46 454 Avis BD |20 138 Albums BD | 7 882 séries BD
Accueil
Tome 1 : Le tableau enchanté
 

Isabelle, tome 1 : Le tableau enchanté

 
 

Résumé

Isabelle, tome 1 : Le tableau enchantéAfin d'acceder au résumé de Isabelle, tome 1 : Le tableau enchanté, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Isabelle, tome 1 : Le tableau enchantéPremier album de la série Isabelle, le Tableau enchanté comprend en réalité 4 histoires directement issues du journal de Spirou de l’époque Yvan Delporte. Scénarisée par ce dernier et Raymond Macherot, l’ambiance y est plutôt enfantine, avec des personnages plutôt superficiels et assez caricaturaux.

L’histoire titre, le Tableau enchanté, met en scène un fantôme sous l’apparence d’un monsieur de taille lilliputienne qui vit dans un tableau. Pour le libérer, Isabelle et lui vont devoir accomplir de bonnes actions qui pourront l’envoyer au paradis. S’ensuivent tentatives et quiproquos, bonnes actions qui se révèlent créer plus d’embêtements que de joies, etc. Mais tout est bien qui finit bien.
Les histoires suivantes sont plus courtes.
Les gens d’ailleurs fleure bon la période hippie puisque ce sont un groupe de telles personnes (accompagnées d’un Yvan Delporte dissimulé parmi eux) qui arrivent dans la ville d’Isabelle. Ces hippies là sont magiques et font pousser les fleurs partout où ils passent, ce qui ne plait pas bien sûr à l’intelligentsia coincée et réac de la ville. Alors ils s’en vont, et voili voilou… Histoire un peu trop courte pour vraiment captiver.
L’histoire suivante est un conte merveilleux sur le thème des cloches de Pâques. Il s’agit en fait de la première histoire où apparut Isabelle dans le journal de Spirou. Elle s’appelait même Catherine à l’époque. Très gentillette, très enfantine, cette histoire dénote un peu parmi les autres histoires d’Isabelle, comme dénoterait une page publicitaire dans un album de Gaston.
Quant à la dernière histoire courte, c’est un petit conte merveilleux-SF se plaçant à l’époque de Noël chez un roi médiéval : histoire mignonne et relativement amusante mais qui ne concerne strictement pas Isabelle qui n’y apparaît même pas.

Bref, cet album dans son ensemble est relativement plaisant à lire mais ne marque pas vraiment les esprits et n’a pas encore l’atmosphère des meilleurs récits d’Isabelle.


Chronique rédigée par Ro le 07/05/2007
 
 
Avis de :Un bon moment de lecture ! Note de l'album : 3,00
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de RoReflet de l'avatar de Ro
Statistiques posteur :
  • 941 (79,08 %)
  • 165 (13,87 %)
  • 84 (7,06 %)
  • Total : 1190 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 3,00 Note générale
  • Originalité : 3,50 Originalité
  • Scénario : 3,00 Scénario
  • Dessin : 3,00 Dessin
 
Acheter neuf : 7,79 7,79 7,79
Acheter d'occasion : 30,00
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 2.75
Dépôt légal : Janvier 1972

Avis des lecteurs

2 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Isabelle, tome 1 : Le tableau enchanté, lui attribuant une note moyenne de 2,75/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

11 6 2008
   

Ce premier album présente quatre des premières aventures d'Isabelle, mais dans le désordre !?.
"Les gens d'ailleurs" aurait put être placé en premier sans problème puisque c'est dans celle-ci qu'Isabelle se présente aux lecteurs. C'est une histoire très moyenne qui vogue sur la vague Hippie de l'époque mais qui aurait fait un bon prologue.
Ensuite, l'histoire qui donne son titre à l'album aurait suivit. Elle est plus longue, et heureusement largement meilleure que les trois autres. Le petit personnage de Floconnet est de suite attachant et colle très bien dans l'univers de la série. Je pense que c'est dans cette histoire, dont la suite est annoncée, que le vrai ton de la série est trouvé, même si des personnages aussi cruciaux qu'Hermès et les (K)Calendula(s) n'y sont pas encore.
Les deux autres histoires ne volent pas bien haut. Un peu de conte poétique dans "Gudule et le battant perdu". Mais qui est ce petit Bernard qui ne nous est même pas présenté mais qui dort dans la même chambre qu'Isabelle ??
Quant à la dernière, "la veillée du roi Gondolphe", c'est un conte faiblard absolument incongru dans cet album. Ce n'est même pas une aventure d'Isabelle !! Un bouche trou quoi !
Un album aux histoires de niveaux très inégaux donc. Mais qui donne déjà le ton poético-fantastique dans lequel baignera désormais Isabelle.