46 454 Avis BD |20 138 Albums BD | 7 882 séries BD
Accueil
Juniors
 

Juniors

 
 

Résumé

JuniorsAfin d'acceder au résumé de Juniors, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de JuniorsPour lire "Juniors", il faut surmonter la couverture. Deux personnages dessinés dans un style undergound, un fond rose pétant, un costume d'officier nazi : le mauvais goût s'affiche clairement. Les auteurs prennent le risque de voir la plupart des lecteurs ne pas chercher à ouvrir la bande dessinée en librairie, mais ils sauront intriguer les autres qui ne pourront pas dire qu'ils n'étaient pas prévenus.

"Juniors" s'apparente à un manifeste de l'adolescence nihiliste version 2015. Goût de la provocation, recherche d'un sens à son existence, difficulté à distinguer le bien et le mal, confrontation volontaire avec des adultes honnis : les jeunes mis en scène par Bourhis et Halfbob n'incitent pas franchement à se réjouir. Le trait est grossi et présente des énergumènes sans foi ni loi qui vivent à fond leur crise adolescente en vivant au jour le jour des expériences qui se veulent fondatrices. Mais de quoi ? Les auteurs n'apportent pas de réponse, à la manière du cinéaste François Ozon qui jouait les simples observateurs dans un "Jeune et jolie" assez horripilant. Le graphisme en noir et blanc, très influencé par l'underground américain, ne cherche pas plus à séduire sur la forme que le scénario sur le fond.

On ne cherchera pas de raison à la révolte des personnages principaux, qui se comportent volontiers en parfaites petites ordures sans penser que cela porte à conséquence. Se déguiser en nazi, traîner avec des racistes, coucher avec le premier venu, voler une gentille vieille dame et laisser une camarade se suicider semblent autant d'actes anodins que les personnages vivent sans se poser de questions. On n'y verra rien de générationnel, sauf à méchamment douter de la jeunesse actuelle ! "Juniors" est plutôt une chronique de la vacuité qui amène à chercher ses repères en se persuadant qu'ils n'existent pas.

On a envie de secouer les personnages, de les gifler sans attendre que les années les rendent meilleurs. Les auteurs réussissent donc à faire réagir le lecteur, qui s'interroge tout de même sur ce qu'on a voulu lui montrer. Le récit manque sans doute de profondeur et on demeure assez extérieur à ces adolescents en perdition qui ne suscitent pas l'empathie. "Juniors" est cependant assez intéressant par sa dénonciation des nouveaux vides dans lesquels les adolescents peuvent sombrer (smartphones et réseaux sociaux en tête). La trajectoire de Maxime n'a rien d'extraordinaire : c'est sans doute ce qui la rend si glaçante. Espérons que peu de lecteurs s'identifieront à lui, mais l'album peut mériter d'être découvert.


Chronique rédigée par Jean Loup le 02/02/2015
 
 
Avis de :Un bon moment de lecture ! Note de l'album : 3,00
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de Jean LoupReflet de l'avatar de Jean Loup
Statistiques posteur :
  • 1313 (63,80 %)
  • 390 (18,95 %)
  • 355 (17,25 %)
  • Total : 2058 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 3,00 Note générale
  • Originalité : 3,00 Originalité
  • Scénario : 3,00 Scénario
  • Dessin : 2,50 Dessin
 
Acheter neuf : 16,15 16,15 16,15
Acheter d'occasion : 9,99
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.00
Dépôt légal : Janvier 2015