46 454 Avis BD |20 138 Albums BD | 7 882 séries BD
Accueil
Tome 7 : L'envoûtement du Népenthés
 

Isabelle, tome 7 : L'envoûtement du Népenthés

 
 

Résumé

Isabelle, tome 7 : L'envoûtement du NépenthésAfin d'acceder au résumé de Isabelle, tome 7 : L'envoûtement du Népenthés, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Isabelle, tome 7 : L'envoûtement du NépenthésDernier album auquel Franquin participa, cet album comporte deux histoires.

L’histoire titre, l’envoûtement du Népenthès nous emmène dans un voyage magique dans l’imaginaire du Plat-Pays et de l’océan. Pour contrer le sortilège que l’horrible Kalendula a jeté contre Hermès, Calendula et Isabelle partent à la recherche de l’oracle de Delft avant de revenir par la voie des mers avec l’antidote. Un voyage empli de rencontres, de détails poétiques, amusants et vraiment diversifié.
Un scénario qui rappellera par bien des côtés celui de l’Astragale de Cassiopée autant dans sa forme (encore une manigance de Kalendula pour charmer et profiter des pouvoirs d’Hermès) que dans ses rencontres (mais il est plaisant de revoir le cortège de créatures sous-marines). J’apprécie beaucoup les passages dans le Pays Bleu, son navire et l’annonce de la tempête où se convient toutes les créatures surnaturelles de la mer.
Tout à fait plaisant à lire quoique moins marquant par son originalité que les œuvres précédentes.

La seconde histoire, l’averse inverse, nous ramène dans la maison sur pilotis de Calendula. Là, Isabelle et elle devront affronter un « phénomène de la nature magique », à savoir un nuage qui au lieu de faire tomber de l’eau quand il pleut absorbe au contraire toute l’eau du lac et de ce qui se trouve en dessous de lui. Histoire courte, plutôt amusante, sans grande envergure mais plaisante à lire. Et d’autant plus appréciable qu’on retrouve un lieu connu et les petites créatures magiques qui font le charme de l’univers inventé par Delporte, Franquin et Will.


Chronique rédigée par Ro le 07/05/2007
 
 
Statistiques posteur :
  • 941 (79,08 %)
  • 165 (13,87 %)
  • 84 (7,06 %)
  • Total : 1190 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,00 Note générale
  • Originalité : 4,00 Originalité
  • Scénario : 4,00 Scénario
  • Dessin : 4,00 Dessin
 
Acheter neuf : 7,79 7,79 7,79
Acheter d'occasion : 14,99
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 4.25
Dépôt légal : Aout 1986

Avis des lecteurs

2 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Isabelle, tome 7 : L'envoûtement du Népenthés, lui attribuant une note moyenne de 4,25/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

29 5 2008
   

J'aime bien le ton des textes explicatifs qui émaillent le récit. C'est le ton d'un conte qu'on raconterai à un enfant. Et ça convient très bien à cet univers. De plus on sent que les auteurs s'amusent et prennent du plaisir sur cette série. Ils revendiquent même franchement le droit à la fantaisie (pl.18).
Il y a de très bon jeux de mots, (ex: Les fantomes sous-marins nommés les Ocombiens = Ô combien de marins, combien de capitaines...) et j'ai été "scié" par certains noms inventés, assez irrévérencieux pour qui les regarde de plus près. Exemple : la"rarissime matière" que sont les "spermioles pontificaux". de même pour les jurons cachés du bas de la planche 13 , ou encore la mignonne remarque en vers que font les oracles sur les "appats" de Calendula.
Duquel des auteurs peuvent bien venir ces tentatives cachées de sortir du politiquement correct de la BD pour enfants de l'époque? En tout cas c'est un régal.
Il y a une remarque étonnante d'Isabelle , c'est "M'énervent moi ces Zollandais" (pl.19). Elle qui est si tolérante habituellement, est-ce un message caché sur l'antagonisme des 2 belgiques?.
En tout cas, Will illustre un magnifique pays bleu. Il est vraiment excellent sur cette série.

Et puis il y a la seconde petite histoire, "l'averse inverse", mignonne, et où les auteurs y vont de plus belle dans l'irrévérence. Avec le "poilo-cumulus" et la "chimère d'eauphroque". Je vous laisse déchiffrer les jeux de mots. Et surtout, il y a la belle calendula, jupes retroussées, en sueur sur son pédalier, qui est très...troublante.
Merci pour cette série messieurs les auteurs.!