46 508 Avis BD |20 168 Albums BD | 7 885 séries BD
Accueil
Tome 5 : Jacques
 

Isaac le pirate, tome 5 : Jacques

 
 

Résumé

Isaac le pirate, tome 5 : JacquesAfin d'acceder au résumé de Isaac le pirate, tome 5 : Jacques, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Isaac le pirate, tome 5 : JacquesVoilà une série qui reste surprenante. Dans ce cinquième tome, les sourcils se haussent régulièrement en signe d’étonnement ou d’amusement. Il faut reconnaître que Blain déjoue depuis le début tous les pronostics sur l’évolution de l’histoire. Au risque de décevoir ses fans de la première heure, il en ravira d’autres. Je n’émarge à aucune de ces deux catégories : j’assiste à l’aventure d’un œil intrigué et amusé.

Les personnages sont nombreux, autant que le sont les rebondissements ; c’est un sacré méli-mélo et ça part un peu dans tous les sens. Le rythme en est nerveux. Isaac reprend la peinture, son père apparaît sous un jour nouveau, Jacques change de tête au point de s’embellir (grâce à ses escapades « amoureuses » avec une aristocrate), Alice vogue vers d’autres cieux et se réfugie dans la gourmandise, sa sœur entre en scène, etc. Déguisements, jeux de cache-cache et règlements de comptes pimentent le récit. En théâtre, on pourrait assimiler cette pièce à un énorme vaudeville.

Niveau graphique, je ne crierai pas au génie comme beaucoup le font, mais force est de reconnaître l’efficacité et la force d’expression du dessin.


Chronique rédigée par Bidibul le 03/01/2006
 
 
Avis de :Un bon moment de lecture ! Note de l'album : 3,00
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de BidibulReflet de l'avatar de Bidibul
Statistiques posteur :
  • 188 (99,47 %)
  • 1 (0,53 %)
  • Total : 189 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 3,00 Note générale
  • Originalité : 4,00 Originalité
  • Scénario : 3,50 Scénario
  • Dessin : 3,00 Dessin
 
Acheter neuf : 11,40 11,40 11,40
Acheter d'occasion : 8,27
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.40
Dépôt légal : Juin 2005

Avis des lecteurs

5 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Isaac le pirate, tome 5 : Jacques, lui attribuant une note moyenne de 3,40/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

12 2 2015
   

je suis assez déçu de ce dernier tome, dont je ne vois pas en quoi il apporte une quelconque conclusion à la série. On retrouve un Isaac en peintre, sans vraiment savoir comment il a repris goût à la peinture, on rencontre plein de gens dont on se demande ce qu'ils font là, et finalement, on ne saura pas bien ce qu'il advient de la relation entre Isaac et Alice. Pour moi, cet album est pour moi un maelström d'actions qui se succèdent sans lien véritable, qui tombe un peu dans le grotesque avec ces déguisements des uns et des autres qui deviennent ridicules et surtout incompréhensibles. En bref, si le début de la série m'attirait grâce à cette aventure qui se profilait, et grâce à ce décalage constant d'un peintre tombé par hasard dans un univers de pirates, je trouve que le scénario s'est un peu perdu lorsque Isaac a mis pied à terre, et n'a jamais su retrouver de trame continue. En conséquence, ca m'a ennuyé.

13 7 2008
   

Après avoir délaissé l’histoire d’Alice lors du tome précédent, Blain développe à nouveau en parallèle les péripéties d’Isaac et de sa fiancée. Et si Isaac a troqué la mer pour les bas-fonds et bars parisiens, c’est maintenant Alice que l’on retrouve en mer.

Pendant ce temps, Isaac continue de se chercher : ex-peintre, ancien pirate, il tente maintenant de tourner le dos à son métier de voleur. Notre héros délaisse donc ses talents de détrousseur et semble enfin retrouver ses talents de peintre. Il faut dire que cela fait un temps qu’il porte un masque qui n’est pas le sien et que ce dernier commence à peser sur son quotidien et sur sa destinée d’artiste glorieux. Ce tome va enfin lui permettre d’enlever son déguisement (au sens propre comme au figuré).

Le rôle intéressant du père d’Isaac se confirme également dans cet épisode et ce dernier va, tout comme Jacques lors du tome précédent, faire de l’ombre à un héros principal qui se retrouve de plus en plus souvent au deuxième plan du récit. Un récit qui continue de mêler péripéties, humour et drame, tout en insérant de plus en plus de passages libertins à l’image d’un Jacques fortement épris d’une inconnue. On garde cependant l’impression que l’auteur ne contrôle pas entièrement son récit et ses personnages, se laissant souvent emporter par ces derniers ou par sa propre imagination. Même si cette liberté au niveau du scénario est compensée par le talent narratif de Blain, c’est principalement ce manque de structure et de continuité qui m’empêchent d’adhérer totalement à cette série.

26 8 2006
   

J'ai trouvé qu'avec ce tome (pas plus naviguant que le précédent cependant, encore moins même puisqu' Alice et Chemin Vert débarquent), les aventures d'Isaac reprenaient un peu de hauteur.
C'est plus intéressant, et l'apparition du père d'Isaac (le prochain tome lui sera-t-il consacré ?) comme margoulin rusé qui s'acoquine avec Jacques, relance vraiment le récit, apporte une nouvelle ambition à l'ouvrage.
Certes Isaac est désabusé, voire perdu. Certes, il se retrouve une femme, presque celle qu'il désirait revoir. Mais pas elle, justement et on sent un malaise.

Même si les rapports entre personnages sont moins fouillés, moins captivants qu'au début de cette série, Christophe Blain nous livre un travail intéressant au scénario tenant debout.
Il y a même des passages de très bon niveau, poétiques, dignes des meilleures heures de cette série : quand Jacques rencontre une inconnue en montant à sa fenêtre, quand Isaac se déguise pour échapper aux bandes qui le poursuivent, quand le père d’Isaac adopte un ton ou une allure inquiétants.
Le dessin est, comme toujours à la hauteur, aussi tracassé, aussi dérangé, mais aussi porteur de sentiment et d'émotion. C'est sutrtout ça qui compte; nous faire ressentir.

Je reprends goût à "Isaac le pirate", et c'est plutôt bon signe : on est bien au delà des tomes 3 et 4, même si on reste en deçà des tomes 1 et 2.

safedreams :Une BD culte ! Note de l'album : 5,00
Avatar de Reflet de l'avatar de
10 6 2006
   

On a l'impression que Blain essait de relancer des nouvelles pistes dans sa série. Du coup ce tome apparait presque comme une mise en bouche des prochain et comme une transition. Blain s'attache visiblement de plus en plus aux personnages secondaires et l'histoire est de moins en moins centré sur le héros, isaac. Globalement, ça reste donc très interressant même si on a plus vraiment la fraicheur de la découverte des 1er tomes.