46 557 Avis BD |20 190 Albums BD | 7 887 séries BD
Accueil
Tome 2 : Le diable par la queue
 

John Constantine Hellblazer (Vertigo Cult), tome 2 : Le diable par la queue

 
 

Résumé

John Constantine Hellblazer (Vertigo Cult), tome 2 : Le diable par la queueAfin d'acceder au résumé de John Constantine Hellblazer (Vertigo Cult), tome 2 : Le diable par la queue, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de John Constantine Hellblazer (Vertigo Cult), tome 2 : Le diable par la queueCette seconde intégrale prend directement la suite de la première. Bon ça paraît facile à dire mais ce n'est pas toujours le cas dans les rééditions, surtout pour les vieux machins qui ont plus de 20 ans.

On avait laissé Constantine aux proies avec d'un côté les fanatiques de la secte "angélique" et de l'autre les démons de l'armée de la damnation menée par Nergal. L'anglais ne se laisse pas abattre et s'en va en guère contre tous sans se poser trop de questions. Mais ce n'est pas là le plus intéressant car ce tome est juste une bombe dans l'univers Constantinien car on découvre d'abord les évènements survenus à Newcastle auxquels il est souvent fait référence dans la série et qui ont marqué Constantine à tout jamais, le confrontant pour la première fois aux puissances démoniaques et surtout à l'échec. Suite à ce flash back, l'affrontement avec Nergal se termine en apothéose, c'est juste grandiose la façon donc le héros se joue de l'enfer.

Par la suite on a le droit à plusieurs histoires et notamment celle de Kon-Sten-Tyn, l'ancêtre de John sorcier vaillant et surtout un peu taré à l'époque arthurienne. Ce passage est très spécial mais apporte son lot d'horreur et de folie, et s'accorde en fait bien avec l'esprit de la série.

Graphiquement, ces deux parties sont sur la lancée du tome précédent, avec un dessin vieilli, surtout par les couleurs mais quand même très propres et parfois très détaillé, relevant le niveau d'horreur déjà bien présent.

Enfin cette deuxième intégrale se termine avec "The Horrorist", un épisode dessiné par David Lloyd ("V pour Vendetta"), juste sublime. Constantine est sur les traces d'une horreuriste qui fait (re)vivre aux gens qu'elle croise, leurs plus mauvais instincts et leur pires souvenirs, les menant à commettre l'irréparable. Au delà du superbe dessin, la narration est vraiment parfaite, cette mini histoire m'a complètement bluffé et vraiment transporté. Je me suis réellement senti accompagné dans la fascination qu'avait Constantine tout au long du récit.

Donc je suis complètement conquis par ces archives Vertigo. Le personnage d'Alan Moore créé dans les pages de Swamp Thing a sa propre série et Delano a vraiment su imposer le style à donner pour la suite.


Chronique rédigée par Fa le 22/03/2010
 
 
Statistiques posteur :
  • 65 (36,72 %)
  • 96 (54,24 %)
  • 16 (9,04 %)
  • Total : 177 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,50 Note générale
  • Originalité : 4,50 Originalité
  • Scénario : 4,50 Scénario
  • Dessin : 4,00 Dessin
 
Acheter neuf : 25,08 25,08 25,08
Acheter d'occasion : 32,00
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 4.50
Dépôt légal : Mars 2009