46 601 Avis BD |20 217 Albums BD | 7 891 séries BD
Accueil
Tome 15 : Plus-Value sur la Mort
 

I.R.$., tome 15 : Plus-Value sur la Mort

 
 

Résumé

I.R.$., tome 15 : Plus-Value sur la MortAfin d'acceder au résumé de I.R.$., tome 15 : Plus-Value sur la Mort, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de I.R.$., tome 15 : Plus-Value sur la MortCe nouveau diptyque se met en place de façon laborieuse. Larry est de retour aux USA et c'est un dîner en famille qui va permettre d' introduire le sujet de cette enquête. Il y est en effet question de détournement de stocks d'armes, d'une industrie militaire plus florrisante que jamais sous les démocrates, car les cadres politiques de l'admnistration républicaine ont justement rejoint, avec leur carnet d'adresse et leur réseau, les compagnies d'armement. Sans que Larry ne mette en branle la moindre enquête, voilà que le sujet est introduit. On a vu mieux, comme introduction... Surtout que juste après, Larry fait parler un traficant d'armes, Barrat, qui lui donne une liste de noms. Encore une fois, on ne saura pas comment Larry a identifié ce Barrat, ni comment il l'a localisé. Avec ses ellipses, Desberg livre ici une introduction laborieuse, où les éléments se mettent en place, mais on ne sait trop comment.

Certes, il y a bien un élément intéssant : c'est le personnage de Rick Richards, homme trop normal pour figurer sur une liste de traficant d'armes. L'enquête de Larry commence enfin, ouf ! Mais le résultat me semble peu crédible : comment fait Mme Richards pour garder le secret ? Et ses enfants, ils ne remarquent rien ? Desberg va trop vite, en oublie de soigner les détails et du coup, le fonds de l'intrigue devient bancal.

Il essaye de masquer ces éléments avec des choses plus typiques de la série : les relations téléphoniques de Larry reprennent (toujours aussi bizarres, ces relations constituent l'originalité du personnage de Larry, mais ne participent pas pleinement au scénario), sa hiérarchie lui demande d'abandonner (ce qui le pousse davantage), et il devient, lui et ses proches, une cible des traficants d'armes. Entre le triangle amoureux (plus sexuel qu'amoureux, d'ailleurs : Larry semble incapable du moindre sentiment) et le retour de Silicia dans une autre équation, Desberg entretient une atmosphère propre à la série, mais en oublie un peu de proposer des développements correctement enchaînés et surtout, crédibles.

Côté dessin, ce diptyque est moins original que le précédent. Le procédé donne un rendu moins photographique et je regrette un petit peu ce retour à une certaine normalité. D'autant que Larry change de physionnomie d'une vignette à l'autre. Toujours plus ou moins épais, avec une machoire plus ou moins carrée.

Je suis un peu déçu de cette nouvelle introduction, qui semble renouer avec les mauvais côté de la série : un héros peu charismatique et d'autant moins maîtrisable que ses relations par téléphone, qui s'expliquaient en début de série, ont du mal à être ici justifiée ; un lancement d'histoire laborieux où il n'y a pas véritablement d'enquête ; et un dessin qui après la belle originalité précédente, semble plus sage et moins sûr, et qui a encore du mal à stabiliser le physique du héros (au 1(ème tome, tout de même !)


Chronique rédigée par gdev le 02/12/2014
 
 
Statistiques posteur :
  • 3291 (74,26 %)
  • 367 (8,28 %)
  • 774 (17,46 %)
  • Total : 4432 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 2,50 Note générale
  • Originalité : 3,00 Originalité
  • Scénario : 2,00 Scénario
  • Dessin : 3,00 Dessin
 
Acheter neuf : 11,83 11,83 11,83
Acheter d'occasion : 7,41
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 2.50
Dépôt légal : Octobre 2014