46 615 Avis BD |20 223 Albums BD | 7 891 séries BD
Accueil
Tome 2 : La Croisée des Vents
 

L'Enfant de l'Orage, tome 2 : La Croisée des Vents

 
 

Résumé

L'Enfant de l'Orage, tome 2 : La Croisée des VentsAfin d'acceder au résumé de L'Enfant de l'Orage, tome 2 : La Croisée des Vents, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de L'Enfant de l'Orage, tome 2 : La Croisée des VentsAlors que l’on avait laissé Laïth de retour à son village avec l’annonce d’un massacre, on retrouve la suite de cette scène pour introduction.

Au niveau du scénario, je suis un peu déçue. En effet, là où tout s’enchaînait bien dans le premier tome, celui-ci continue avec les mêmes personnages mais l’action est donc divisée en plusieurs parties. Ca devient un peu confus et on a du mal à suivre l’action, on ne sait pas trop où l’on va. On retrouve les défauts d’un premier tome qui pose les bases d’une histoire, qui pose des questions sans trop nous donner de réponses. Pourtant, on est au deuxième tome, alors, ça fait un peu bizarre. Mais bon, ça se lit quand même bien.

Au niveau du dessin, j’aime toujours autant le style de Poli qui est vraiment très agréable et très joli. Les couleurs sont toujours un peu sombre, un peu trop même mais pour de la couleur à l’ordi, ça va. La galerie de personnages est toujours aussi originale et plaisante. Les décors sont quant à eux soignés !

Le choix de la couverture est quant à lui étrange. En effet, je ne la trouve pas vraiment en adéquation avec l'histoire.

Bref, au niveau du scénario, ça part un peu dans tous les sens mais le dessin est vraiment à mon goût !


Chronique rédigée par Cha le 21/02/2005
 
 
Avis de :Un bon moment de lecture ! Note de l'album : 3,00
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de ChaReflet de l'avatar de Cha
Statistiques posteur :
  • 236 (19,92 %)
  • 18 (1,52 %)
  • 931 (78,57 %)
  • Total : 1185 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 3,00 Note générale
  • Originalité : 3,50 Originalité
  • Scénario : 3,00 Scénario
  • Dessin : 4,00 Dessin
 
Acheter neuf : 13,49 13,49 13,49
Acheter d'occasion : 2,98
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.21
Dépôt légal : Février 2005

Avis des lecteurs

7 internautes ont donné leur avis sur l'album BD L'Enfant de l'Orage, tome 2 : La Croisée des Vents, lui attribuant une note moyenne de 3,21/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

21 9 2015
   

Et voilà, encore une BD où le scénario est mal fichu. Autant le premier ne me semblait pas compliqué, autant celui-ci m’a perdu à de nombreuses reprises. Je veux bien qu’un récit ne soit pas linéaire, mais lorsque j’ai du mal à suivre, c’est qu’il y a un problème. En général, ce sont les transitions qui sont mal faites, et c’est le cas ici. En BD moderne, il est devenu normal de ne plus mettre de message explicatif, du genre : « pendant ce temps » . Moins on met de texte et mieux c’est, c’est vrai il est loin le temps des Ric Hochet et autre Blake et Mortimer. Malheureusement, tous les auteurs n’ont pas les mêmes qualités narratives. Dans ce deuxième tome c’est ce qui manque le plus.

Pour le reste, ça reste bien. Bon dessin, scénario et univers développé intéressant.

Je m’accroche et multiplie les retours pour essayer de bien comprendre, mais j’avoue que c’est fatigant et que ça fait baisser la note

14 3 2014
   

Un deuxième tome qui se situe dans la pleine lignée du premier, dont les premières pages continuent l'action lancée dans la dernière page du tome précédent. Alghard attaque le village de Laïth pour mettre la main sur l'enfant dont les pouvoirs permettront d'acquérir un incontestable avantage militaire. C'est avec la même qualité graphique que tout cela est présenté, avec le même souci du dynamisme et la même inspiration dans le choix des couleurs proposées. C'est graphiquement assez joli.

Le scénario, en revanche se perd un petit peu : dans le premier tome, on avait Alghard d'un côté, puis Finhras de l'autre, qui tentaient de récupérer le jeune Laïth. Ce dernier était donc au centre des débats. Ici, on a presque l'impression qu'il se retrouve à la périphérie de l'histoire : celle-ci se concentre d'une part sur Alghard et ses rêves de batailles, et d'autre part sur Finhras, qui poursuit ses expériences... à tel point d'ailleurs que l'on perd de vue le héros de l'histoire, qui se retrouve comme par magie dans l'aéronef emportant les gamins de son village, alors qu'on l'avait laissé quelques pages plus tôt sur un bateau... Cette rupture dans le scénario est dommage, elle tend à montrer que le scénariste ne sait plus trop où aller, et mise donc tout sur les personnages secondaires, quitte à abandonner le héros. On ne reviendra ainsi pas vraiment sur les fameuses pierres rouges, ni sur l'origine du pouvoir de Laïth.

Pour autant, ca reste une belle histoire, pleine de rebondissements et d'aventures. J'aurais juste aimé que Laïth soit au centre de ces dernières, pour permettre à la trame générale d'avancer.

8 10 2006
   

Alors là, si la couverture de tome 1, m'avais plu, j'ai adoré la couverture de ce tome 2 !
Je suis vraiment tombé sous le charme de cette série.
Tout comme le premier opus, les dessins sont magnifiques.
Quand au scénario, il s'est amélioré :D
Toujours trop peu de pages par contre, dommage ^^

12 6 2006
   

La fuite du petit Laïth lui permet d'échapper au massacre qui vient de frapper son village et ses parents. Marchant sur les traces d'Alghärd et de sa soldatesque, il est à nouveau confronté à la foudre et à ce mal dont il ne sait encore s'il s'agit là d'un fabuleux pouvoir.
Les auteurs ont-ils voulu en faire trop ? Entre la destinée du petit Laïth et les jeux de pouvoir, auxquels il se retrouve involontairement mêlé, on ne sait trop où l'intrigue se perd.
Et qu'en est-il de ce "haut mal" (qui est le socle de l'intrigue) dont souffre le gamin ?
Ce deuxième tome fonctionne au rythme saccadé d'épisodes accolés, trop furtifs et un peu frustrant.
Ces raccourcis n'empêchent pas l'album de dégager une certaine ambiance féérique qui pourra éventuellement plaire à certains. Mais à part ça...

24 2 2005
   

Personnellement je n'ai rien à redire sur le dessin et les couleurs qui sont tout simplement magnifiques ! Mais j'ajouterai un bémol pour le scénario car je l'ai trouvé confu et décousu au point de revenir sur ceraines pages pour voir si je n'avais pas manqué quelque chose!

La série semblait bien partie pourtant et très prometteuse mais là j'ai eu parfois du mal à suivre le fil de l'histoire. Tout n'est pas mauvais et on voit avancer l'histoire mais cette confusion nous laisse une drôle d'impression comme si l'auteur avait voulu aller trop vite. Espérons qu'il se calmera par la suite....

22 2 2005
   

Ca continue, et bien !
Après un premier tome introductif qui posait l'histoire, nous faisait découvrir la tribut, la famille et les amis du petit Laïth (mais aussi ses étranges pouvoirs !), ce second tome insiste plus sur le monde dans lequel évolue le personnage principal, et les seconds rôles importants de l'histoire.

On découvre les différentes forces guerrières en présence, alors que petit à petit, se dessine le destin chaotique du petit héros, qu'une armée entière pourchasse pour ses occultes dons.

Ca avance assez lentement, pour le moment : l'histoire de l'Enfant de l'Orage risque de contenir de nombreux tomes, vu le temps que prend le scénariste à bien clarifier l'univers de la série. Pourtant, l'ensemble évolue assez bien, et prête à rêver tant les décors sont travaillés.

En effet, Didier Poli et son trait animalier fait preuve d'imagination ici, même s'il m'a sembler reconnaitre des archétypes d'autres bande dessinées passées maîtresses du genre. Le morse du port, par exemple, ressemble étrangement au morse producteur de films du tome 1 de Blacksad. Un hommage ? ;)
Reste que l'ensemble est relativement séduisant. Tout au plus pourrons nous regretter quelques effets "à la Photoshop" qui alourdissent un peu le dessin et ne sont franchement pas toujours nécessaires (les plaquages de texture, entre autres).
Mais la couleur est si intelligemment appliquée que nous pardonnerons aisément ces quelques mineurs défauts.

Ca s'annonce assez sympathique, tout ça. En attendant, l'enfant de l'Orage vous procurera une agréable lecture dans un univers Heroic Fantasy typique des Humanoides Associés.