45 930 Avis BD |19 891 Albums BD | 7 823 séries BD
Accueil
Tome 4 : Guérilla symbolique
 

Infinity 8, tome 4 : Guérilla symbolique

 
 

Résumé

Infinity 8, tome 4 : Guérilla symboliqueAfin d'acceder au résumé de Infinity 8, tome 4 : Guérilla symbolique, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Infinity 8, tome 4 : Guérilla symboliqueLe quatrième tome de cette série est une nouvelle fois décevant. Pourtant, l’album en lui-même n’est pas foncièrement meilleur ou moins bon que les trois premiers. On se retrouve une nouvelle fois dans une histoire où une jeune femme d’Infinity 8 incarnant l’autorité sera envoyée en mission d’exploration de cette nécropole cosmique. Le jeu des reboot temporel, qui permet au Commandant du vaisseau interstellaire de revenir 8 heures en arrière, et ce un maximum de 8 fois, permet à différents scénaristes de nous proposer leur propre vision de cette exploration. Ici, c’est Kris qui s’y colle. Le résultat est une nouvelle fois assez peu convaincant, notamment parce que, une nouvelle fois, la fameuse nécropole n’est pas au centre du récit. On nous invente ici toute une histoire un poil psychédélique autour du personnage de Ron Digger le leader de la « Guerilla Symbolique ». Pour tout dire, on ne voit pas très bien de quelle guérilla il est question, et on se retrouve avec un gourou d’une secte dont on a bien du mal à comprendre la philosophie, et dont le seul but semble de « faire un happening »… Pourquoi, comment, dans quel but : tout cela reste pour le moins obscur. On se retrouve donc une nouvelle fois avec un espèce de délire dont l’originalité repose sur de la SF un peu rétro.

C’est le quatrième scénariste qui intervient sur cette série, et lui et ses prédécesseurs sont loin d’être des scénaristes que je n’apprécie pas. Pourtant, dans cette série, il y a quelque chose qui ne prend pas. Le concept même est intéressant mais comme on se concentre à chaque fois sur des débordements de toute nature à l’intérieur d’Infinity 8, qui sont peu intéressants dans la mesure où ils sont déjantés et voués à être oubliés, et que l’on explore assez peu cette nécropole cosmique à la nature un peu fumeuse, on a l’impression, tome après tome, de faire du sur-place. Ici, il semble que la seule découverte que fasse Patty soit le fait qu’il existe une autre Confédération de galaxie… Ca fait très peu, comme nouvelle information depuis le premier album (même si l’album pourrait être lu en premier, vu que l’objectif est de pouvoir lire la série sans imposer d’ordre dans la lecture des albums).

Si le dessin est agréable, pour peu que l’on soit pleinement conscient que le style retro relève d’un choix artistique, cette nouvelle histoire n’apporte toujours rien de vraiment tangible dans l’univers d’ "Infinity 8" qui se contente donc de présenter, à chaque tome, des histoires un peu loufoques et sans réel fondement. Bref, on s’ennuie.


Chronique rédigée par gdev le 10/09/2018
 
 
Statistiques posteur :
  • 3092 (74,34 %)
  • 332 (7,98 %)
  • 735 (17,67 %)
  • Total : 4159 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 2,50 Note générale
  • Originalité : 3,00 Originalité
  • Scénario : 1,50 Scénario
  • Dessin : 3,00 Dessin
 
Acheter neuf : 16,15 16,15 16,15
Acheter d'occasion : 13,50
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 2.50
Dépôt légal : Mai 2017