46 616 Avis BD |20 224 Albums BD | 7 891 séries BD
Accueil
Tome 2 : Avec ou sans sucre
 

Inspecteur Moroni, tome 2 : Avec ou sans sucre

 
 

Résumé

Inspecteur Moroni, tome 2 : Avec ou sans sucreAfin d'acceder au résumé de Inspecteur Moroni, tome 2 : Avec ou sans sucre, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Inspecteur Moroni, tome 2 : Avec ou sans sucreCe deuxième opus reste dans la ligné du premier, l'inspecteur Moroni est égal à lui-même et le scénario est encore plus farfelu. Il a tendance a plus nous montrer la vie de bureau et ses petits travers mais ça reste encore du délire. L'auteur avec un rien échafaude des théories dignes de colombo, avec le sérieux en moins bien sur.

Le dessin reste le même, pas de progression notoire à indiquer et ça reste très potable, ça suffit amplement à ce genre de scénario.

Voilà maintenant j'attends le troisième tome, et je vous invite à découvrir ce tome et la série, qui mérite qu'on s'y arrête !


Chronique rédigée par Touts le 19/08/2002
 
 
Statistiques posteur :
  • 49 (79,03 %)
  • 13 (20,97 %)
  • Total : 62 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,00 Note générale
  • Originalité : 4,00 Originalité
  • Scénario : 3,00 Scénario
  • Dessin : 3,00 Dessin
 
Acheter neuf : 11,40 11,40 11,40
Acheter d'occasion : 27,92
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.80
Dépôt légal : Avril 2002

Avis des lecteurs

5 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Inspecteur Moroni, tome 2 : Avec ou sans sucre, lui attribuant une note moyenne de 3,80/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

17 7 2008
   

Moui... Cette BD a l'avantage d'être assez originale de par son personnage principal. Celui-ci a beau s'appeler inspecteur, c'est plus le genre fonctionnaire dans les administrations et la paperasse qui enquête sur la consommation de petites cuillères et de sucre à la cafetière que sur quoi que ce soit de vraiment policier. Et c'est aussi par son étrange relation de couple (marié) qu'il vit avec son chien (qui parle et réfléchit comme une femme jalouse) que la série en est encore plus originale et drôle (humour un peu absurde pour le coup).
Ce décor étant posé, le reste de l'histoire n'est pas des plus captivants ni dynamiques, mais bon, ça se lit sans déplaisir et avec quelque fois le sourire.
Bref, c'est globalement pas mal.

20 3 2005
   

Et c’est avec grand plaisir que l’on retrouve notre tout jeune inspecteur, Moroni. Suite à la mort de Blarras (cf. tome 1), le voici muté dans un nouveau service.

On retrouve ici l’humour si agréable de Delisle. L’histoire est très bien construite et défile sous nous yeux attendris. Les personnages sont bien trouvés et le tout donne une histoire amusante et attendrissante. Là où avec d’autres, le personnage de Moroni serait risible de stupidité, il est ici attendrissant et nous fait un peu pitié. On voudrait pourvoir l’aider et lui dire qu’il fait fausse route. Ce deuxième tome permet également de donner plus de profondeur aux personnages notamment Vanceslas, le chien.

Le dessin de Delisle est toujours aussi agréable. Même s’il a un dessin assez épuré, il arrive bien à rendre les émotions de ses personnages. Les couleurs accompagnent bien le dessin et l’histoire.

Bref, encore un on album à lire :)

23 10 2002
   

Ce tome est aussi bon que le premier de la série. Le personnage est très amusant et paradoxal : pathétique et attachant à la fois. Le dessin très "carré" est tout de même très expressif. Dans ce tome, on en apprend un peu plus sur le chien (qui parle) du cher inspecteur et sur leur étrange relation (mais non, il n'est pas zoophile, lui et son chien dorment dans le même lit, c'est tout!).
La formule semble prendre une bonne vitesse de croisière, espérons que la série ne s'essouflera pas en aussi bon chemin dès le troisième tome.

20 8 2002
   

Je reste sur une agréable impression. Notre inspecteur, décidément imperméable aux agissements de son entourage, est un grand comique involontaire. On ne sait pas trop où mène l'histoire jusque fort tard dans l'album, mais on est embarqué dans cet étrange quotidien gentiment délirant, où le chienchien à son papounet fait (et suscite) des crises de jalousie et où le travail consiste à regarder (et juste regarder !) des dossiers.
Graphiquement très plaisant (à mon goût tout au moins; ceux qui n'aiment pas les lapinots, Sfar et autres Blain auront probablement du mal), cet album se révèle d'une lecture très plaisante, légère et rafraichissante.
Peut-être pas de quoi mourir de rire, mais vraiment bien, en plus d'être assez atypique.