46 562 Avis BD |20 195 Albums BD | 7 889 séries BD
Accueil
Indigo blue
 

Indigo blue

 
 

Résumé

Indigo blueAfin d'acceder au résumé de Indigo blue, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Indigo blueUne histoire d'amour, qui se tisse au fil des pages. Entre qui et qui ? La est la question... entre Rutsu et Tamaki, entre "Y" et cette personne au sexe indéterminé, mais aussi entre cette héroïne et la littérature, et, surtout, entre le lecteur et ce magnifique roman graphique... On en reste bouche bée.

Pour certains le scenario sera vide, le graphisme "dépouillé", pas très agréable. Mais c'est ce qui en fait le charme : le scenario se passe du superflus, pour ne nous laisser a la lecture qu'un sentiment agréable mais indéfini, et de meme pour ce graphisme épuré, mais pertinent. Certes pas tres original : ce n'est qu'une histoire d'amour, mais ce n'est pas l'important.

Bref, une magnifique oeuvre dont on ne ressort pas indemne.


Chronique rédigée par hitomisama le 24/02/2007
 
 
Statistiques posteur :
  • 3 (100,00 %)
  • Total : 3 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 5,00 Note générale
  • Originalité : 3,00 Originalité
  • Scénario : 5,00 Scénario
  • Dessin : 5,00 Dessin
 
Acheter neuf : 9,45 9,45 9,45
Acheter d'occasion : 10,54
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 4.00
Dépôt légal : Décembre 2004

Avis des lecteurs

2 internautes ont donné leur avis sur l'album Manga Indigo blue, lui attribuant une note moyenne de 4,00/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

21 8 2007
   

Je commence à en avoir lu, des mangas-romans graphiques. Je dirais même que ça constitue la majorité des mangas que j’ai pu lire. Que voulez-vous, ma bibliothécaire préférée adore ça !

Et je peux dire qu’il y a de tout, du réellement touchant au vide intersidéral, de la profondeur des sentiments au dessin enfantin. Indigo blue se situe pour moi dans une honnête moyenne. Le dessin est plutôt inexpressif, n’en déplaise à certains. En gros les expressions faciales se limitent à trois groupes : les yeux grands ouverts, les paupières baissées ou fermées. Seules les positions des personnages et les dialogues –ou commentaires- trahissent leurs sentiments. Heureusement que les dits dialogues ou commentaires sont d’une rare maturité, qu’ils montrent le talent d’écriture d’Ebine Yamaji, car sinon je me serais ennuyé ferme.

L’homosexualité est un sujet complexe, et elle réussit à en parler en évitant tous les écueils… chapeau !