46 615 Avis BD |20 223 Albums BD | 7 891 séries BD
Accueil
Tome 3 : Où portent les courants
 

L'Enfant de l'Orage, tome 3 : Où portent les courants

 
 

Résumé

L'Enfant de l'Orage, tome 3 : Où portent les courantsAfin d'acceder au résumé de L'Enfant de l'Orage, tome 3 : Où portent les courants, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de L'Enfant de l'Orage, tome 3 : Où portent les courantsCe troisième tome s'est largement fait attendre puisqu'il sort 4 ans après le second et vient clore le premier cycle, avant l'arrivée (?) d'une suite sous un autre nom.

D'une manière général, l'histoire continue comme elle avait commencé, Laïth continue tout seul, ne fait pas attention à ses amis et ne pense qu'à découvrir ses origines. Rien de bien extraordinaire, une quête des plus normale dirons nous et des évènements qui amènent finalement peu de surprises.

Graphiquement, me trait de Poli est toujours aussi agréable et on retrouve les formes "Disney" comme dans les tomes précédents. C'est propre et joli, rien à dire. On notera cependant quelques accrochages dans le découpage et l'enchaînement des cases.

Bref, cette clôture de cycle n'est pas surprenante mais reste une belle réalisation. On reste quand même un peu sur sa fin au bout de ce tome car on s'attendait à un peu plus pour une fin de cycle. Une BD qui se lit donc très bien mis qui n'étincelle pas la série et qui continue sur la lancée des deux premiers tomes.


Chronique rédigée par Fa le 08/02/2009
 
 
Avis de :Un bon moment de lecture ! Note de l'album : 3,50
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de FaReflet de l'avatar de Fa
Statistiques posteur :
  • 65 (36,72 %)
  • 96 (54,24 %)
  • 16 (9,04 %)
  • Total : 177 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 3,50 Note générale
  • Originalité : 3,00 Originalité
  • Scénario : 3,00 Scénario
  • Dessin : 4,00 Dessin
 
Acheter neuf : 13,49 13,49 13,49
Acheter d'occasion : 12,78
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.17
Dépôt légal : Janvier 2009

Avis des lecteurs

3 internautes ont donné leur avis sur l'album BD L'Enfant de l'Orage, tome 3 : Où portent les courants, lui attribuant une note moyenne de 3,17/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

21 9 2015
   

Un tome qui m’a paru plus clair que le précédent. Il faut croire que les auteurs ont entendu mes remarques puisque les transitions sont plus marquées et que l’histoire se suit mieux. Pour autant je trouve le résultat guère enthousiasmant, au bout de trois tomes il y a encore beaucoup de zone d’ombre au tableau, ce qui rend le personnage de Laïth assez austère. Quels sont ses pouvoirs ? A part tuer un gros poisson ? à quoi servent les pierres rouges ? Il n’y a finalement que le mystère de sa naissance qui est élucidé, et, même si c’est la partie qui m’a le plus plu, je le trouve anodin et sans grande surprise.

Le dessin reste sympathique et dynamique, avec une colorisation intéressante, c’est pour moi l’atout majeur de ce premier cycle. Car après trois tomes, j’en retiens surtout le premier qui laissait présager quelque chose de meilleur que ce deuxième tome qui m’a perdu et ce troisième qui sonne creux.

Dommage.

14 3 2014
   

Au moment d'écrire cet avis, je retiens mon enthousiasme, car il ne s'agit pas ici d'une fin de série, qui était pourtant annoncée en trois tomes, mais une fin de cycle. Et justement, on sent que les auteurs en gardent trop sous le pieds et du coup, ils en révèlent beaucoup sur les origines de Laïth, tout en laissant des mystères plein et entiers, comme s'ils avaient été oubliés lors des révélations finales. Ainsi, le pouvoir de Laïth, son lien avec l'orage, qui est quand même au centre du récit, reste bien mystérieux. De même, on sent bien que tout cela est lié aux fameuses pierres rouges et pourtant, leur rôle reste sous exploité jusqu'à la dernière page. Il y a de fait une certaine frustration de voir que les auteurs ont voulu nous donner le fin mot de cette histoire, et en oublie finalement. Le scénario conserve donc ce dosage un peu particulier avec d'un côté, Alghard et Finhras, dont les destins sont maintenant bien loin de celui de Laïth, et de l'autre côté, notre héros, dont on ne sait trop quoi faire et qui, en conséquence, n'a pas un rôle très moteur là-dedans. C'est un peu dommage car la série présente des qualités non négligeables, au rang desquelles on compte un dessin et une colorisation assez réjouissantes, ainsi qu'un univers varié. Mais après un premier tome assez prenant, le scénariste a fait prendre aux différents personnages des orientations différentes, et la synthèse de tout cela se révèle difficile dans ce qui aurait du être le dernier tome.