45 659 Avis BD |19 750 Albums BD | 7 797 séries BD
Accueil
Tome 2 : La Garua
 

L'adoption, tome 2 : La Garua

 
 

Résumé

L'adoption, tome 2 : La GaruaAfin d'acceder au résumé de L'adoption, tome 2 : La Garua, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de L'adoption, tome 2 : La GaruaCe deuxième ouvrage change radicalement de tonalité par rapport au premier. Certes, on retrouve toute la tendresse de Zidrou dans cette histoire de Gabriel qui traverse le monde pour retrouver celle qu'il considère comme sa petite fille, mais, à son arrivée, le scénariste nous réserve une surprise de taille. Il avait certainement trop peur de de répéter le premier tome dans un autre décor, et propose donc de surprendre, voire de choquer le lecteur, en changeant brusquement la trame de son récit. Finalement, il sera bien encore une fois question d'adoption, et plus généralement de relations entre parents et enfants, mais par le biais de l'amitié que vivra Gabriel avec Marc Legendre, un homme qui recherche la dépouille de sa fille au Pérou. Grâce à Marc, Gabriel va faire un superbe voyage, en visitant le Pérou, mais il va surtout à la rencontre de cet homme, avec lequel il n'a pas grand chose en commun. Déjà, Marc est végétarien, ce qui pour l'ancien boucher charcutier, est mal parti. Zidrou surmonte toutes les difficultés pour que ces deux hommes, qui ont des souffrances à partager, partagent avant tout une belle histoire d'amitié, qui les fera progresser chacun sur leur parcours personnel. C'est avec plein de subtilité et d'humanité que Zidrou nous proposera une nouvelle version de Gabriel, dans un rôle bien différents de celui dans lequel on l'a connu dans le premier tome. Il n'est plus le grand-père gaga, il devient l'ami sur lequel on peut s'appuyer, un ami qui se rendra compte de ses propres failles et tentera de les combler.


J'aime beaucoup Zidrou pour sa sensibilité, qu'il met tellement bien en valeur dans ses productions, comme ici, et également pour sa capacité à se faire accompagner par des dessinateurs qui savent la saisir et la restituer avec subtilité et sans effets spectaculaires qui pourraient la dénaturer.


Chronique rédigée par gdev le 10/01/2018
 
 
Statistiques posteur :
  • 3037 (75,08 %)
  • 279 (6,90 %)
  • 729 (18,02 %)
  • Total : 4045 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,00 Note générale
  • Originalité : 4,00 Originalité
  • Scénario : 4,50 Scénario
  • Dessin : 4,00 Dessin
 
Acheter neuf : 14,16 14,16 14,16
Acheter d'occasion : 14,60
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 4.00
Dépôt légal : Mai 2017

Avis des lecteurs

2 internautes ont donné leur avis sur l'album BD L'adoption, tome 2 : La Garua, lui attribuant une note moyenne de 4,00/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

18 2 2018
   

« La Garua » propose la suite et fin de cette chronique familiale en deux tomes, scénarisée par le prolifique Zidrou et mise en images par Arno Monin.

Si le premier volet racontait l’histoire de l’adoption de la petite Qinaya, ramenée du Pérou par Alain et Lynette, où un tremblement de terre avait fait des milliers d’orphelins, le cliff-hanger final déstabilisant, marqué par l’intervention de la police et le retour au pays de la fillette adoptive, donnait envie de découvrir où Zidrou voulait finalement nous emmener.

Le départ brutal de la petite péruvienne de quatre ans a en effet un solide impact sur sa famille d’adoption. Entre le père qui subit les conséquences de son acte illégal et la grand-mère qui perd la boule, Zidrou se concentre une nouvelle fois sur ce grand-père un peu bougon, qui n’était initialement pas très enthousiaste vis-à-vis de cette progéniture venue d’Amérique du Sud, mais qui avait fini par fondre devant sa petite-fille adoptive. Le lecteur retrouve donc un Gabriel Van Oosterbeek profondément marqué par la séparation, mais embarquant pour le Pérou, où il compte bien retrouver sa petite-fille adorée.

Ce deuxième volet est non seulement marqué par un changement de décor et d’ambiance, mais présente également les personnages du tome précédent sous une toute nouvelle perspective. Si l’intrigue concernant la petite Qinaya est vite résolue, le chemin de croix de ce grand-père qui espérait se racheter de ses absences en tant que père en s’occupant de sa petite-fille, se poursuit de plus belle et prend même une nouvelle tournure grâce à la rencontre de Marc Legendre, un compatriote venu récupérer le corps de sa fille décédée lors du dernier tremblement de terre. Perdu dans la Gurua, sorte de brouillard qui enveloppe la côte péruvienne, cette rencontre inattendue va permettre à Gabriel de sortir de sa propre brume. Une prise de conscience émouvante, qui lui permet finalement de retrouver bien plus que l’enfant qu’il était venu chercher…

Zidrou livre donc une nouvelle histoire remplie d’humanité, narrée avec beaucoup de tendresse et d’humour, le tout servi avec des dialogues d’une justesse incroyable. Visuellement, même dans la brume de Lima, le dessin tout en rondeur d’Arno Monin continue de faire mouche. Le dessinateur contribue à insuffler beaucoup d’humanité et de tendresse au récit, tout en livrant des personnages d’une grande expressivité et particulièrement attachants.

Un diptyque que je vous invite à adopter au plus vite !