinations.

La narration est d’une belle clarté, le scénario avance bien, et le tout est vraiment agréable à lire. D’autant que les dessins sont superbes, détaillés et réalistes, notamment en ce qui concerne la traversée de Yann. Pellerin est un dessinateur « de la mer » et ça se sent, et on retrouve ce souci du détail que j’apprécie particulièrement chez Delitte (qui propre, lui, un « Black Crow » qui par, bien des aspects, peut faire penser à un « Epervier »).

On pourra reprocher à cet ouvrage de présenter parfois des personnages un peu trop caricaturaux, chez les bons comme chez les méchants, exacerbant ce sentiment de manichéisme un peu limité : Wagner et le Marquis Beaucour d’un côté, en vrais salauds, Yann en héros tel qu’on peut l’attendre (sauf en dernières vignettes), Agnès en pauvre petite victime un peu naïve… Des caractères parfois sans nuances, même si on sent que certaines personnalités ont encore tout à dévoiler telles que la princesse Mali ou encore Villéon. Et comme souvent dans ce style, les visages des personnages peuvent sembler un peu figés, et certaines expressions de colère ou de joie peuvent paraître exagérées. La couleur vient apporter la luminosité nécessaire dans toutes les situations.

On retrouve cette grande tradition des récits d’aventure que j’apprécie, faites de grands espaces, et de nombreuses péripéties. Le troisième tome de ce second cycle est un pur moment de divertissement bien réalisé malgré quelques petites faiblesses ici ou là, et c’est également un régal pour les yeux.


Chronique rédigée par gdev le 02/12/2017
 
 
Statistiques posteur :
  • 2933 (76,26 %)
  • 263 (6,84 %)
  • 650 (16,90 %)
  • Total : 3846 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,00 Note générale
  • Originalité : 3,50 Originalité
  • Scénario : 4,00 Scénario
  • Dessin : 4,00 Dessin
 
Acheter neuf : 13,78 13,78 13,78
Acheter d'occasion : 9,00
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 4.00
Dépôt légal : Décembre 2015