46 492 Avis BD |20 156 Albums BD | 7 883 séries BD
Accueil
Tome 6 : L'étang des sorciers
 

Isabelle, tome 6 : L'étang des sorciers

 
 

Résumé

Isabelle, tome 6 : L'étang des sorciersAfin d'acceder au résumé de Isabelle, tome 6 : L'étang des sorciers, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Isabelle, tome 6 : L'étang des sorciersCet album nous présente avec grand intérêt une portion de l’univers des sorciers tel que Franquin, Delporte et Will l’imaginent. Voilà qui ajoute encore à la profondeur, à la magie et à la poésie du monde d’Isabelle.

Le récit part sur une base assez simple, une nouvelle revanche de Kalendula contre les proches d’Isabelle, mais permet ainsi un nouveau festival d’imagination, de rêve et d’humour. De l’aventure, de la drôlerie, de la magie, des rebondissements, un univers magique à la fois merveilleux et cohérent, moi je ne sais pas quoi demander de plus.

Sans conteste l’un des meilleurs albums de la série Isabelle.


Chronique rédigée par Ro le 07/05/2007
 
 
Statistiques posteur :
  • 941 (79,08 %)
  • 165 (13,87 %)
  • 84 (7,06 %)
  • Total : 1190 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,50 Note générale
  • Originalité : 4,00 Originalité
  • Scénario : 4,50 Scénario
  • Dessin : 4,00 Dessin
 
Acheter neuf : 7,79 7,79 7,79
Acheter d'occasion : 24,00
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 4.50
Dépôt légal : Octobre 1981

Avis des lecteurs

2 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Isabelle, tome 6 : L'étang des sorciers, lui attribuant une note moyenne de 4,50/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

15 5 2008
   

Charme et magie sont les maîtres mots de cette aventure. Le dessin de Will atteint des sommets et justifie sa place parmis les maîtres de la B.D. D'excellents nouveaux personnages sont créés (Zéphani et Phénicie) et on baigne dans un univers magique extremement inventif.
Et on suit ainsi notre petite Isabelle qui ne s'étonne de rien et semble ne rien craindre.
L'imagination et l'humour sent bon le Franquin. J'ai adoré la recette de fabrication des balais de sorcière, en particulier le taffeur à balai, ce mini saule pleureur dont les branches se dressent comme des cheveux sur une tête lorsqu'on lui susurre les pire menaces et dont le nom latin est Truio metrazero (c.a.d. trouillomètre à zéro !).
Franquin apparaît d'ailleur caricaturé dans la toute première page (page de résumé des évènements précédent, qui est déjà un petit chef-d'oeuvre en soi), en grande discussion avec Yvan Delporte qui lui, pourrait porter le titre d'auteur de B.D. le plus représenté en albums. Ce serait d'ailleurs marrant de recenser toutes les apparitions de ce dernier en B.D.
On notera enfin une scène de moto volante qui de toute évidence inspirera Spielberg pour la scène du vélo dans E.T., tourné un an après l'album!