46 524 Avis BD |20 175 Albums BD | 7 885 séries BD
Accueil
Tome 3 : Je suis Wolverine !
 

Wolverine (Bethy), tome 3 : Je suis Wolverine !

 
 

Résumé

Wolverine (Bethy), tome 3 : Je suis Wolverine !Afin d'acceder au résumé de Wolverine (Bethy), tome 3 : Je suis Wolverine !, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Wolverine (Bethy), tome 3 : Je suis Wolverine !Ce rush de quatre épisodes est désormais devenu mythique pour les fans de Marvel et du griffu, et les amateurs de Frank Miller lui reconnaissent également quelques points forts.
Retour au début des années 80. En deux ans, Frank Miller est devenu une des superstar de l'écurie Marvel, ayant "transformé" Daredevil, une série et un personnage alors de second rang, en un carton intégral ! Comme il faut toujours battre le fer tant qu'il est chaud, Jim Shooter, le Boss de l'époque, suggère à Chris Claremont (le digne successeur de Stan Lee sur les "X-Men", l'autre série qui cartonne un max) de proposer à Frank Miller une collaboration, cette affiche garantissant par avance qualité et succès commercial... Comme par hasard, les deux auteurs sont présents à la big Convention de San Diego, et le plus vieux propose au jeunot de le ramener en voiture une fois l’événement terminé. Pendant le long trajet, la discussion finit par se centrer sur Wolverine. Claremont sait très bien l'attirance que Miller éprouve pour la culture japonaise et d'autre part, son goût pour la psychologie des personnages. Or à l'époque, celui qu'on appelait chez nous Serval se réduit à peu près à un bourrin de première. Ni une ni deux, les deux larrons se promettent de travailler ensemble sur une série courte, qui aboutira donc à cet album...

Alors qu'en est-il de sa qualité ? Il serait bien difficile d'y trouver des tares, même s'il souffre d'une reprographie forcément pas aussi performante qu'aujourd'hui, et surtout d'un encrage quelques fois très approximatif... Pour autant, le dessin reste du Miller. Il y a quelques hauts et bas, mais comme je le dis de temps à autres, les bas ne sont jamais très bas, et les hauts peuvent être assez vertigineux. Qui peut dire que Franck "Sin City" n'a pas l'art de la mise page ou de la narration graphique ?

Quant au scénario, même si son postulat est simple à souhait, il permet surtout aux auteurs d'introduire une fibre mélodramatique jusque là inédite pour le Mutos d'adamantium, et ainsi de le doter d'une complexité psychologique qui en fera définitivement sa particularité. Logan le tourmenté, c'est justement avec cet album qu'il "naît" ! Mais on retrouve également dans la narration plein d'éléments propres aux créations de Miller : l'amour, toujours aussi proche de la mort, où les sentiments amoureux constituent presque une malédiction pour ceux qui les embrassent. La ville, ici plus exactement la culture japonaise (quelles magnifiques scènes de combat dans les jardins et au théâtre kabuki), et l'immense solitude de ceux qui vont jusqu'au bout de leur conviction, refusant ainsi de se trahir...

Voilà, je le répète, pour les fans de Wolverine, cet album est totalement incontournable, une sorte de pierre angulaire. Pour ceux de Miller, il est aussi à connaître, car il contient déjà tous les éléments qu'il développera dans ses créations propres.


Chronique rédigée par Hellspawn le 25/08/2012
 
 
Avis de :Une excellente BD ! Note de l'album : 4,00
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de HellspawnReflet de l'avatar de Hellspawn
Statistiques posteur :
  • 446 (38,99 %)
  • 689 (60,23 %)
  • 9 (0,79 %)
  • Total : 1144 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,00 Note générale
  • Originalité : 4,00 Originalité
  • Scénario : 3,00 Scénario
  • Dessin : 3,50 Dessin
 
Acheter neuf : 12,45 12,45 12,45
Acheter d'occasion : 9,75
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 4.00
Dépôt légal : Janvier 1998

Avis des lecteurs

2 internautes ont donné leur avis sur l'album Comics Wolverine (Bethy), tome 3 : Je suis Wolverine !, lui attribuant une note moyenne de 4,00/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

8 8 2013
   

Tout amateur du personnage de Wolverine a lu ou doit lire ce run signé Claremont et Miller.
Claremont, c'est tout simplement le gars qui a fait sortir les X-Men de l'ombre dans les années 80. D'une équipe secondaire et confidentielle, il a fait une des pierres angulaires du monde Marvel avec des sagas qui sont devenus culte et des personnages à la psychologie fouillée.
Quant à Miller, on connait son dessin si particulier et tellement expressif. Ici, évidemment, on n'est pas encore au niveau de "Sin City", mais c'est quand même la grande classe.
Pour en revenir au griffu, quand Marvel lance cette collaboration entre les deux poids lourds, ce n'est pas pour faire du banal. Non, non, non... ils vont tout simplement mettre sur les rails un des personnages les plus emblématiques de l'écurie Marvel. Le griffu, avant cette saga, n'est qu'un bourrin sauvage. Claremont va en faire un homme amoureux, un homme sensible, un homme avec un passé. Et les cicatrices qu'il ne peut pas avoir sur le corps, elles seront sur son âme.
Et comme cadr, ils vont choisir le Japon et ses codes d'honneur. Wolverine comme samouraï moderne, il fallait oser. Ils l'ont fait et c'est le carton.
Le scénario est aux petits oignons et ne souffre d'aucun temps mort. Les personnages sont bons et justes du début à la fin. Ni trop caricaturaux, ni idiots dans leur "méchanceté". Le point d'orgue étant clairement la scène de théâtre japonais où tous les acteurs sont réunis. Superbe !
Au dessin, Miller fait déjà des merveilles. Et même si l'encrage ne rend pas hommage à son travail, on a certaines planches qui frôlent la poésie pure. Tout en ombres et lumières, c'est excellent.

Vous assistez ici à la vraie naissance de Logan. Indispensable.