46 542 Avis BD |20 181 Albums BD | 7 885 séries BD
Accueil
Tome 11 : Le retour de la momie qui pue qui tue
 

Kid Paddle, tome 11 : Le retour de la momie qui pue qui tue

 
 

Résumé

Kid Paddle, tome 11 : Le retour de la momie qui pue qui tueAfin d'acceder au résumé de Kid Paddle, tome 11 : Le retour de la momie qui pue qui tue, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Kid Paddle, tome 11 : Le retour de la momie qui pue qui tueLe tome 11 de Kid Paddle suit la ligne des derniers tomes : comment rentrer dans le cinéma pour aller voir des films -18 ans, ses rêves bizarres, Halloween etc ... et ça marche car ce tome est tout simplement hilarant.

Le dessin de Midam est toujours le même et j'aime bien, enfin bref un très bon tome.


Chronique rédigée par lucio le 10/08/2009
 
 
Statistiques posteur :
  • 2 (100,00 %)
  • Total : 2 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,00 Note générale
  • Originalité : 4,00 Originalité
  • Scénario : 3,50 Scénario
  • Dessin : 4,00 Dessin
 
Acheter neuf : 10,40 10,40 10,40
Acheter d'occasion : 2,75
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 4.33
Dépôt légal : Octobre 2007

Avis des lecteurs

3 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Kid Paddle, tome 11 : Le retour de la momie qui pue qui tue, lui attribuant une note moyenne de 4,33/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

21 3 2011
   

Rien que le titre me fait un tantinet marrer. C’est vous dire ! Et le contenant vaut le contenu… et l’inverse.
Spécial, d’abord, cet album. Tiré à 400.000 exemplaires ; 20.000 ont « bénéficié » d’un tirage spécial en odorama. Hé oui… l’univers de Kid sent maintenant le gasoil, l’ail, l’œuf pourri et autres facéties olfactives (dans certains gags). Je ne possède pas la chose.

Midam, une fois de plus, fait montre d’une grande créativité . Il y a les gags de « l’entrée du cinéma » où chaque tentative de Kid pour voir un film gore se solde par un échec, où son père imagine ce que pourrait devenir son fils, le petit barbare…
Une fois de plus, un univers –cohérent- mais complètement délirant s’est déroulé devant moi. Une sorte de fantastique fourre-tout… bien ordonné, et qui ne laisse aucune place à l’improvisation tant verbale que graphique.
De ce côté là, vraiment rien à redire. Midam tient ses personnages bien en main, autant que des décors et arrière-plans.
Les couleurs sont « pétantes », comme Kid et ses copains, et dynamisent à leur façon des cases et une mise en page bien structurées.

Je ne me suis vraiment pas ennuyé en cours de lecture de ce « retour »…
Ah que yo !…

5 6 2010
   

Après avoir lu le tome 10, je me suis dit que Midam ne pourrait jamais trouver une couverture plus belle. Eh bien si, il a réussi! Cette magnifique pochette est l’ouverture du sans doute meilleur album de la série, sur la thématique MOMIE!
En effet, Kid , Horace et Big Bang essaient pendant une dizaine de pages d’infiltrer le cinéma pour aller voir « le retour de la momie qui pue qui tue », le film d’horreur de l’année! il pourrait avoir une lassitude après 10 pages sur le même sujet, mais pas du tout! Midam fait preuve d’une grande originalité et cela donne au final une thématique momie vraiment enchanteresse!
Parlons du reste de l’album, maintenant: les gags sont fidèles au reste de la série, mais à un niveau nettement supérieur! (il faut dire que Midam a mis beaucoup de temps à réaliser ce tome, et les lecteurs de Spirou- j’en fait partie- ont à l’époque dû attendre très longtemps avant de revoir Kid dans le journal!). On parle des costumes d’Halloween, des frigos qui pourrissent, de la magie pour remettre en place la tête des poupées Cindy, les hommes sirènes, les conséquences de la beauté, la BD encyclopédie (partie 2), les sacs en plastiques, les virtuoses du piano, les mangas, la télékinésie, les coquillages, la surdité, les moyens employés pour réveiller, l’origine de la sueur, les malaises des poupées Cindy, la corde à sauter, le petit barbare, les timbres…bref, le mélange parfait de l’humour parfait! J’aime beaucoup le gag de la page 37, il est poétique et drôle! J
Je me suis déplacé le lendemain de la sortie de cet album à l’époque pour obtenir un exemplaire du tirage spécial en odorama (avec le QUI PUE en plus gros sur la couverture), mais pas de chance, je suis tombé sur une version simple! Mais ça n’a rien enlevé à mon plaisir de lecture!
Maintenant, Kid Paddle est édité chez Dargaud, et cela fait 3 ans que j’attends le tome 12, mais non, Midam est trop occupé avec Game Over, le one-shot de la série, qui pourtant n’en vaut pas la peine…
Bref, pour revenir à l’album, je le trouve une nouvelle fois parfait, et si c’était le dernier tome de la série, elle aurait été close en beauté!

Note historique: il y a une publicité sur le jeu vidéo DS Kid Paddle Blork Invasion, et sur le site Clicmovie, encarté dans la première édition.