46 341 Avis BD |20 081 Albums BD | 7 869 séries BD
 

L'Attaque des Titans, tome 1

 
 

Résumé

L'Attaque des Titans, tome 1Afin d'acceder au résumé de L'Attaque des Titans, tome 1, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de L'Attaque des Titans, tome 1Attention, poids lourd.

"L'Attaque des Titans" (Shingeki no Kyojin en VO) est un véritable phénomène au Japon depuis 2010, un seinen sans concession qui rencontre un succès incroyable et qui, logiquement, fini par être traduit en français.

C'est donc avec une impatience palpable que l'on a abordé ce premier tome, presque certains déjà que nous y trouverions une oeuvre de qualité !

Ce qui frappe d'entrée de jeu, c'est l'univers décrit : bien que les récits post-apocalyptiques soient légions et souvent écrits sur une trame similaire, "L'Attaque des Titans" frappe par sa volonté d'aborder ce sujet d'une manière différente, tout en donnant au récit un background très dense, propice à bien des développements. Evidemment, tout est monté sur le secret, le mystère : d'où viennent les Titans ? Que veulent-ils réellement ? Comment s'est organisée l'humanité au moment ou le récit commence, et dans quelle direction va-t'elle évoluer ? Autant de thématiques qui seront détaillées tomes après tomes, donnant une identité bien clair à une série qui semble clairement vouloir sortir des sentiers battus pour proposer quelque chose de différent.

Le traitement général de la narration l'est, en tout cas : on navigue au croisement du shonen et du seinen, le côté ultra-brutal, parfois, venant contre-balancer les quelques stigmates propres à la littératures japonaises pour jeunes. Et c'est surement la raison principale du succès de cette série, cette façon de redistribuer les cartes en empruntant des codes de différents types de manga lui donnant une couleur toute particulière.

Graphiquement pourtant, tout est très inégal : on passe de très belles planches à d'autres beaucoup plus simples, aux erreurs d'anatomie assez fréquentes, qui ne plairont pas à tout le monde. De manière générale, nous aurions tendance à dire que le trait manque de maîtrise, et que là encore les canons du manga ne sont pas clairement visibles ici. Mais cet univers, cette ambiance, passe pourtant par ce trait que certains n'apprécieront peut-être pas, mais qui fait réellement corps avec le récit.

Ce premier tome, introductif, en met réellement plein la vue. On attends impatiemment les tomes suivants, avec une envie grandissante pages après pages d'en savoir plus sur ce monde dévasté. Prenant !


Chronique rédigée par Piehr le 26/08/2013
 
 
Statistiques posteur :
  • 1099 (67,76 %)
  • 130 (8,01 %)
  • 393 (24,23 %)
  • Total : 1622 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,00 Note générale
  • Originalité : 4,00 Originalité
  • Scénario : 4,00 Scénario
  • Dessin : 2,50 Dessin
 
Acheter neuf : 6,60 6,60 6,60
Acheter d'occasion : 1,45
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.67
Dépôt légal : Juin 2013

Avis des lecteurs

3 internautes ont donné leur avis sur l'album Manga L'Attaque des Titans, tome 1, lui attribuant une note moyenne de 3,67/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

9 7 2015
   

L'idée d'origine est assez prenante. L'humanité, ou ce qu'il en reste, est rentranchée dans une ville, les murs de celle-ci offrant, depuis un siècle, une protection contre les Titans. C'est un postulat que le lecteur accepte : on ne sait pas comment sont apparus ces titans, on ne sait pas pourquoi ils mangent les humains (d'autant plus qu'on nous dit que ces créatures n'ont pas besoin de manger),... Pour l'instant, ce n'est pas gênant : d'autres nous ont fait le même coup avec des zombies ("Walking Dead") et rencontrent tout de même le succès.

Voilà donc un siècle que les humains sont retranchés dans leur ville fortifiée lorsqu'un titan de plus de 50 mètres de haut fait son apparition, défonçant les premiers murs d'enceinte. Si une partie de la population arrive à se retrancher derrière un second mur , cette attaque a été particulièrement meurtrière pour le genre humain. Eren, et ce que l'on suppose être sa soeur Mikasa, s'en sont sortis, non sans avoir vu la mère d'Eren se faire croquer gentiment par l'un des titans. 5 ans plus tard, on retrouve ce couple de héros dans les forces armées qui repoussent les titans. La narration est assez efficace, on s'attache rapidement à ces deux héros, l'univers est intrigant et entretient le danger, et le contexte est clairement et simplement posé. C'est même avec une certaine pédagogie que l'on apprend tout ce que les humains ont pu apprendre des titans en un siècle de confrontation, comment ils se sont organisés pour se défendre, quels sont les différents corps d'armée qui ont été constitués...

Mais je ressents un certain malaise à la lecure, due notamment à ces dessins très dépouillés. Les Titans notamment, avec leurs innombrables dents, et leur physique indéfini, me semblent étranges, et pas très bien dessinés. De plus, il y a cet élément dans le scénario, en fin d'ouvrage, qui n'annonce rien de bon : le personnage principal est avalé par un Titan. Soit l'auteur en a fini avec ce personnage central et c'est dommage car on n'a pas eu le temps de se l'approprier, soit le scénariste devra sortir un sacrée grosse ficelle, et dans ce cas, il devra être convaincant.

Pour autant, le scénario peut encore rebondir, et en particulier sur les mystères distillés ici ou là : le rôle du père d'Eren, le secret qu'il sapprêtait à dévoiler à ce dernier avant l'attaque des Titans, le rôle de Mikasa dont la nature semble différente de celle des autres humains présentés, ou encore le fait que ce titan immense puisse apparaître et disparaître comme par magie...

Ce tome introductif repose sur des leviers efficaces et semble s'être constitué une réserve d'éléments qui permettront de faire avancer l'histoire. Mais la fin de l'ouvrage, ainsi que son graphisme raté invite à la prudence et la tempérance.

20 2 2014
   

Cette série qui remporte un franc succès au Japon et qui compte également une version animée, fait partie de la sélection officielle du dernier Festival d’Angoulême. Il n’en fallait pas plus pour titiller ma curiosité…

Dès les premières pages, Hajime Isayama plonge le lecteur dans un univers post-apocalyptique prenant. l’Humanité a presque été entièrement décimée par des êtres gigantesques et les derniers survivants vivent entourés de hauts murs, dans la peur constante d’une nouvelle attaque des Titans. Lorsqu’un Titan démesuré, dont la tête dépasse largement cette muraille de cinquante mètres de hauteur, arrive aux portes de cette cité fortifiée à l’allure médiévale, la vie de ceux qui se croyaient à l’abri bascule…

Excepté quelques flashbacks qui viennent éclairer le présent sans toutefois révéler l’origine de ces êtres gigantesques dont on ignore presque tout, ce premier tome joue pleinement la carte de l’action. Les événements, souvent tragiques, s’enchaînent à grande vitesse, ne laissant quasi pas le temps au lecteur de souffler.

Si ce combat pour la survie du genre humain se déroule à un rythme effréné, le lecteur trouve tout de même le temps de s’attacher aux différents personnages. Outre le jeune Eren Jäger, héros téméraire qui semble incarner toute la détermination et l’espoir du genre humain, j’ai surtout apprécié la présence de sa « grande sœur » Mikasa. Mais les véritables vedettes de ce tome sont indéniablement les Titans, que l’auteur excelle à mettre en images. Avec leur physique disproportionné et ces bouches dignes du sourire du Joker, capables d’avaler les êtres humains comme des encas, les Titans font peur. Si les séquences d’action sont également très dynamiques, je ne suis cependant pas grand fan du dessin de Hajime Isayama.

Un tome dynamique et une histoire prenante qui donne envie de connaître la suite !