45 677 Avis BD |19 764 Albums BD | 7 799 séries BD
Accueil
Tome 1 : Diamants
 

Katanga, tome 1 : Diamants

 
 

Résumé

Katanga, tome 1 : DiamantsAfin d'acceder au résumé de Katanga, tome 1 : Diamants, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Katanga, tome 1 : DiamantsÇa faisait longtemps que cette très belle couverture m'attirait.Alors quand le 2ème album s'y est rajouté, j'ai craqué. Je ne regrette pas. Une histoire bien menée, bien mise en scène, sur un fond historique intéressant et dépaysant. On fait un voyage dans l'Afrique post coloniale des années 60 et on y croit.
La présentation du contexte et des personnages est bien amenée. C'est violent et mouvementé.
Le dessin de Vallée est superbe. Clair et précis, réaliste, avec une touche de caricature dans les visages. Un style fort agréable que j'aime beaucoup.
Un bien bel album de 70 planches quand même ! J'ai bien fait d'acheter le tome 2 en même temps et je m'y plonge de suite.


Chronique rédigée par kklodd le 22/12/2017
 
 
Statistiques posteur :
  • 1014 (95,21 %)
  • 37 (3,47 %)
  • 14 (1,31 %)
  • Total : 1065 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,50 Note générale
  • Originalité : 4,50 Originalité
  • Scénario : 4,00 Scénario
  • Dessin : 5,00 Dessin
 
Acheter neuf : 16,10 16,10 16,10
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 4.33
Dépôt légal : Avril 2017

Avis des lecteurs

3 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Katanga, tome 1 : Diamants, lui attribuant une note moyenne de 4,33/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

23 4 2018
   

Ce premier tome est sans conteste une réussite. Mais on se doutait bien qu'après le succès (mérité) de la série "Il Etait Une Fois en France", le duo d'auteurs allait nous pondre une belle série dont ils ont le secret.

L'histoire est certes moins accessible, l'indépendance du Congo et les diamants du Katanga sont deux sujets bien éloignés de l'histoire de France. Heureusement le scénariste fait du bon boulot, il arrive à situer le contexte, à présenter une galerie de personnage, tout en créant un récit qui tienne la route et... en haleine.
Car oui, cette histoire est violente et du coup, elle parait plausible. Le camp des cannibales et assez monstrueux et les attaques à coup de chaines de vélo et de fusils à clous marquent les esprits. Cependant la violence ne fait pas tout, on a aussi de bons passages géopolitiques, que le scénariste fait passer le plus simplement du monde.
Tout cela donne un récit, dense, dynamique, addictif et qui reste plausible.

Pour le dessin, c'est aussi du bon boulot, les personnages sont à la limite de la caricature et sont, du coup, très expressif, le reste est clair, net avec de belles couleurs... bref ça me plait beaucoup.

Et sans attendre je suis allé acheter le tome 2.

18 2 2018
   

Après l’incontournable "Il Etait Une Fois en France", Fabien Nury et Sylvain Vallée s’attaquent à une nouvelle série basée sur des faits historiques. Délaissant l’occupation, ils s’intéressent cette fois à la sécession du Katanga, moins de deux semaines après la proclamation d’Independence du Congo en 1960.

L’action se déroule donc en Afrique, dans la riche province minière du Katanga. Après quatre-vingts ans passés sous la domination coloniale belge, le Congo n’a cependant pas l’intention d’abandonner ses territoires miniers. Tandis que l’ONU envoie des Casques bleus sur place, l’UMHK (L’Union minière du Haut-Katanga) embauche des mercenaires afin de libérer ses exploitations minières occupées. Dans le même temps, un domestique met la main sur un trésor inestimable en diamants…

Si le fond historique s’avère moins accessible que celui de « Il était une fois en France », Fabien Nury a cependant la bonne idée de d’abord situer le contexte et les enjeux géopolitiques en évoquant l’histoire de Msiri, un guerrier du Tanganyika devenu roi de deux régions, qu’il rebaptisa le Katanga. Une fois les bases du récit posées, c’est sur fond de décolonisation que l’auteur invite à suivre plusieurs personnages en parallèle, qui vont tous influer sur la destinée du pays. De cette bande de mercenaires aux caractères bien trempés à cet ancien domestique qui a dérobé des millions en diamants, en passant par sa sœur, qui use de ses charmes pour sauver son frère du pétrin dans lequel il s’est fourré, Fabien Nury entremêle les destins des différents protagonistes de manière efficace, proposant ainsi une intrigue très dense aux rebondissements multiples.

Visuellement, Sylvain Vallée fait une nouvelle fois des prouesses au niveau des personnages et de la lisibilité. Outre des personnages très travaillés aux gueules particulièrement expressives, il multiplie les cases panoramiques pleine largeur qui donnent un aspect cinématographique à l’ensemble. Il faut néanmoins souligner la violence de certaines scènes, allant de la décapitation lors de l’évacuation des civils Belges au cannibalisme dans les camps de réfugiés.

Bref, une excellente mise en place et un album que vous pouvez retrouver dans mon Top BD de l’année !

Tous les albums de la série
Album Avis Moyenne
Katanga, tome 1 : Diamants 3 4.33
Katanga, tome 2 : Diplomatie 1 4.00