46 616 Avis BD |20 224 Albums BD | 7 891 séries BD
Accueil
Tome 5 : Chemin de croix
 

John Constantine Hellblazer, tome 5 : Chemin de croix

 
 

Résumé

John Constantine Hellblazer, tome 5 : Chemin de croixAfin d'acceder au résumé de John Constantine Hellblazer, tome 5 : Chemin de croix, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de John Constantine Hellblazer, tome 5 : Chemin de croixPoursuivant le run de Mike Carey, entamé lors du deuxième tome de cette série et renouant avec les racines britanniques de ce personnage créé par Alan Moore dans les pages de "Saga of the Swamp Thing", "Chemin de Croix" reprend les épisodes US Hellblazer #194 à #199. Faisant suite au récent combat entre le Bien et le Mal, mené par John Constantine en compagnie de quelques collègues magiciens, de ses proches (sa nièce Gemma, Chase et son amie Angie Spatchcock) et même du Swamp Thing, ce récit démarre dans une ambiance post-apocalyptique.

Juste après avoir laissé son héros sauver le sort de l’humanité, le scénariste originaire de Liverpool l’abandonne sans défense. Dépouillé de sa propre identité, laissé à la merci d’ennemis qu’il ne reconnaît pas, le détective du surnaturel est complètement mis à nu. Le lecteur ne retrouve donc plus cet homme rusé, habitué à déjouer les plans machiavéliques de créatures démoniaques avec une certaine aisance, mais un être extrêmement vulnérable, complètement livré à lui-même au sein d’un univers rempli d’horreurs. Totalement amnésique, John remet en question la moralité de chacun de ses actes et ira même jusqu’à hésiter à redevenir l’antihéros au trench-coat dont il aperçoit le passé par bribes. L’auteur ne dénature cependant pas son personnage, lui conférant toujours ce mélange d’insolence, de cynisme et de d’humour face à l’adversité.

Balloté entre les différentes menaces, le protagoniste principal a cependant du mal à briller et à sortir son épingle du jeu. Ses adversaires sont pourtant bien typés, à l’image de ce maniaque homicide qui torture ses victimes jusqu’à leur dernier souffle, même si leur nombre ne permet pas d’exploiter pleinement le potentiel de chacun d’entre eux. Peuplé d’anciens ennemis qui cherchent tous à récupérer un morceau de Constantine afin de lui infliger les pires souffrances, ce récit est sanglant, sombre et pourvu de nombreuses scènes extrêmement violentes, réservées à un public averti.

Derrière les superbes couvertures de Tim Bradstreet, Léonardo Manco, Chris Brunner et Marcelo Frusin installent un univers étrange et glauque, mêlant créatures surnaturelles et ambiance crépusculaire. Livrant à nouveau de l’excellent travail en fin d’album, dans un style toujours aussi sombre, le dessinateur attitré de Mike Carey sur ce cycle passera néanmoins définitivement le flambeau à son compatriote après le prochain épisode, qui verra Hellblazer souffler ses deux cent bougies (ou cigarettes, à en croire la deux centième couverture).

"Chemin de Croix" plonge son héros dans les profondeurs des Ténèbres, là où le fan d’horreur occulte aime s’aventurer.


Chronique rédigée par yvan le 15/07/2009
 
 
Avis de :Un bon moment de lecture ! Note de l'album : 3,50
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de yvanReflet de l'avatar de yvan
Statistiques posteur :
  • 2374 (58,34 %)
  • 1123 (27,60 %)
  • 572 (14,06 %)
  • Total : 4069 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 3,50 Note générale
  • Originalité : 3,50 Originalité
  • Scénario : 3,00 Scénario
  • Dessin : 3,50 Dessin
 
Acheter neuf : 12,54 12,54 12,54
Acheter d'occasion : 5,10
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.50
Dépôt légal : Avril 2009