46 105 Avis BD |19 969 Albums BD | 7 840 séries BD
Accueil
Tome 2 : Le maître de Roucybeuf
 

Johan et Pirlouit, tome 2 : Le maître de Roucybeuf

 
 

Résumé

Johan et Pirlouit, tome 2 : Le maître de RoucybeufAfin d'acceder au résumé de Johan et Pirlouit, tome 2 : Le maître de Roucybeuf, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Johan et Pirlouit, tome 2 : Le maître de RoucybeufPour ce deuxième tome, les dessins de Peyo se sont largement améliorés. La ligne claire propre à l’auteur se fait moins lourde et appuyée que dans le premier album, et les personnages commencent à acquérir des rondeurs si caractéristiques des personnages de Peyo.

Le scénario, une histoire policière mâtinée d’un soupçon de féerie et de magie est du très bon Peyo.
C’est à coup sûr l’une des plus belle réussite de la série, même si les albums les plus intéressants sont ceux où Johan est accompagné de son ami Pirlouit.

Un bonne suite qui relève le niveau du premier volume, et qui nous plonge à nouveau dans les méandres de l’univers médiéval de Peyo, un univers manichéen où les personnages sont ou tout blanc ou tout noir et où la magie et la sorcellerie flirtent avec le monde « réel ».
A lire pour se remémorer notre enfance !!


Chronique rédigée par vladkergan le 31/07/2002
 
 
Avis de :Un bon moment de lecture ! Note de l'album : 3,00
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de vladkerganReflet de l'avatar de vladkergan
Statistiques posteur :
  • 351 (68,82 %)
  • 73 (14,31 %)
  • 86 (16,86 %)
  • Total : 510 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 3,00 Note générale
  • Originalité : 3,00 Originalité
  • Scénario : 3,00 Scénario
  • Dessin : 3,00 Dessin
 
Acheter neuf : 10,40 10,40 10,40
Acheter d'occasion : 6,96
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.44
Dépôt légal : Janvier 1954

Avis des lecteurs

8 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Johan et Pirlouit, tome 2 : Le maître de Roucybeuf, lui attribuant une note moyenne de 3,44/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

John Wayne :Un bon moment de lecture ! Note de l'album : 3,50
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de John WayneReflet de l'avatar de John Wayne
10 1 2019
   

Il ne s'écoule que trois mois entre la publication de ce récit dans le Journal de Spirou et le précédent, et pourtant déjà Peyo a réalisé des progrès extraordinaires, sans doute est-ce là le signe qu'il deviendra un futur maître de la bédé franco-belge.

Bien qu'encore un peu feuilletonesque et improvisé, le récit ne reste pas moins plus concis et structuré, offrant une aventure rythmée et divertissante de bout en bout. L'univers de la série commence à poindre, notamment à travers la petite dose de fantastique instillée par l'apparition de la sorcière Rachel que nous aurons loisir de retrouver dans la série. Dans cet album, nous suivons un Johan qui s'efforce de résoudre un mystère plutôt prévisible, mais qui parvient tout de même à ménager quelque beaux effets de suspense. Il ne manque plus qu'un Pirlouit pour catalyser l'humour et fixer un univers encore en devenir.

Graphiquement en tous les cas, Peyo s'est rapidement trouvé après les tâtonnements du Châtiment de Basenhau. Son style élégant n'est pas encore ce style rond que l'on lui connaît, mais déjà il est caractérisé par une grande souplesse du trait et une narration simple, jamais savante, mais toujours d'une implacable efficacité. Notons ainsi, ces excellents combats d'épée d'une fluidité sans pareil, il ne manque plus que la superbe musique d'Erich Korngold des Aventures de Robin de Bois pour les accompagner !

11 10 2013
   

J'ai suivi avec beaucoup plus d'intérêt ce deuxième tome que le premier, et de loin. L'histoire y est mieux construite, il y a une énigme, certes pas très originale, avec l'identité du traitre. Le découpage est toujours aussi académique, mais la ligne claire de Peyo est meilleure, il y a surement un peu lus de détails qui font la différence.
Le personnage principal, Johan, prend de l'empleur, à l'instar de Spirou, c'est lui qui prend les décisions, c'est lui qui tend les pièges, c'est lui qui se bat à l'épée, bref on sait qui est le héros. Ce qui est dommage c'est qu'il est pour le moment, encore seul, il lui manque Pirlouit.
On remarque aussi un humour qui commence à apparaitre, dans les attitudes plus que dans les réflexions des personnages qui restent encore un peu bavardes.
Le tout se lit avec plaisir, en gardant à l'esprit que ça été fait il y a... 60 ans, et que le tout a un bon côté rétro ou vintage comme on dit maintenant !

26 8 2011
   

« Le Maître de Roucybeuf » est la seconde aventure de la série « Johan et Pirlouit » de Peyo. Il s'agit de la dernière histoire de Johan en solo avant la première apparition de Pirlouit dans le tome suivant.

Cet album est meilleur que le précédent d’un point de vue de la construction scénaristique et des progrès graphiques.

Le scénario me parait un peu plus recherché, un peu plus abouti. On ne connait pas tout de suite l’identité du traître contrairement au précédent album. Encore une fois, l’humour n’est pas encore très présent. L’histoire, à défaut d’être originale, repose sur des bases solides. L’action est présente et le suspense demeure jusqu’au trois quarts de l’album.

Le personnage de Bertrand, en bon saoulard, m’a beaucoup fait rire. Peyo joue de l’addiction à l’alcool de ce personnage tout au long de l’album. A noter la première apparition de la sorcière Rachel, personnage que l’on pourra retrouver dans la suite des aventures du page.

Le dessin s'est amélioré. Le trait de Peyo semble moins hésitant. Son style graphique prend forme.

Il s’agit d’un bon album où l’on sent une certaine progression par rapport au premier tome. Au fil de la lecture, on s’aperçoit du potentiel de cette série et l’envie de l’auteur de poursuivre cette aventure médiévale.

29 5 2010
   

Encore meilleur, ce tome 2! Les dessins sont très jolis maintenant, la narration est toujours aussi fluide, il y a des péripéties, de l'ction, de l'humour... Johan a su conquérir les lecteurs de Spirou à l'époque de publication!
Ici, nous avons un scénario classique où il faut dénicher un coupable. Mais la magie de Peyo l'enchanteur a su transformer ce récit en BD de très bonne qualité!
C'est dans ce tome qu'apparait la sorcière Rachel, qu'on retrouvera dans la Guerre des 7 fontaines.
Bref, Peyo ne cesse de s'améliorer au fil du temps et parvient peu à peu l'auteur génial que l'in connait.
J'ai enlevé un demi point pour la raison suivante: il y a trois personnes et dans ces 3 personnes 1 coupable. 1 personne a une tête de coupable et les deux autres sont très gentils. M'attendant à une subtilité de l'auteru, j'ai dit "non, un coupable avec une tête de coupable ce serait trop facile!", et j'ai choisi comme coupable quelqu'un qui n'avait pas de tête de coupable. Eh bien je me suis trompé! Le méchant était bien celui à tête de méchant! J'avais oublié que cet album provenait des années 50...
Au moins, vu que l'on connaît le coupable en planche 35, cela laisse la place à l'action jusqu'à la fin!
Du tout bon, quoi. :)

22 1 2009
   

Cet album est déjà un peu meilleur que le précédent. Le scénario semble un peu plus recherché (on hésite pas mal sur l'identité du traite). Johan se bat plus à l'épée que dans le tome 1, et montre son gout très prononcé pour la justice. Quelques personnages nouveaux apparaissent comme Dame Rachel, mais l'humour n'est pas encore très présent (certainement parce que Pirlouit n'est pas encore là). Quelques personnages sont quand même assez drôle, comme Bertrand (son gout pour l'alcool constitue un gag récurent). Le dessin a également évolué par rapport au premier album, et Johan ressemble déjà plus au personnage qu'on connaît (cela fait qu'il semble avoir muri entre les albums 1 et 2).

Dans l'ensemble, cet album est donc sympathique et un poil meilleur que le premier, qui était déjà un bon tome.

16 8 2006
   

L'amélioration est très sensible, pour ce second album.
Déjà, le dessin s'est amélioré. Le trait est plus décidé, clair. Tout cela prend forme.

L'histoire ne brille pas par son originalité, mais elle est bien menée et l'on ne s'ennuie pas. On y retrouve tous les ingrédients classiques de la série, que ce soient du côté des bons ou des mauvais. Il flotte un petit parfum nostalgique sur cette série pas déplaisant du tout parce que cela lui confère un charme indéniable.

En fait, il ne manque que Pirlouit, pour dire que cet album est une réussite totale :)

6 12 2003
   

C'est vraiment sympa de se replonger dans la société médiévale imaginée par Peyo ! Johan est encore sans l'ineffable Pirlouit dans ce deuxième volume, mais dès le tome suivant, le lutin entre en scène et ne lâchera plus le jeune héros.

Le scénario est d'une facture évidemment très classique et l'on sent que tout cela a été fait il y a quelques décennies. Mais c'est l'un des charmes de la lecture : ce côté bon enfant, avec un découpage académique, des personnages en forme d'archétype (voir la sorcière par exemple), est réjouissant et saura faire naître un sentiment nostalgique chez le lecteur adulte. On s'amuse, on suit avec intérêt l'action, bref tout cela fonctionne encore bien.

Le graphisme est plus assuré que dans le premier volume. Cette fois, Peyo a trouvé son style et l'on n'est plus très loin de ce qu'il produira dans le reste de la série. Certes, tout cela a pris un petit coup de vieux, mais on n'est pas dans le ringard puisqu'on est bel et bien dans le graphisme ancien qu'on apprécie comme tel - un peu comme un vieux film au charme inimitable.

Sympa et recommandable aux lecteurs de 7 à 77 ans, pour reprendre une vieille formule...