46 454 Avis BD |20 138 Albums BD | 7 882 séries BD
Accueil
Tome 3 : Les maléfices de l'oncle Hermès
 

Isabelle, tome 3 : Les maléfices de l'oncle Hermès

 
 

Résumé

Isabelle, tome 3 : Les maléfices de l'oncle HermèsAfin d'acceder au résumé de Isabelle, tome 3 : Les maléfices de l'oncle Hermès, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Isabelle, tome 3 : Les maléfices de l'oncle HermèsA partir de ce tome, Raymond Macherot va laisser sa place au scénario à Franquin. Ce sera donc le génial duo Franquin-Delporte qui va signer les albums d’Isabelle pour la partie scénario. De son côté, le dessin de Will va commencer à véritablement s’émanciper, prenant tout son intérêt, son originalité et son charme au fil des pages.
L’ambiance de la série va changer par rapport aux récits précédents. Franquin apporte sa propre touche de merveilleux, à la fois sombre et amusant, qui diffère du merveilleux enfantin plus banal de Macherot. Avec Yvan Delporte, les deux auteurs nous livrent un lot (un lot qui ira de manière croissante) d’idées originales, drôles et parfois farfelues. Décors un peu gothiques, monstres variés, architectures délirantes, c’est toute une atmosphère qui nous est offerte, mêlant le meilleur des univers artistiques et des inspirations de chacun des trois auteurs pour former un tout vraiment à part.

A nouveau, cet album comprend deux histoires différentes.
L’histoire-titre, les maléfices de l'oncle Hermès, va amener Isabelle à rencontrer les deux nouveaux personnages-clés de la série : le sorcier Hermès, dandy charmeur aux pattes de satyre, et la belle Calendula, à ne pas confondre avec sa sorcière d’aïeule, l’horrible Kalendula. L’intrigue reste simple et légère mais elle met en place les décors et personnages qui vont faire la force de la série pour les tomes à venir.
La seconde histoire, l’île dont on ne revient pas, fait suite à la première, prenant les mêmes protagonistes pour leur faire subir leur première vraie confrontation avec Kalendula. Découverte drôle et originale de l’île sur laquelle ils vont être exilés, dans une ambiance qui rappelle un peu le loufoque et la magie de certains titres de la série "Olivier Rameau".

Lecture très plaisante, encore un peu légère, mais qui nous mène tout droit vers les meilleurs récits d’Isabelle.


Chronique rédigée par Ro le 07/05/2007
 
 
Statistiques posteur :
  • 941 (79,08 %)
  • 165 (13,87 %)
  • 84 (7,06 %)
  • Total : 1190 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,00 Note générale
  • Originalité : 4,00 Originalité
  • Scénario : 4,00 Scénario
  • Dessin : 4,00 Dessin
 
Acheter neuf : 7,79 7,79 7,79
Acheter d'occasion : 30,18
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 4.00
Dépôt légal : Septembre 1978

Avis des lecteurs

2 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Isabelle, tome 3 : Les maléfices de l'oncle Hermès, lui attribuant une note moyenne de 4,00/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

14 6 2008
   

On ressent ici une atmosphère bien différente des histoires précédentes. Il y a un net passage à un palier supérieur, tant au dessin qu'au scénario. Je pense que ça coïncide avec l'arrivée de Franquin sur la série, et le ton et de suite trouvé.
Le personnage d'Hermès prisonnier des flammes, c'est du génie dans l'image comme dans l'idée. Et un satyre qui parle de sa "liqueur merveilleuse" ! Franquin (si c'est bien lui l'instigateur) attaque directement dans le bois dur avec ses messages cachés délicieusement tendancieux qui émailleront la série.
Isabelle et sa tante sont deux personnages totalement opposés. La petite ne craint ni ne s'étonne de rien alors qu'Ursule ne remarque rien, bien qu'elle dise elle-même que rien n'échappe à son regard d'aigle. Il faut en conclure qu'elle n'est pas si aveugle que ça mais qu'elle ne veut pas voir. Car après tout, comme Isabelle, elle est apparentée aux sorciers. Mais contrairement à sa nièce, elle a dû décider de tourner délibérément le dos à ce monde. Elle fait même un peu pitié dans la seconde histoire de cet album, lorsqu'elle se démène pour ne rien voir d'étrange et que personne ne lui répond. Elle est complètement ignorée.