46 495 Avis BD |20 158 Albums BD | 7 882 séries BD
Accueil
Tome 7 : Vivement les vacances !
 

L'élève Ducobu, tome 7 : Vivement les vacances !

 
 

Résumé

L'élève Ducobu, tome 7 : Vivement les vacances !Afin d'acceder au résumé de L'élève Ducobu, tome 7 : Vivement les vacances !, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de L'élève Ducobu, tome 7 : Vivement les vacances !Ducobu prend -un peu- l'air ! Il était temps.

Après 6 albums centrés quasi principalement sur et autour d'un banc d'école, ça commençait à sentir le "renfermé". Ducobu sort, oh pas longtemps, mais ça fait du bien pour le lecteur de prendre l'air avec lui.
Surtout que des personnages "principaux" (parents, famille proche) entrent en scène avec lui. Ce qui nous vaudra quelques démêlés verbaux et de situation de bonne facture.

Mais tant à l'école qu'en famille, ou en ville, notre abeille (il porte toujours son inusable polo rayé noir/jaune) fera toujours preuve de sa paresse -et de sa causticité aussi- proverbiale pour se sortir de situations dans lesquelles il s'embourbe parfois.

Plaisant à lire, quelques bon sourires de temps en temps. Ca ne révolutionnera pas -et de loin- le monde de la Bd mais vous pouvez passer quand même un bon moment avec ce farfelu de service.


Chronique rédigée par LYmagier le 27/11/2005
 
 
Avis de :Un bon moment de lecture ! Note de l'album : 3,50
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de LYmagierReflet de l'avatar de LYmagier
Statistiques posteur :
  • 2911 (92,44 %)
  • 154 (4,89 %)
  • 84 (2,67 %)
  • Total : 3149 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 3,50 Note générale
  • Originalité : 3,50 Originalité
  • Scénario : 3,00 Scénario
  • Dessin : 3,50 Dessin
 
Acheter neuf : 4,75 4,75 4,75
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.38
Dépôt légal : Aout 2001

Avis des lecteurs

4 internautes ont donné leur avis sur l'album BD L'élève Ducobu, tome 7 : Vivement les vacances !, lui attribuant une note moyenne de 3,38/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

3 6 2010
   

Ce tome est un peu en-dessous de son prédécesseur. Certes, les gags sont sympathiques, et les dessins toujours aussi appliqués, mais je n’y ai pas retrouvé le petit plus qui caractérisait le tome 6. Il y a pire, mais il y a mieux. Beaucoup mieux.

17 3 2010
   

L'élève Ducobu, en voici une série que j'ai suivi étant plus petit.
Ce tome 7 est dans la continuité de la série, il devrait donc plaire aux fans et déplaire à ceux qui détestent cette série. Moi je dois avouer qu'au bout de 7 tomes je sature un peu, il y a énormément de répétitions ou de gag pas drôles. OK le premier (le long gag) est sympa, celui sur la fête des mère aussi, mais les autres, où Ducobu aménage la salle de la classe en salon de coiffure/discothèque/bar/piscine/minigolf (non pour les 2 derniers je blague) ou encore celui des vacances : c'est pas drôle.

De plus le graphisme est réussi mais me touche moins qu'aux premiers tomes avec ce traits naïfs et o combien sympathique.
A lire pour les fans, sinon, totalement dispensable.

20 3 2009
   

Cet album commence fort, avec un gag en plusieurs planches, où notre héros (grâce à la méthode Crack) est devenu un surdoué. Mais rassurez vous, la situation ne va pas durer longtemps, et Ducobu redeviendra l'"empereur" des tricheurs.

La suite se constitue des gags classiques, ou notre cancre préféré ne veut pas faire ses devoir (des problèmes de baignoire qui fuient ne le concerne pas, il a une douche chez lui), ou il met en place un snack et un dancing dans la classe de cours.

Il y'a quand même des gags qui renouvellent la série, dont celui ou Ducobu s'improvise psychologue de son instituteur. on retrouve aussi des gags tendre, avec par exemple celui sur la fête des mères/pères.

L'album se conclut, comme les autres, sur les examens et les vacances d'été. Les auteurs nous permettent de voir l'amour des parents pour leur enfants, et en cela, le père de Ducobu est une merveille, tant il aime son fils.

On a donc encore un bon album dans la continuité des autres, avec des gags différents, mais tous bons. J'adhère donc toujours. A noter à la fin l'arrivée d'un nouveau personnage: le chien de Neness: Rotule.