46 534 Avis BD |20 177 Albums BD | 7 885 séries BD
Accueil
Tome 2 : Impardonnable pardonné
 

Je suis Cathare, tome 2 : Impardonnable pardonné

 
 

Résumé

Je suis Cathare, tome 2 : Impardonnable pardonnéAfin d'acceder au résumé de Je suis Cathare, tome 2 : Impardonnable pardonné, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Je suis Cathare, tome 2 : Impardonnable pardonnéC'est avec force impatience que je me suis mis à la lecture de ce second tome.
Alors, pour commencer j'ai relu le premier tome :D qui ne m'a pas déçu. Même impression que lors de la première lecture !

Et ce second tome alors ? Et bien, si l'ensemble est toujours très plaisant, avec notamment un dessin que j'apprécie énormément. Le très parfois un peu froid et distant est largement compensé par un trait précis, presque crayonné, aux postures et surtout aux cadrages recherchés, agréables et réussi. Les décors et les ambiances sont surement l'un des atouts majeurs de cette BD avec une belle précision et pas mal de détails. Les couleurs de Claudia Chec y sont forcément pour quelques choses. Sans éclats, sans brillant ni paillette, ses couleurs douces s'ajustent parfaitement aux ambiances et subliment le trait d'Alessandro Calore.
Première bonne nouvelle, le dessin à mes yeux est toujours aussi bon, ni plus ni moins que le premier tome.
Alors, forcément, tirez-en la conclusion que vous voudrez en fonction de votre propre jugement sur le tome 1 !

Pour le scénario, en revanche, je le trouve légèrement en recul. Cet album n'apporte pas grand-chose si ce n'est un éclairage et une mise en avant du carré amoureux formé par Guilhem, son frère, Nita et son ex mari Le défunt conte D'Olac.
Si forcément ce dernier n'est que peu présent, le jeu des trois autres finit par être lassant et traine en longueur. Arnaut notamment est terriblement ennuyeux avec ses phrases à rallonge et ses pensées torturées. Le combat pour l'amour de Nita que l'on sait perdu d'avance aurait surement pu être traité plus rapidement. La tragédie romantique et tragique tourne mal et pour garder les termes du théâtre, la catharsis est raté, à aucun moment nos sentiments ne sont bousculés et nous ne parvenons pas réellement à nous sentir impliqué. Tout reste trop distant.

Sinon, après m'être apitoyé sur ce bout de scénario qui casse un peu cet album, j'admets que le reste est toujours aussi plaisant. Le ton et le rythme calmes et posés de l'histoire me plaisent.
Les personnages ont de vrais caractères énervants parfois, mais au moins ne laissent-ils pas indifférents. Le scénario se déroule sans faille.

Alors, attention en revanche, j'anticipe quelques remarques, cet album malgré son titre n'est pas historique et ne tend pas à nous expliquer l'histoire des cathares malgré quelques infos passées de ci de là.
Je ne note pas cet album sur ses capacités à m'instruire, mais bien à m'emmener ailleurs, dans un autre monde fait de rêves. Je note sa capacité à m'avoir emporté et la facilité avec laquelle je parviens à plonger dans son univers.
Mon jugement est complètement subjectif.
Je comprendrai parfaitement que d'autres, désirant ou s'attendant à une BD historique digne de foi soient déçus voir dépités.

Moi, n'attendant de cette BD que de pouvoir m'accrocher à un héro, d'avoir un scénario intéressant, surprenant, et d'avoir des mystères à éclaircir, je suis servi.

Car, oui, aussi, cette BD n'est pas que terre à terre et une pointe de fantastique traine sur toutes les pages. La magie nous accompagne et servira surement la plus grosse révélation.


Chronique rédigée par Chalybs le 07/01/2009
 
 
Avis de :Un bon moment de lecture ! Note de l'album : 3,50
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de ChalybsReflet de l'avatar de Chalybs
Statistiques posteur :
  • 1026 (91,94 %)
  • 52 (4,66 %)
  • 38 (3,41 %)
  • Total : 1116 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 3,50 Note générale
  • Originalité : 3,50 Originalité
  • Scénario : 3,50 Scénario
  • Dessin : 4,00 Dessin
 
Acheter neuf : 13,78 13,78 13,78
Acheter d'occasion : 7,25
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 2.83
Dépôt légal : Octobre 2008

Avis des lecteurs

3 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Je suis Cathare, tome 2 : Impardonnable pardonné, lui attribuant une note moyenne de 2,83/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

5 10 2015
   

Comme mes camarades j’ai les mêmes conclusions à la lecture de cet album. J’aime beaucoup les dessins, les cadrages et l’époque mais je suis déçu par le scénario. J’ai le sentiment que Makyo va dans la mauvaise direction, il décide de développer le triangle amoureux composé de Nita, Guilhem et Arnaut. Sur ce point il en fait des caisses, certainement beaucoup trop, puisque les intrigues annexes sont noyées.
Le héros n’en sort pas grandit, Guilhem guérit le Roi et c’est à peu près tout.

Le deuxième reproche que je ferai, qui est valable même si cette série n’est pas historique, c’est que je suis perdu dans les ordres religieux de cette inquisition. Je n’arrive (déjà !) plus à situer qui est méchant, qui est gentil et qui en veut à qui est pourquoi. D’un seul coup Guilhem nous sort un « je suis Cathare », qui explique le titre mais c’est bien tout, je ne sais toujours pas ce que ça veut dire ni comment il en est arrivé à cette conclusion. Donc un petit coup de wiki, m’apprend que les Cathares s’inscrivent dans la religion catholique, que le mouvement ne s’est jamais autodésigné ainsi, que ce terme ne fut popularisé en français que dans les années 1960 (sic !), ces « hérétiques » se désignaient eux-mêmes comme « Bons Hommes », « Bonnes Dames » ou « Bons Chrétiens » et leurs ennemis contemporains les appelaient les « hérétiques albigeois ».

Voilà, Makyo aurait peut-être dû commencer par là, ça m’aurait éviter de ne pas savoir de quoi on parle.

Voyons maintenant ce que la suite va nous révéler.

6 12 2012
   

Avec ce deuxième album, la série continue de me décevoir. Ce qui s'annonçait être une belle intrigue historique autour de ce mouvemet religieux, nous permettant d'en apprendre un peu plus sur les Cathares, se révèle être bien creux. Dans cet album, on ne revient absolument pas sur ce qui fait la différence entre cette croyance et celle prônée par l'Eglise, mais on reste sur un triangle amoureux entre Guilhem, dont on ne sait pas (ni lui non plus d'ailleurs) s'il est Cathare ou non (il faut croire que oui, vu le titre), son frère Arnault (dont l'intérêt dans la série est limité), et Nita, personnage un peu fade à mon goût. Une histoire d'amour compliquée, mais dont le principe est tout bête, dans laquelle il y a bien quelques "Parfaits" ici où là pour rappeler le titre mais qui ne servent que de contexte. En effet, dans cet album, sur les Cathares en particulier, il n'y a pas de grande continuité et on se demande, au final, ce qu'ils font là. Ca manque pour moi de substance, ca manque de fonds et surtout, au vu du titre, c'est décevant de se retrouver uniquement dans un univers moyenâgeux sans que les Cathares ne soient véritablement au centre du récit. De plus, ceux qui n'y connaissent rien au catharisme, comme moi, n'auront plus qu'à remballer leurs questions car rien ne sera dit sur cette croyance particulière.

Les dessins sont, selon moi, en progrès, et les personnage prennent parfois un teinte mysthique et mystérieuse par la seule force du trait. Les couleurs naturelles rendent tout cela très réaliste, et l'ensemble est assez agréable à regarder.

Mais le scénario me semble se tromper de voie en s'orientant vers un triangle amoureux finalement assez classique alors que l'on s'attendait vraiment à une intrigue tournant autour d'un mouvement chrétien qui a fait l'objet d'une persécution par l'Eglise. On ne retrouve pas, pour l'intant, la richesse annoncée par le titre.