46 382 Avis BD |20 099 Albums BD | 7 870 séries BD
Accueil
L'Appel de l'espace
 

L'Appel de l'espace

 
 

Résumé

L'Appel de l'espaceAfin d'acceder au résumé de L'Appel de l'espace, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de L'Appel de l'espaceTout d’abord, précisons que cet ouvrage est paru aux USA en 1983. Cette précision est indispensable pour apprécier la portée de l’œuvre, notamment par le contexte de la guerre froide. Tout commence donc par la réception d’un signal radio extra-terrestre. Nous sommes donc dans un ouvrage de science-fiction, bien évidemment. OK, continuez à vous mettre le doigt dans l’œil, un peu mieux que ça ! Car ce point de départ va nous amener dans un certain nombre de direction, dont la science-fiction n’est pas tout à fait absente, mais elle reste extrêmement discrète, et surtout ne constitue pas le propos de l’auteur.

Celui-ci utilise ce point de départ pour développer tout autre chose : ce qui l’intéresse, c’est nous, nos petites personnes, et la société ainsi constituée… Et sa vision n’est pas des plus réjouissantes ! Il est difficile d’en dire beaucoup sans dévoiler que qui fait tout le plaisir de cette lecture, mais signalons que l’existence avérée d’une autre civilisation, quasiment à portée de main, ne fait pas ressortir la pureté intérieure du genre humain ! L’aspect science fictif sert en fait de catalyseur… Pour une réaction en chaîne imprévisible !

L’intrigue se noue sur fond d’avidité personnelle (des anonymes comme des plus importants hommes d’affaire), de guerre froide avec ses jeux d’espionnage, ses trahison, ses idéaux trahis, de quête du pouvoir… L’ensemble des personnages est fort peu ragoûtant. Le héros lui-même bien qu’étrangement intègre, ne peut éviter de se salir quelque peu les mains, et l’on ne peut que s’interroger sur sa dernière action : pur altruisme aveugle, ou conséquence de l’obsession née des événement de cette BD ?

Bref, l’auteur n’est pas tendre avec ses personnages, et l’on chercherait en vain une trace d’optimisme dans le tableau qui nous est présenté, bien que l’on ressent quand même une touche de tendresse de l’auteur pour certains de ses personnages…

L’ensemble est raconté, ou plutôt conté, avec un talent indéniable. C’est un véritable kaléidoscope qui se déroule devant nos yeux! L'imbrication de l'action oblige parfois à une certaine concentration pour ne rien perdre, sans pour autant qu'il n'y ait de confusion. Les destins des uns et des autres se télescopent, avec violence et ironie, et cela se traduit par un dessin assez sombre, aux personnages souvent volontairement enlaidis, à la mise en page déstructurée. J’ai eu un peu de mal à me faire à ce choix graphique, qui porte bien la marque de son auteur, mais une fois habitué, son dynamisme et son efficacité sont indiscutables.

Au final, je suis emballé par cette œuvre acerbe et caustique, mais profondément humaine…

PS : A noter que cet ouvrage, initialement en N&B, a été colorisé à la demande de l’auteur. C’est cette version couleur qui est critiquée ici.


Chronique rédigée par berling le 06/10/2009
 
 
Statistiques posteur :
  • 205 (87,61 %)
  • 28 (11,97 %)
  • 1 (0,43 %)
  • Total : 234 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,00 Note générale
  • Originalité : 4,50 Originalité
  • Scénario : 4,00 Scénario
  • Dessin : 3,50 Dessin
 
Acheter neuf : Clic ! Clic ! Clic !
Acheter d'occasion : 11,99
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.83
Dépôt légal : Avril 1984

Avis des lecteurs

3 internautes ont donné leur avis sur l'album BD L'Appel de l'espace, lui attribuant une note moyenne de 3,83/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

1 7 2010
   

Ce one shot est assez prenant. Certes, sa lecture demande une attention soutenue mais cela en vaut franchement la peine.

La réception d’un message provenant de l’espace n’est finalement qu’un prétexte pour déclencher une cascade d’événements qui échappe bien vite à tout contrôle. C’est surtout l’occasion pour l’auteur de dénoncer les errements des années 80 : guerre froide, secte fanatique, despote africain, société capitaliste à outrance, magouilles politiques, etc. C’est en quelques sortes un Alan Moore avant l’heure qui dénonce les dérives de notre monde. Tous ces éléments viennent s’imbriquer les uns dans les autres, rendant la lecture plus complexe. Toutefois, La narration reste fluide, ce qui évite au lecteur de décrocher. Le récit captive de bout en bout et on n’est pas déçu par la fin. Will Eisner a un sens de la narration et du découpage hors du commun. De plus, j’aime beaucoup sont trait caricatural.

Bref, voici une lecture exigeante mais pas rébarbative et au contraire ô combien intéressante !

6 10 2009
   

Cette bande dessinée ne manque clairement ni d'originalité ni d'ambition, surtout pour l'époque de sa parution.

Will Eisner part du postulat d'un signal manifestement extra-terrestre capté par un radiotélescope américain pour développer une complexe histoire sur les conséquences mondiales et très humaines de cet évènement. Le contexte est celui de la fin des années 70, en pleine guerre froide et à la sortie du mandat de Nixon donc à une époque où les USA tiennent fortement et sans détour à garder leur hégémonie mondiale. Ce décor géopolitique empli d'espions de tout poil parait un peu vieillot de nos jours mais il ne manque pas d'intérêt, d'autant qu'il est abordé avec objectivité, désillusion et une pointe de causticité par Eisner.

Le dessin est impressionnant, comme toujours avec Eisner. Son trait est souple, dynamique et clair. La liberté et la maîtrise de sa mise en page sont épatantes. Ce style parait indémodable.

Un tel scénario aurait dû me captiver. Malheureusement, j'ai en partie succombé à sa complexité. J'ai en effet eu l'impression d'observer un arbre dont le branchage se ramifiait de plus en plus au fil des pages, chaque branche amenant de nouveaux personnages, de nouvelles sous-intrigues et de nouvelles possibilités. Ces ramifications se croisent, s'entrecroisent, me faisant perdre un peu le fil à certains moments. Il devient en effet compliqué de comprendre et se souvenir des motivations de chacun.
Du coup, certains passages essentiels me paraissent un peu incohérents. Pourquoi chercher à atteindre au plus vite une planète déjà habitée comme si l'atteindre permettait de la conquérir ? Quel est le véritable but de la Multinationale ? Qu'a-t-elle à gagner à ses énormes et coûteuses machinations ? Quel est le but du héros finalement et pourquoi empêche-t-il tout départ de fusée en pensant qu'ils impliqueraient une guerre mondiale ? Quel est le véritable avantage d'envoyer ces mutants végétaux dans l'espace ?

Ce sont ces petites complexités pourtant essentielles dans le récit qui m'ont empêché d'être complètement pris dans l'histoire (sans parler des quelques incohérences scientifiques comme le fait qu'en 1977, un scientifique puisse affirmer en quelques secondes qu'un signal provienne d'une planète de la taille de la Lune dans un système situé à 6 années lumière de la Terre, ou encore qu'une fusée puisse atteindre cette dernière en seulement 10 années). Trop de ramifications et de personnages, cela m'a un peu fatigué. J'aurais aimé que l'auteur se focalise sur une trame principale pour son récit. Et évidemment, ma curiosité est frustrée de ne pas avoir pu découvrir à quoi ressemblait cette probable civilisation extra-terrestre.
Du coup, même si cet album est gros et dense, je trouve son prix (neuf) un peu élevé par rapport au plaisir que j'ai éprouvé à sa lecture.