46 495 Avis BD |20 158 Albums BD | 7 882 séries BD
 

L'Attaque des Titans, tome 2

 
 

Résumé

L'Attaque des Titans, tome 2Afin d'acceder au résumé de L'Attaque des Titans, tome 2, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de L'Attaque des Titans, tome 2Le premier tome de "L'Attaque des Titans" posait le décor, et clouait son lectorat sur place ; ce second volume confirme la tendance, démontrant une fois de plus l'inventivité de Hajime Isayama.

Une véritable rupture est faite entre le premier opus et celui-ci, l'histoire se passant 5 ans après les événements de l'introduction. Réorganisation, redistribution des cartes, certains personnages se révèlent alors que d'autres surprennent, donnant aux lecteurs de nouvelles informations sur le brouillard dans lequel évolue l'humanité.

Difficile de ne pas clairement accrocher au récit, tant l'auteur joue avec son lectorat. Sa façon de distiller au compte-gouttes les éléments de son univers, alliée au gigantisme des agresseurs aux motivations obscures que sont les titans, devraient convaincre les plus sceptiques. D'autant que les relations humaines sont particulièrement mises en avant ici, donnant à l'ensemble une densité bienvenue.

Le dessin de l'auteur, quant à lui, peut toujours quelque fois étonner - sa manière de représenter les êtres humains est très changeante, mais les décors, très précis, contrebalancent assez bien cette sensation particulière. Une chose est claire, le trait de Hajime Isayama surprend, et demande un temps d'adaptation.

Mais que cette série est bonne ! On attend avec impatience la suite qui saura nous en dire plus sur cet univers pratiquement détruit, et ces survivants qui semblent complètement dépassés par les événements. Puissant.


Chronique rédigée par Piehr le 26/08/2013
 
 
Statistiques posteur :
  • 1099 (67,76 %)
  • 130 (8,01 %)
  • 393 (24,23 %)
  • Total : 1622 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,00 Note générale
  • Originalité : 4,00 Originalité
  • Scénario : 4,00 Scénario
  • Dessin : 2,50 Dessin
 
Acheter neuf : 6,60 6,60 6,60
Acheter d'occasion : 1,45
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.75
Dépôt légal : Juin 2013

Avis des lecteurs

2 internautes ont donné leur avis sur l'album Manga L'Attaque des Titans, tome 2, lui attribuant une note moyenne de 3,75/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

9 7 2015
   

Ce deuxième album est assez bien conduit, plein de rythme et d'action. Il faut dire que l'on est en pleine bataille, et que l'action prend le pas sur les explications, qui étaient réservées au tome introductif. Et comme Eren a été englouti en fin de tome précédent, c'est sur Mikasa, le deuxième personnage principal, que repose l'essentiel de cet ouvrage. Si le combat qu'elle livre montre combien elle est douée, aussi bien dans le maniement des armes que dans sa capacité à commander ou à élaborer une stratégie, des flash backs intelligemment disposés nous en apprennent un petit peu plus sur son passé. Ca reste mystérieux, mais certains signes indiquent qu'elle serait dépositaire d'un pouvoir spécial, pouvoir qui bien sûr, expliquera d'une façon ou d'une autre ses capacités qui semblent supérieures à la moyenne. Mikasa partage l'affiche avec ce titan qui semble s'en prendre délibérément à ceux de son espèce, contre toute attente. Ce deuxième "personnage" assure le rythme et qui en plus, propose un joli cliffhanger en fin d'ouvrage.

Le dessin reste pour moi la grande déception de ce manga "moderne". Je le trouve particulièrement dépouillé pour sa génération et les dessins ne sont pas bons : constructions bâties à la règle, physique des titans toujours aussi difficile à appréhender, et surtout, tous ces visages identiques chez les compagnons de Mikasa qui font que l'on s'y perd un peu dans les scènes d'action. Des visages à peine humains, comme s'il y avait des soucis de proportion : c'est moche. Au-delà du problème esthétique, cet à-peu-près graphique entretient une certaine distance entre l'histoire et le lecteur, et retarde, si ce n'est empêche, sa totale immersion dans ce monde qui pourrait être original.