44 941 Avis BD |19 367 Albums BD | 7 683 séries BD
Accueil
Tome 1 : Planète Dakoï
 

Kookaburra, tome 1 : Planète Dakoï

 
 

Résumé

Kookaburra, tome 1 : Planète DakoïAfin d'acceder au résumé de Kookaburra, tome 1 : Planète Dakoï, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Kookaburra, tome 1 : Planète DakoïPlanète Dakoï est un album d'introduction à la grande série qu'est Kookaburra, où l'on découvre les personnages constructifs de l'histoire - qui ne seront d'ailleurs tous présents que dans le toisième tome.

Ce tome est rythmé, démarrant sur les chapeaux de roues, et Crisse a su brillament y introduire l'humour par l'intermédiaire de son space sniper Preko, aux répliques décapantes.

De plus, Le dessin de Crisse est superbe,le trait est vivant, prônant l'action.

"Planète Dakoï" : Un album que tout amateur de space opéra appréciera !


Chronique rédigée par Osilmar le 09/02/2002
 
 
Statistiques posteur :
  • 13 (100,00 %)
  • Total : 13 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,00 Note générale
  • Originalité : 3,00 Originalité
  • Scénario : 3,00 Scénario
  • Dessin : 4,00 Dessin
 
Acheter neuf : 1,93 1,93 1,93
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.73
Dépôt légal : Janvier 1997

Avis des lecteurs

13 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Kookaburra, tome 1 : Planète Dakoï, lui attribuant une note moyenne de 3,73/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

13 9 2017
   

Ça c’est une série qui commence plutôt pas mal. L’univers qu’on nous propose est plaisant. Nous sommes dans l’espace, dans un monde futuriste, avec des extra-terrestres, des créatures plus ou moins humaines, et des vaisseaux spatiaux. Tout cela a un petit côté « star wars », certes éloigné, mais attractif. Le personnage de Dragan, dont on nous propose d’emblée de suivre l’aventure, sans aucune introduction, n’est surement pas trop original, mais il apporte une petite touche comique bienvenue. Surtout qu’avec son copain, avec qui il communique par radio, ils forment un joyeux duo.
Malheureusement, les autres personnages sont moins consistants et le scénario est très décousu pour le moment. Je ne vois pas non plus ce qui uni tout ce petit monde, mais je pense le découvrir par la suite.

Je me méfiais du dessin de Crisse, qui est assez spécial, mais finalement ça se passe bien, j’ai toujours un peu de mal avec ses personnages féminins que je ne trouve pas particulièrement attirantes. J’apprécie aussi les clins d’œil à Aquablue ou au copain Olivier Vatine.

J’attends la suite, mais en attendant ce premier tome m’a bien plu.

2 6 2009
   

J'ai eu quelques difficultés à rentrer dans cet album et à m'approprier l'histoire présentée, ou plutôt devrais-je dire les histoires. Car ce tome, c'est avant tout cela : plusieurs histoires sur des personnages différents et l'on passe de l'une à l'autre régulièrement au fil des pages. Si cela présente l'avantage de ménager du suspense parfois, cela a aussi pour conséquence de perdre un peu le lecteur que je suis, qui ne connais absolument pas cette série, et qui a du mal à trouver un fil directeur. Je ne doute pas que tout cela doit être relié d'une manière ou d'une autre, ce qui est prometteur pour les tomes qui suivront, mais pour l'instant, je reste un petit peu perdu et c'est avec un sentiment de confusion que je suis sorti de la lecture.

A priori, les trois enfants qui nous sont présentés sont reliés entre eux, notamment par les rêves du jeune prince. C'est une bonne idée de départ mais ce tomes présentent tant de personnages différents, dont il est difficile de suivre l'ensemble des histoires du fait du découpage, qu'il a été difficile pour moi de m'attacher à l'un ou l'autre. L'affectif n'a pas marché des masses dans ce tome (du moins en ce qui me concerne). Le langage employé m'a un petit peu déçu : que Dragan, militaire de son état, s'exprime avec un langage de charretier, c'est assez prévisible, mais que ce langage soit employé par d'autres m'a plus surpris (l'amiral, l'amant de la régente par exemple). En bref, j'ai eu du mal à m'attacher aux personnages et cela ne m'a pas permis de "rentrer" dans l'histoire. C'est un tome d'introduction, je ne m'inquiète donc pas outre mesure, tous ces personnages ne demandent qu'à prendre de l'ampleur.

Côté dessins, je les trouve plutôt agréables : les décors sont vraiment travaillés et j'ai particulièrement apprécié le design du vaisseau de l'amiral, ainsi que l'architecture de la base des Dakoïds. Par ailleurs, ces pleines pages qui présentent en fonds l'univers, l'espace, est vraiment un procédé que j'aime bien. En revanche, j'ai moins aimé la trogne de certains personnages : le visage de Dragan se déforme au fil des vignettes, mais nous sommes dans le premier tome d'une série : tout cela ne pourra que se stabiliser par la suite.

Un premier tome qui a eu le mérite de m'intéresser mais pas véritablement de me retenir. Toutefois, certains éléments sont prometteurs pour la suite des événements et avec tant de personnages, je ne doute pas que l'intrigue sera complexe et intéressante.

P.S. J'ai aussi bien aimé les petites allusions à d'autres oeuvres de sciences fiction, comme Aldébaran ou encore Aquablue.

Menfin :Un bon moment de lecture ! Note de l'album : 3,50
Avatar de Reflet de l'avatar de
12 3 2009
   

Je n’ai pas pris un plaisir fou à lire cette BD, dû au fait, je suppose, qu’il s’agit d’un premier volume : les personnages et l’intrigue prennent progressivement forme. Ceci dit, j’ai envie de connaître la suite. D’un point de vue graphique, c’est personnel, mais épatant.

9 8 2008
   

Le succès de Kookaburra n’est plus à démentir : La série composée de 6 tomes finis et l’apparition de Kookaburra Universe pour poursuivre la série et un peu plus s’immiscé dans cet Univers.

J’ai d’ailleurs acheté ce premier album en m’aidant de toute la bonne critique que j’ai pu voir sur cette série. Mais pourtant, je n’ai toujours pas compris ce qui plait tant dans cet album.

Mon premier choc fut sans nulle doute le trait de Crisse que je n’aime pas du tout. Ceci plus par goût qu’autre chose car les dessins se lisent bien au final. Mais m’attendant à un trait de qualité. J’ai plutôt trouvé les dessins médiocres sans plus. Et donc j’ai eu du mal a rentré dans l’univers de Crisse à la première lecture. Je trouve les personnages plutôt moches ( je suis franc ), d’autant plus les extra-terrestres qui sont quand même un peu ridicule ( « l’excellence » celui à tête de chien à la fin est grotesque ) Les couleur sont trop vives et pas assez recherché pour moi.

Quant à l’histoire, elle m’a tous sauf réellement intéressé. Je n’ais pas adhéré aux destins qui se croisent et le fait de trouver les 5 enfants pour contrôler l’univers m’a fait un peu décroché.
Au final de ma part, Kookaburra ne m’a pas intéressé mais j’ai quant même lu jusqu'à la fin car « ça se lit ».

20 3 2008
   

Nous avons ici ce que je considère comme une référence, comme un incontournable de la BD de la fin des années 90. Kookaburra fait parti des séries qui m'ont fait aimer la BD.

Tout dans ce premier tome est proche du sans faute. Nous avons à la fois un tome normalement introductif, avec moult personnages et un univers que l'on sent complexe et vaste mais que l'on appréhende avec facilité.
Ce premier tome, sans sembler trop léger, laisse énormément de point en suspens et donne une furieuse envie de se plonger dans le tome 2 afin de continuer à comprendre tous les tenants et aboutissants.
Ce premier tome est loin de se résumer à une simple présentation, laborieuse et lassante.

On commence sur les chapeaux de roues et on ne perd plus le rythme avant de refermer la dernière page. Ce premier tome introduit chacun des personnages, chacune des races, dans un fatras de tôle froissée, de métal brulant et de pierre désagrégée…
C'est donc à un subtil mélange d'action et de réflexion auquel nous avons droit.

Tout cela est porté par une excellente mise en image.
Avec Crisse à la plume et à la plume, c'était son heure de gloire avec des dessins magnifiques et novateurs pour l'époque. Il a ouvert une nouvelle voie dans la BD qui est surement à la source du style des éditions Soleil aujourd'hui. Sont trait rond pour les dames, carré pour les hommes et enchanteur. La mise en page et les cadrages sont parfaitement maitrisés.
De plus, le travail d'Anyk, artiste quasi attitré à Crisse("Perdita Queen", "L'Épée de cristal", "Atalante"…pour n'en citer que quelques uns), aux couleurs est sans conteste très bon, avec une grande variété et un joli contraste.

Un album et une série que je peux lire et relire sans lassitude !

8 4 2006
   

Ce premier tome paraît être l'introduction d'une série dense et plutôt compliquée. Au moins il y aura matière à étudier !

Ce sont ici des histoires entrecoupées, de personnages inconnus mais tout liés.
L'action et l'aventure sont au rendez-vous dès la première page. Un peu d'humour, un peu de suspense, un peu de mystère... un schéma que l'on a déjà vu mais qui marche encore.
Alors oui le scénario est pas mal, laisse entrevoir un univers plutôt attachant, mais voilà un petit point noir.

Le graphisme. J'ai pas vraiment aimé le trait de Crisse, que je trouve pas finit et grossier.
Les couleurs ne m'enchantent pas non plus, mais elles ne sont pas pour autant désagréables.

Un scénario pas très original et des dessins un peu gênant me conduit à dire que cette BD n'est pas des meilleurs.

10 10 2005
   

On retrouve le lieutenant Preko Dragan et le sergent O’Hara en pleine aventure sur la planète Dakoï où ils tentent de délivrer le dernier chevalier-sorcier. Ce chevalier-sorcier est le seul à pouvoir déchiffrer un mystérieux message reçu par la Terre. Dans sa quête, Dragan tombe sur une Amazone nommée «Taman-Kha» qui poursuit le même objectif que lui sur cette étrange planète.

Si on prend plaisir à suivre les aventures du sniper Dragan sur Dakoï, grâce à une narration fluide, des dialogues humoristiques et un dessin soigné et haut en couleurs, on découvre également avec grand intérêt l’intrigue principale concernant le fameux message et des enfants-dieux aux curieux pouvoirs.

L’ambiance de cette série est bien plantée et, sans être grand amateur du genre science fiction, je vais m’empresser d’aller découvrir le deuxième tome.

13 2 2005
   

C'est ma bd préférée, j'aurais donc du mal à être totalement neutre. J'adore la trait de Crisse, les dialogues et le scénario... Les personnages ont une assez grande profondeur. En plus j'aime beaucoup les histoire de space opéra... J'adore réellement cette bd.

6 2 2003
   

La réputation de Crisse n'est plus à faire au dessin, qui est super, ce malgré quelques petites erreurs parfois(et qui évolue entre le tome 1 et le 3), mais comme dit Remyz, on voit l'évolution par rapport à Atalante!
Moi, je n'aime pas vraiment la SF, mais la, faut avouer ! Agréablement surprise! le scénario fait qu'on accroche à l'histoire, que les personnages ont l'air réel! bref, Crisse fait définitivement ses preuves!
a avoir absolument, car c'est un incontournable !

9 1 2003
   

Bon bah premiere BD de science fiction que je lis et c plutot po mal .

Le seul truc qui m'a un peu géné c le dessin que je trouve beaucoup moins beau que celui d'Atalante, Crisse ne peut pas exprimer tout son talent dans cette BD je trouve mais cela ne tient qu'a moi, de plus les couleurs d'Anyk sont bof sur ce tome, elles sont belles mais je sais pas comment dire, elles me plaisent pas trop

Niveau Originalité bah ca promet beaucoup de choses, une bonne intrigue et tout mais la y a po grand chose, pour le scenar que d'actions, que d'actions, seul bémol à un scenar de qualité c les planches des enfants mises sans qu'on sache qui c et à quoi ils serviront sinon ca va . Le découpage des planches est par moment assez mal fait et on comprend plus trop qu'es ce qu'on lit mais c'est assez rare tout de même

La lecture au calme est conseillé sinon on s'emmele les pinceaux et on savoure mal cette BD. Pour finir cette BD vaut le coup qu'on la lise, moi elle m'a bien plu :D J'hésite entre 3.5 et 4....allez 4 parce que c'est un bon premier tome tout de même ;-)

5 6 2002
   

D'habitude,Crisse j'aime moyen mais alors là....chapeau bas.
Cet album nous plonge au coeur d'une épopée fantastique sur fond de conflit intergalactique et c'est vraiment sympas.
Les personnages quand à eux,sont originaux et haut en couleurs et,en plus,on s'y attache vite.
Bon bien sûr,il y a les bourrins de base:le lieutenant Préko et son pôte à la tête vraiment tout distroy mais ceux-ci ne viennent que renforcer le récit en ajoutant une touche de bestialité bonne enfant.
Côté dessin,dommage qu'on est que 2 yeux pour pleurer;c'est vraiment superbe.
La colorisation est impeccable et contribue à donner cet aspect réaliste et épique à la série.
Assurément le meilleur album de crisse paru jusqu'à maintenant.

16 4 2002
   

Crisse nous prouve là encore ses talents et il rajoute une corde à son acr qu'il exploite de plus en plus en ce moment : il devient scénariste et il nous écris là une série de Space oéa vraiment passionante, il pose là juste les bases, de quoi nous faire saliver avant d'acheter le tome 2 !! Des histoires parallèles qui se suivent facilement, pas de problème de compréhenion comme certaine série de ce genre.
Les dessins sont comme à leur habitude sublime, le seul argument que je puissse trouver c'est : "c'est du Criss", ça veut tout dire, des traits arrondies propre à lui, des couleurs d'Anyk qui donne de la perspéctive aux scènes et des vues de l'espace vraiment sublime !
A lire !